Violenté, un élève s’est caché dans les toilettes pendant 3 jours

De plus en plus médiatisé, le harcèlement scolaire peut causer une souffrance atroce aux victimes. Insultes, coups, humiliation, les élèves ne réalisent pas toujours l’ampleur de leur comportement. Au Royaume-Uni, cela aurait même poussé un enfant à se cacher dans des toilettes pendant 3 jours pour échapper à ses harceleurs, indiquent nos confrères du Mirror. 

Alors que l’école est un endroit où l’enfant doit se sentir en sécurité pour pouvoir s’épanouir et développer ses aptitudes sociales, certains enfants vivent des épisodes douloureux. Parmi eux, un élève de la Cotham School à Bristol. Persécuté par ses camarades, il se serait enfermé dans les toilettes pendant des jours, au point d’être considéré absent par ses professeurs qui ont contacté ses parents pour l’accuser de manquer volontairement ses cours.

cotham school bristol

La Cotham School à Bristol  – Source : Mirror

Il se cache dans les toilettes pendant trois jours

Un adolescent dont l’identité n’a pas été révélé s’est absenté des cours pendant trois jours pour éviter de rencontrer ses harceleurs, a révélé le père de la victime.

Alors que les enseignants se posaient des questions et pensaient qu’il avait simplement séché les cours, le père a écarté ces suppositions. Il a expliqué que son fils faisait face au harcèlement scolaire depuis longtemps et que s’il s’était absenté pendant trois jours, c’était probablement pour s’éloigner de cette situation insupportable. En sus, le père a dénoncé le manque de professionnalisme des directeurs de l’école, considérant qu’il devait être informé des faits plus tôt.

enfant toilette

Un enfant seul aux toilettes – Source : Shutterstock/Newsner

“Quand je leur ai dit que je n’avais pas reçu de SMS (lundi ou mardi), ils ont dit qu’ils n’avaient jamais eu ce problème auparavant et que leur système n’a jamais été défaillant. J’ai dit, est-ce que vous insinuez que je mens ?”, a révélé le père de l’adolescent. En réalité, il n’a été contacté qu’au bout du troisième jour pour apprendre que son fils ne s’était pas présenté à l’école.

violence ecole

Des enfants se disputent à l’école – Source: Shutterstock/Newsner

L’école a lancé une enquête

“Ils ne prennent pas la situation très au sérieux”, affirme le père, mettant en exergue la négligence de l’école face au bien-être des élèves. Depuis, l’école a lancé une enquête pour appréhender les conditions qui ont poussé l’enfant à s’isoler aux toilettes pendant aussi longtemps. En outre, les parents ont pu rencontrer le directeur de l’établissement pour discuter de la situation.

Nous prenons très au sérieux les allégations d’intimidation et le bien-être de nos élèves et travaillons avec cette famille pour enquêter”, a révélé un porte-parole de l’établissement. Dans certaines écoles, des enseignants mettent d’ailleurs en place des mesures pour lutter contre l’intimidation scolaire.

Comment réagir si l’enfant est victime de harcèlement scolaire ?

Saviez-vous que le harcèlement scolaire pouvait parfois mener vers le suicide? En effet, la souffrance peut parfois être si profonde que la seule issue envisageable pour l’enfant est de mettre fin à sa vie. En raison des nombreuses conséquences attribuées à ce phénomène, il est nécessaire d’agir au plus vite pour protéger la victime.

“Un enfant harcelé peut cumuler plusieurs symptômes, des troubles du sommeil, un mal au dos, des anxiétés scolaires”, explique Hélène Romano, docteur en psychopathologie dans un article de Doctissimo. En sus, la victime a tendance à s’isoler et à mettre à mal son épanouissement personnel.

De ce fait, le rôle des parents s’avère crucial pour vaincre ce problème. Ces derniers doivent se montrer bienveillants et gagner la confiance de l’enfant pour qu’il puisse se confier en toute sérénité.

La spécialiste recommande d’émettre des hypothèses et de ne pas soulever la question directement. Ensuite, si les parents pensent que l’enfant est harcelé, il faut en parler au médecin de famille ou au médecin scolaire pour discuter de cette situation. S’adresser à la direction de l’établissement scolaire peut également être de mise pour mettre en place un protocole adapté à l’enfant.

Outre le fait d’être entouré des bonnes personnes, il faut pouvoir proposer à l’enfant une activité extra-scolaire dans laquelle il pourra retrouver le plaisir d’être avec des jeunes de son âge. Enfin, être là pour la victime, la soutenir, l’épauler et l’aider à reprendre confiance en elle sont des enjeux de taille qui lui permettront de dépasser ce problème.

Lire aussi Cet homme sans bras et sans jambes a élevé ses filles abandonnées par leur mère

Contenus sponsorisés