Le cancer du colon est un tueur silencieux : 5 signes inhabituels à repérer

Le cancer du côlon appelé aussi cancer colorectal fait partie des cinq types de cancer les plus répandus et les plus courants dans le monde. Ce cancer touchant principalement le côlon et le rectum, peut se développer très lentement et ses symptômes peuvent ne pas apparaître pendant des années. Découvrez à travers cet article, les cinq signes inhabituels du cancer du côlon qu’il faut prendre en considération.

Selon l’Institut National du Cancer, 42 152 cas de tumeurs du côlon ont été enregistrés (23 226 hommes et 18 926 femmes), en France dans l’année 2012, notamment chez les personnes âgées de plus de 50 ans. Ce cancer représente en France, 15% de l’ensemble des cancers et s’il est détecté tôt, il se guérit dans 9 cas sur 10, d’où l’intérêt de connaître ses signes précoces que certaines personnes ignorent.

Les 5 signes inhabituels du cancer du côlon que nous ignorons

Les crampes abdominales :

Les crampes abdominales ou les crampes d’estomac sont souvent négligées car elles sont toujours associées à des pathologies ou maladies excepté le cancer. Mais si vous remarquez que ces crampes sont intenses, durent plus longtemps et sont accompagnées par d’autres désagréments détaillés ci-dessous, il est donc nécessaire de consulter un médecin spécialiste pour en connaître les causes.

La fatigue inexpliquée :

Ce signe est toujours négligé par plusieurs personnes. Si vous dormez bien, que vous mangez équilibré et que vous ne faites pas une activité physique intense, à ce moment-là la fatigue devient un signe inhabituel que vous ne devez pas prendre à la légère.

Dans le cas du cancer du côlon, les cellules cancéreuses puisent et consomment votre énergie et peuvent aussi causer une perte de sang et c’est ce qui explique cette fatigue. Nous vous conseillons de consulter un médecin, si vous ressentez de la fatigue pendant longtemps et sans raison apparente.

La perte de poids soudaine :

Comme mentionné un peu plus haut, les cellules cancéreuses se nourrissent de votre énergie et cela peut également provoquer une perte de poids. Si vous commencez à perdre du poids soudainement sans suivre aucun régime alimentaire et sans aucun changement dans votre mode de vie, consultez un médecin le plus tôt possible.

Une fréquence irrégulière des selles :

Beaucoup de personnes ne prêtent pas attention à leurs selles ni à leurs fréquences et couleurs. Plusieurs études et recherches ont montré que la couleur, la fréquence, la forme et l’apparence des selles peuvent dire beaucoup de choses sur votre état de santé et c’est également le cas du cancer du côlon. Une fréquence irrégulière des selles peut être signe d’un cancer colorectal, c’est pour cette raison que nous vous recommandons de consulter un médecin si cela dure assez longtemps.

Les gaz et ballonnements

Nous pouvons subir au quotidien des désagréments liés à la présence de gaz dans nos intestins. Mais lorsque ces gaz et ces ballonnements sont associés et accompagnés des signes déjà cités, cela peut être un signe de développement d’une tumeur au niveau du côlon. Selon les experts, cette tumeur provoque un obstacle dans le côlon qui empêche l’évacuation des gaz, d’où les ballonnements. Consultez un spécialiste pour vérifier que vous n’avez pas de tumeur maligne.

Voici des conseils préventifs pour réduire les risques de cancer du côlon

• Adoptez une alimentation équilibrée et riche en légumes, en fruits frais et en céréales complètes
• Arrêtez la consommation d’alcool ou du moins limitez-la
• Arrêtez la consommation de tabac
• Pratiquez une activité physique pendant au moins 30 à 40 minutes, 2 à 3 fois par semaine
• Faites des tests de dépistage réguliers pour prévenir le cancer du côlon.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close