x

Une mère sans cœur publie une vidéo où elle verse de l’eau sur son bébé endormi

Peut-on infliger volontairement à son enfant certaines souffrances ? La relation mère-enfant ne se base-t-elle pas sur une empathie, une bienveillance et une générosité hors pair ? Alors que dans la croyance populaire, une mère est la personne qui protège, qui sécurise et qui offre un amour inconditionnel à son enfant, certaines génitrices peuvent exercer des actes malsains. Dans un témoignage relayé par le Daily Mail, une mère sans cœur a publié une vidéo alors qu’elle versait de l’eau sur son bébé endormi. Pleins feux sur cette histoire outrageante.

Caitlin Alyse Hardy, âgée de 33 ans, a été arrêtée pour « maltraitance à l’égard des enfants ». Cette jeune mère a publié une vidéo sur les réseaux sociaux, qui n’a pas manqué de susciter des réactions de colère de la part des internautes. On vous en dit plus. 

Une vidéo choquante

La jeune mère originaire de la Caroline du Sud a été arrêtée par la police après avoir publié une vidéo sur les réseaux sociaux. 

Une mère sans cœur publie une vidéo où elle verse de l'eau sur son bébé endormi

Les images dévoilaient Caitlyn en train de verser à deux reprises de l’eau sur son bébé de 9 mois pendant qu’il dormait. 

Si la vidéo en a choqué plus d’un, c’est parce que la femme a mis une légende pour le moins choquante. 

Une mère sans cœur publie une vidéo où elle verse de l'eau sur son bébé endormi

« Vengeance pour m’avoir réveillée toutes les heures de la nuit », peut-on lire sur la publication.

Une mère sans cœur publie une vidéo où elle verse de l'eau sur son bébé endormi

Qu’il s’agisse d’une blague ou d’un acte sadique, ces termes n’ont laissé personne indifférent. Dans la vidéo rendue publique, le bébé, interrompu en plein sommeil, s’est réveillé en toussant après avoir reçu de l’eau sur le visage.

Les internautes réagissent

Les utilisateurs des réseaux sociaux ont été outrés de voir une mère se comportant de la sorte à l’égard de son enfant. Ils ont alors partagé la vidéo sur un groupe dédié aux parents sur Facebook. Alarmé par la situation, le groupe en question a contacté les autorités pour leur faire part de cette histoire. Ainsi, les services de police ont émis un mandat d’arrêt contre la mère, l’accusant de « mauvais traitements » ayant causé « des souffrances inutiles » au bébé.

Une mère sans cœur publie une vidéo où elle verse de l'eau sur son bébé endormi

WIS-TV, une station de radio locale, a signalé la présence de trois autres enfants au moment des faits. Anthony Dennis, shérif du comté de Sumter, a révélé que « l’accusation portée contre l’accusé sera poursuivie dans toute la mesure de la loi ». Mais la femme a été libérée, après avoir versé une caution d’un montant de 1500 dollars, soit 1390 euros. 

Maltraitance contre les enfants

Comme l’indique l’OMS, la maltraitance à l’égard des enfants peut prendre plusieurs formes. Elle comprend les mauvais traitements physiques et/ou affectifs, les abus sexuels, la négligence ou encore l’exploitation. Ces actes susceptibles d’entrainer un préjudice, de mettre en péril sa survie, son développement ou sa dignité, sont passibles de sanctions pénales. Généralement, les enfants qui subissent une forme de maltraitance connaissent des effets immédiats et sur le long terme. Le stress engendré par la violence peut entraver le développement du système nerveux et immunitaire de l’enfant. Ainsi, il s’expose à diverses maladies et à des troubles cognitifs. En outre, un enfant maltraité a plus de risques de tomber dans l’alcoolisme et la toxicomanie plusieurs années plus tard. Il peut devenir violent ou accepter d’être maltraité par certaines personnes. Il a également des risques de souffrir de troubles psychiques et de dépression. 

Le Ministère des Solidarités et de la Santé révèle qu’il existe plusieurs types de maltraitance infantile : 

–         Les violences physiques : brûler un enfant, lui donner des coups, l’étouffer, l’étrangler ou le noyer

–         Les violences psychologiques : rabaisser, intimider, menacer ou nuire à l’intégrité morale de l’enfant

–         Les violences sexuelles : toucher ses parties intimes, l’inciter à procéder à des actes sexuels ou violer l’enfant

–         Les négligences : priver un enfant de nourriture, de soins, d’affection, de sommeil ou de sécurité

Contenus sponsorisés
Loading...