Virginité : quel est l’âge idéal pour faire l’amour ?

Alors que certaines personnes ont leur premier rapport sexuel à un âge précoce, d’autres au contraire préfèrent attendre de trouver la bonne personne. En France, l’âge moyen des premières relations sexuelles est de 17,2 ans pour les garçons et 17,6 ans pour les filles. Quand parle-t-on de précocité quand il s’agit des premiers rapports sexuels ? Y a-t-il un âge idéal pour faire l’amour pour la première fois ? Réponse.

On parle de « virginité » lorsqu’une personne n’a pas encore connu de rapports sexuels. Dans le langage courant, la perte de virginité désigne le résultat d’une relation sexuelle avec pénétration. Chez la femme, la perte de virginité est qualifiée dans le langage médical par un hymen rompu. En règle générale, cette membrane se rompt après un premier rapport charnel. Néanmoins, il arrive dans de rares cas que la rupture de cette peau élastique qui obstrue l’entrée du vagin soit causée par un tampon ou un speculum mal adapté.  

Perdre sa virginité : comment savoir si l’hymen a été rompu ? 

Contrairement à certaines idées reçues, il est impossible de vérifier la « perte de virginité » d’une femme, comme elle est signifiée dans le langage courant, même par un examen médical. Si un médecin peut en effet constater avec certitude l’absence d’hymen, cela ne signifie pas que la femme n’est plus vierge. De la même manière, un hymen intact ne prouve pas qu’une femme n’est pas sexuellement active. Et pour cause, une pénétration vaginale peut ne pas rompre cette membrane élastique. Si l’hymen peut demeurer intact même après une pénétration, en fonction des femmes, la première relation sexuelle peut être plus ou moins douloureuse. Pour éviter ces douleurs liées à la déchirure, il est important de prendre son temps lors des préliminaires afin d’activer la réponse sexuelle et permettre une meilleure lubrification vaginale. Caresses, baisers, masturbation, stimulation du clitoris et cunnilingus sont autant de pratiques qui augmentent l’excitation sexuelle et facilitent le passage du pénis pour des rapports intimes moins douloureux. Dans le cas d’une sécheresse vaginale, l’utilisation d’un lubrifiant peut être requise. A savoir également qu’une perforation de l’hymen n’entraine pas forcément de saignement. Certains hymens sont plus vascularisés que d’autres et vont donc saigner davantage.

« Ce n’était pas le bon moment »

Relayée par Bbc, une enquête britannique sur les attitudes sexuelles et les modes de vie au Royaume-Uni a révélé que plus d’un tiers des jeunes femmes et un quart des hommes estiment que « ce n’était pas le bon moment » lorsqu’ils ont fait l’amour pour la première fois. Ce sondage publié dans le journal BMJ Sexual & Reproductive Health, vise à donner une image détaillée du comportement sexuel Outre-Manche et a porté sur les réponses de près de 3000 jeunes entre 2010 et 2012.  Selon les résultats de cette enquête, 40% des femmes et 26% des hommes auraient souhaité attendre plus longtemps avant d’avoir une sexualité active. La plupart des répondants avaient fait l’amour pour la première fois à l’adolescence et près d’un tiers des participants ont révélé avoir eu des relations sexuelles avant l’âge de 16 ans. Pour Melissa Parlmer, co-chercheuse de l’étude, les jeunes-filles seraient plus susceptibles que les hommes de céder à la pression de leur partenaire pour avoir des relations physiques. L’experte ajoute qu’il est indispensable de déployer des efforts afin de garantir le bien-être de chaque individu lorsqu’il devient sexuellement actif. Puis de préciser : « L’éducation sexuelle dans les écoles devrait apporter les réponses nécessaires à tous leurs questionnements concernant les pratiques sexuelles afin de permettre aux jeunes d’avoir des premières expériences sexuelles sûres et positives ».

A quel âge faut-il avoir des relations sexuelles ?

