Une soupe à l’ail et au gingembre à base de 52 gousses d’ail peut combattre le rhume, la grippe et même le norovirus

A l’heure où les températures chutent, le système immunitaire faiblit face aux bactéries pathogènes. Exit les chemises légères et les paréos, les gros pulls font un come-back magistral dans nos dressings et pour cause, surmonter l’automne est une condition sine qua non pour affronter la période hivernale sans finir sous une pile de mouchoirs. Pour se protéger contre les microbes et lutter contre le froid, rien de tel qu’une délicieuse soupe maison, idéale pour renforcer l’immunité.

Les pathologies respiratoires se distinguent par leur omniprésence en période de froid. Selon Bruno Lina, directeur du laboratoire de virologie et pathologies humaines de la faculté de médecine de Lyon, cela serait dû au confinement accru qui marque ces saisons, augmentant le risque d’infections et de contagion par voie aérienne. Rhume, grippe, bronchite ou angine, les parasites trouvent un terrain propice au développement. Comme l’explique l’expert, les cellules ont tendance à se déplacer à un rythme plus lent, ralentissant de ce fait la réaction immunitaire et donnant plus de temps aux microbes et aux virus de s’installer.

Pourquoi prend-on froid ?

Toujours selon Bruno Lina, on prendrait facilement froid parce que le corps essaie de réchauffer l’air avant qu’il n’entre dans les poumons. C’est ce qui expliquerait d’ailleurs le phénomène du nez qui coule. En asséchant les muqueuses nasales, l’organisme ouvre alors la voie aux bactéries qui peuvent s’y introduire plus facilement.

En outre, le manque de soleil serait aussi un facteur clé, responsable de la résistance des virus. Ces derniers étant moins enclins à survivre lorsqu’ils sont exposés aux rayons ultra-violets. Ils se développent donc avec plus d’aisance dans le froid, renforçant leur potentiel contagieux.

Comment y faire face ?

Pour adopter les bons réflexes, il est essentiel de privilégier une alimentation saine. Des ingrédients favorables à l’immunité sont donc particulièrement recommandés, notamment l’ail, le gingembre ou encore le citron. Zoom sur leurs bienfaits :

Citron

Antioxydant et antibactérien, le citron est particulièrement apprécié pour lutter contre les symptômes du rhume et de la grippe. Riche en vitamine C, l’agrume fait partie des remèdes naturels les plus communs pour traiter ces affections et pour cause, la vitamine C est considérée comme un booster redoutable de l’immunité. Selon un article scientifique, elle permettrait non seulement de renforcer la barrière de défense contre les agents pathogènes, mais aussi de prévenir et de soulager les infections respiratoires et systémiques.

Gingembre

Grâce à ses propriétés antivirales, le gingembre est un allié de taille pour lutter contre le rhume. Selon une étude publiée par The Journal of Ethnopharmacology, cette action serait due à sa capacité à stimuler les cytokines antivirales et les cellules des muqueuses pour renforcer l’immunité. Par ailleurs, le rhizome asiatique est également doté de vertus anti-inflammatoires, utiles pour soulager les maux de gorge, la toux ou encore l’inflammation des muqueuses.

une soupe à l’ail et au gingembre à base de 52 gousses d’ail peut combattre le rhume

Ail

Utile en cas d’infections saisonnières, l’ail est doté de propriétés antibiotiques considérables. Antibactérien, antiseptique et antiviral, il a démontré dans le cadre d’une étude, une action positive sur les cellules immunitaires. Une action qui justifierait, d’après les chercheurs, sa capacité à réduire la sévérité du rhume et de la grippe.

Maintenant que nous avons passé en revue les bienfaits de ses ingrédients, découvrez la recette de cette délicieuse soupe maison. A savoir que pour la préparer, il faudra vous procurer des ingrédients d’origine biologique.

Ingrédients

– 26 gousses d’ail (non pelées)
– 2 cuillères à café de thym frais haché
– ½ cuillère à café de piment de Cayenne
– ½ tasse de gingembre frais râpé
– 4 quartiers de citron bio
– 3 cuillères à soupe d’huile d’olive
– 2 tasses d’oignons en rondelles
– 26 gousses d’ail pelées
– ½ tasse de lait de coco
– 3 tasses de bouillon de légume

Conseils de préparation :

1. Pour commencer, préchauffez votre four à 175 degrés. Dans un plat à four, placez vos 26 gousses d’ail non pelées et assaisonnez d’huile d’olive (2 cuillères à soupe) et de sel. Couvrez le tout à l’aide de papier aluminium et laissez cuire pendant 45 minutes pour obtenir des gousses dorées et fondantes.

Une soupe à l’ail

2. Laissez refroidir quelques minutes et pressez les gousses d’ail pour en extraire le contenu. Transférez dans un petit bol.

3. Dans une poêle creuse préalablement huilée (1 cuillère à soupe d’huile d’olive), ajoutez les oignons, le gingembre, le thym et le piment de Cayenne. Laissez cuire pendant environ 6 minutes, jusqu’à ce que les oignons deviennent translucides.

4.Ajoutez ensuite l’ail sorti du four, les 26 gousses d’ail pelées et faites cuire pendant 3 minutes.

5. Ajoutez le bouillon de légumes et le lait de coco, recouvrez votre poêle et laissez mijoter pendant 20 minutes.

6. Une fois les ingrédients cuits, placez progressivement votre mélange dans un blender (en petites portions) et mixez jusqu’à obtention d’une soupe homogène.

7. Servez dans des petits bols et assaisonnez de jus de citron (1 quartier par bol).

Bon appétit !

Lire aussi 3 recettes de soupes détox parfaites pour l’automne

Contenus sponsorisés