Cette maman meurt tragiquement après avoir contracté un nouveau virus transmis par un insecte

On a toujours tendance à sous-estimer les piqures d’insectes et notamment des tiques, ce qui est une énorme erreur. Ces parasites injectent sur la peau des liquides porteurs de bactéries et responsables de plusieurs maladies, parfois mortelles. Des cas de décès ont été liés à des piqures de tiques. Aux Etats-Unis, un virus a récemment vu le jour et a causé le décès de quelques personnes. Il semblerait qu’une piqure de tique était à l’origine de cette pathologie nommée virus de Bourbon.

Qu’est-ce que le virus de Bourbon ?

Ce virus s’avère très dangereux. Le premier homme à en mourir était originaire du comté de Bourbon aux Etats-Unis, d’où son appellation. Le virus de Bourbon a depuis, été trouvé dans plusieurs régions des États-Unis. Il est transmis par des tiques et appartient au genre Thogotovirus, comme les virus Thogoto et Dhori, qui sont connus pour provoquer des infections chez l’être humain. Ce virus était méconnu même s’il existait avant, cependant le décès qu’il a causé l’a mis en premier plan dans les recherches. 

Quels sont les symptômes de ce virus ?

Les symptômes du virus de Bourbon comprennent une forte fièvre, des maux de tête, une diminution de l’appétit, des douleurs musculaires et articulaires, de la fatigue, des nausées, des vomissements, de la diarrhée et une éruption cutanée sur l’abdomen, la poitrine et le dos.

Malheureusement, ce virus a fait d’autres victimes aux Etats-Unis. Il s’agit d’une femme âgée de  58 ans, dénommée Tamela Wilson. 

L’histoire tragique de cette femme 

une mystérieuse piqûre d'un parasite

Par un jour du mois de mai 2017, alors que Tamela était au travail, elle a trouvé deux tiques sur son corps. Elle s’est contentée de les enlever sans y prêter beaucoup d’attention. Peu de temps après, elle a commencé à sentir des malaises comme une  faiblesse générale avec une incapacité de bouger les membres de son corps et l’apparition d’une forte fièvre. 

une mystérieuse piqûre d'un parasite

Après consultation et hospitalisation de Tamela, aucun diagnostic n’a pu être établi. Son état de santé se dégradait de jour en jour. Elle s’est éteinte au mois de juin. Son état était un mystère médical pour les médecins. Selon Steven Lawrence, médecin spécialiste des maladies infectieuses à l’Université de Washington, le personnel qui a traité Tamela n’était pas suffisamment informé sur le virus pour identifier ses symptômes. 

une mystérieuse piqûre d'un parasite

Malheureusement, même après plusieurs investigations sur ce virus, il n’existe aucun vaccin ou remède connu pour l’éradiquer. Bien que le virus soit transmis par les tiques et autres insectes, il n’en reste pas moins qu’il faut encore le prouver concrètement.

La famille de Tamela a mis son corps aux soins de  la science pour la recherche et l’expérimentation afin de trouver de nouvelles façons de combattre le virus en espérant pouvoir sauver plus de gens à l’avenir et prévenir un maximum de personnes sur sa gravité. Par ailleurs, les scientifiques ne savent pas si le virus de Bourbon peut s’étendre chez les animaux, la question est en cours d’étude.

une mystérieuse piqûre d'un parasite

Mesures de prévention des piqures de tiques

Comme il n’existe pas de vaccin contre ce virus, se protéger contre les morsures de tiques reste la meilleure prévention. Il conviendrait alors de : 

  • Porter des vêtements longs, de préférence de couleur claire, pour repérer plus facilement les tiques.
  • Utiliser un répulsif de synthèse pour toutes les parties du corps découvertes. Il est également indispensable de vérifier minutieusement l’ensemble du corps et du cuir chevelu pour repérer les tiques et de les enlever. 
  • Eviter d’utiliser de l’éther ou d’autres produits chimiques qui pourraient provoquer la libération de la bactérie. Utiliser une pince fine ou les ongles pour retirer la tique.
  • Il est important de savoir que le risque maximal se situe au mois d’avril lors du pic d’activités des tiques, selon l’institut de veille sanitaire (in VS).

En utilisant ces moyens de prévention, on pourrait ainsi éviter toute contamination. Mieux vaut prévenir que guérir.

Lire aussi La diarrhée et les vomissements de cet homme étaient en fait causés par des vers parasites dans son estomac

Contenus sponsorisés