Une petite fille meurt d’un cancer après que les médecins aient diagnostiqué une constipation « elle est morte dans mes bras »

La perte d’un enfant est une tragédie à laquelle aucun parent ne peut se préparer. Cela est d’autant plus vrai lorsque celle-ci est soudaine. Cette maman qui a perdu sa fille à la suite d’un mauvais diagnostic des médecins en est la preuve. Après avoir attribué ses maux d’estomac à des problèmes de constipation, la petite Aoife est morte d’un cancer dans les bras de sa mère.

Voir un enfant mourir est le cauchemar de tout parent, cette maman qui a dû accoucher d’un bébé mort-né dans un couloir d’hôpital peut en attester. Ce fût malheureusement aussi la réalité sordide de Eilish Flanagan. Cette femme raconte à Fox News dans quelles circonstances sa petite fille de 3 ans est morte des suites d’un cancer mal diagnostiqué par les médecins.

« Je l’ai emmené chez le médecin 11 fois »

Eilish Flanagan est la maman d’Aoife, une petite fille de 3 ans. Lorsque cette dernière s’est plainte à sa maman d’avoir des douleurs à l’estomac, Eilish, comme tout parent, commence à s’inquiéter.  L’état de sa petite fille étant loin de s’améliorer, elle enchaîne les rendez-vous chez les médecins, déclarant qu’elle aurait emmené Aoife voir un docteur 11 fois en l’espace de 3 semaines. La petite fille est alors diagnostiquée d’une simple constipation mais la maman n’est pas convaincue et sent que “quelque chose ne va pas”. 

aoife
Aoife, âgée de 3 ans, est morte d’un cancer. Source : Aoife’s Bubbles/ GoFundMe

Sa constipation était le symptôme d’un cancer rare

Alors que les douleurs de la petite fille persistent, la maman continue de remettre en doute le premier diagnostic des médecins. Elle raconte même que ces derniers l’ont soupçonnée de ne pas suffisamment nourrir sa petite fille et que celle-ci ne faisait pas assez de sport. Eilish est pourtant catégorique, sa fille mangeait à sa faim et faisait de l’équitation, souvent jusqu’à 2 fois par jour. Pour autant et en dépit des douleurs d’Aoife qui se sont répandues, ce n’est qu’après plusieurs semaines qu’un examen radiologique révèle enfin la véritable cause de ses symptômes.

aoife1
Aoife, âgée de 3 ans – Source : Fox News

Un cancer rare mais curable

Les scanners ont révélé qu’Aoife était atteinte d’une tumeur des cellules germinales, un cancer qui se forme généralement avec les cellules reproductives d’un individu. La petite fille était toutefois atteinte d’une forme rare de cette même maladie qui se développe au niveau de l’abdomen. Si la maladie est généralement curable comme l’explique Cancer Research UK, dans le cas d’Aoife, le diagnostic serait venu beaucoup trop tard, ce qui a poussé les médecins à sensibiliser les parents.

« Elle est morte dans mes bras »

Seulement quelques jours après la découverte de sa tumeur, la petite fille a souffert d’une crise cardiaque. Eilish raconte ce moment terrible où elle a senti que quelque chose n’allait pas ; Aoife a alors rendu l’âme dans les bras de sa maman. En effet, le courage de la petite fille n’a malheureusement pas suffi à vaincre ce cancer, un combat que la maman estime « injuste » car il était « trop tard ». Par ailleurs, ce type de récit n’est pas isolé. Cette femme a été renvoyée de l’hôpital avec des antidouleurs et a fini par mourir quelques jours avant Noël d’un cancer. Après la mort d’Aoife, Eilish a décidé de faire don des organes de sa petite fille pour la recherche médicale, afin que la mort de son enfant ne soit pas « vaine ». 

aoife2
Une maladie qui peut toucher les enfants – Source : iStock 

Ce qu’il faut savoir sur les tumeurs des cellules germinales

Les tumeurs des cellules germinales peuvent être cancéreuses ou non, selon une publication de la clinique Mayo. Lorsque c’est le cas, elles proviennent des cellules reproductives d’un individu et forment dans la plupart des cas un cancer des testicules ou des ovaires, qui se traduit par plusieurs symptômes.

Il arrive toutefois que ces tumeurs se développent dans une autre partie du corps : l’abdomen comme ce fut le cas pour la petite Aoife, mais encore au niveau du cerveau ou dans la poitrine. Ces derniers cas seraient toutefois extrêmement rares et les causes de ces localisations restent incertaines. Généralement, on considère que ces tumeurs répondent positivement aux traitements de chimiothérapie et de nombreuses personnes qui en sont atteintes guérissent même lorsque la maladie est à un stade avancé. 

Lire aussi Cette maman meurt après avoir appris que les symptômes du cancer étaient un effet secondaire « normal » de la contraception

Contenus sponsorisés