Une recette à l’ail pour éliminer les verrues et les cors

Disgracieuses et souvent gênantes, les imperfections cutanées peuvent porter atteinte à la confiance en soi, en plus d’être parfois douloureuses. Heureusement, Dame Nature n’est pas sans nous apporter une pléthore d’ingrédients à intégrer à notre pharmacopée naturelle. Riche en vertus thérapeutiques, l’ail se dresse en tête de liste de ces trésors à portée de main. Pour soigner cors et verrues déplaisantes, découvrez comment utiliser l’Allium Sativum.

De la famille des alliacées, l’ail tout comme l’oignon est utilisé depuis de nombreuses années pour ses bienfaits pour la santé. Frais ou déshydraté, ce dernier contient des principes actifs utiles pour remédier aux maux du quotidien. Un avantage exploité par les Égyptiens mais aussi les Grecs et les Romains qui faisaient usage de ses vertus médicinales.

Quels sont ses bienfaits ?

L’ail est riche en minéraux et oligo-éléments, notamment en fer, calcium, phosphore et sélénium, en plus d’être une source importante de vitamines du groupe B. D’ailleurs, il est particulièrement riche en vitamine B6 et contient également de la vitamine C.

Ses flavonoïdes et ses polyphénols lui octroient des propriétés antioxydantes utiles pour combattre les radicaux libres et prévenir le vieillissement prématuré, sans oublier ses composés sulfurés responsables de sa saveur si particulière. Ces derniers seraient à l’origine de ses nombreux effets protecteurs sur notre santé, notamment en limitant la formation de plaques d’athérome sur les parois des artères et en entraînant une légère diminution de la pression artérielle, explique la diététicienne Véronique Liégeois.
En effet, l’Allium Sativum serait un allié de taille pour prévenir certains facteurs de risques des maladies cardiovasculaires. Dans le cadre d’une alimentation saine et équilibré, le Dr Philippe Giral, lipidologue à La Pitié-Salpêtrière estime quant à lui que sa teneur en alliine lui octroierait un effet vasodilatateur modéré mais néanmoins utile, en précisant toutefois que ce n’est pas l’excès d’un seul nutriment qui compte mais la nutrition dans son ensemble.

Son utilité pour les cors et les verrues

Si la consommation de l’ail s’avère bénéfique à notre santé, ses bienfaits en application locale sont tout aussi importants. Pour remédier aux cors et aux verrues, cet ingrédient est doté de propriétés dermatologiques utiles car comme le souligne Franck Dubus, spécialisé en phytothérapie et en aromathérapie, ce dernier “résorbe le cor et brûle la verrue”. Mais attention, il est utile de noter qu’il ne doit pas être appliqué directement sur la peau.

On attribue son efficacité contre les verrues à sa teneur en allicine, qui serait responsable de son action antivirale, antifongique et antibactérienne. Celle-ci aurait notamment fait ses preuves contre les papillomavirus à l’origine de ces excroissances. En outre, il permettrait de ramollir la peau pour aider à se débarrasser des cors qui peuvent s’avérer douloureux.

Comment l’utiliser?

Pour en bénéficier de manière optimale, vous aurez besoin d’une gousse d’ail frais, de préférence bio. Il faudra ensuite placer le morceau d’ail coupé finement ou écrasé en cataplasme sur la verrue ou le cor et le recouvrir d’un pansement. Il est conseillé de laisser agir pendant la nuit et de rincer abondamment le lendemain matin, en mettant cette fois-ci un pansement propre sur la zone concernée. L’opération est à répéter pendant quelques jours, jusqu’à l’obtention des résultats escomptés.

Il faut toutefois noter que son application sur le cor nécessite une préparation au préalable. Il faudra donc poncer légèrement la callosité avant de procéder à l’application de ce remède. Aussi, il est essentiel de veiller à porter des chaussures adéquates et à éliminer la cause responsable du frottement, ce dernier étant souvent à l’origine de l’épaississement de la peau caractéristique aux cors.

Mise en garde

Dans de rares cas, l’ail frais peut entraîner des réactions allergiques locales suite à un contact cutané.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close