En France, la majorité sexuelle est établie à 15 ans. Si la loi reconnaît le droit à un mineur d’avoir un rapport sexuel, cela ne signifie pas que cet âge est une « norme ». Concernant la sexualité, il n’y a pas « d’âge idéal », le tout est d’atteindre la maturité physique est psychologique nécessaire avant d’être complètement sûr de vouloir céder à ses désirs. Avoir une relation intime avec un partenaire sexuel doit avant tout rimer avec envie. Il est donc nécessaire d’être suffisamment conscient de son corps et de ses envies afin de pouvoir assumer son désir sexuel. A la puberté, le corps se transforme, les changements hormonaux prennent place, la libido se réveille et les amis filles et garçons commencent à avoir leurs premiers comportements sexuels. Mais attention aux activités sexuelles précoces. Si votre rapport à la sexualité relève de l’ordre du fantasme, il est important de considérer le sexe comme une étape cruciale qui déterminera votre sexualité adulte. D’ailleurs, plus une femme prend de l’âge, mieux elle apprécie les rapports sexuels.

Comment savoir si l’on est prêt à avoir des rapports sexuels ?

Avant de faire l’amour pour la première fois de sa vie, il faut s’assurer de valider certaines conditions. Pour cela, posez-vous les bonnes questions : En ai-je vraiment envie ou est-ce simplement parce que je veux satisfaire mon partenaire sexuel ? Suis-je sûr de la personne que je choisis pour ma première fois ? M’aime-t-il autant que le l’aime ? Sommes-nous d’accord sur les moyens de contraception pour nous protéger contre d’éventuelles infections sexuellement transmissibles ou une grossesse non désirée ? Toutes ces questions intimes doivent trouver des réponses claires avant d’entretenir des rapports physiques. La perte de la virginité n’est pas un acte à prendre à la légère. Pour une première expérience réussie, il faut s’assurer d’être capable de mesurer l’impact que cette entrée dans la sexualité va avoir dans votre vie sexuelle future. 

Virginité tardive : un choix difficile à assumer  

A en croire différents sondages, 11% des hommes et 16% des femmes sont encore vierges à 24 ans. De toute évidence, ce choix est difficile à assumer dans une société hypersexuée. Interrogée par Doctissimo, Valérie Doyen, sexologue, lève le voile sur ce tabou. Si certains choisissent l’abstinence pour des motifs de chasteté ou pour des raisons personnelles, d’autres préfèrent rester vierge en attendant la bonne personne. Mais dépassé un certain âge, la virginité est souvent vécue comme un poids. « Pour les garçons, l’inquiétude peut apparaître dès 20 ans et chez les filles, plutôt autour de 25 ans » indique la sexologue. Peurs et angoisses peuvent peser sur ladite vierge, ou le puceau, qui baignent dans un environnement qui promeut constamment la sexualité. Garder sa virginité dans ce contexte peut rapidement devenir pénible et entraîner la crainte d’être rejeté en société. Ces personnes vont alors avoir du mal à parler de façon transparente de leur rapport au sexe et ainsi peiner à connaître leur premier partenaire.

Première expérience sexuelle : comment se protéger ? 

Il existe des choses à savoir avant de faire l’amour pour la première fois. L’acte sexuel découle généralement d’une forte attirance et de rapports amoureux entre deux personnes. Lorsque les partenaires établissent une intimité et une relation de confiance, ils peuvent alors décider d’entretenir des relations sexuelles. Pour avoir une activité sexuelle sans prendre de risques, il est indispensable de se protéger. Le port de préservatifs permet de se prémunir des maladies sexuellement transmissibles telles que le vih (virus de l’immunodéficience humaine), l’herpès ou encore la syphilis. Le préservatif peut également éviter de tomber enceinte. A savoir que dès le premier rapport non protégé, le risque de grossesse est avéré. Afin d’éviter une grossesse non désirée, il est également conseillé de consulter un gynécologue qui pourra prescrire une pilule contraceptive après un examen et un bilan sanguin.

Lire aussi Les jeunes hommes utilisent le Viagra plus que les hommes âgés

Contenus sponsorisés