Une mère filme sa fille en train d’avoir un rapport sexuel avec son beau-père

C’est un acte monstrueux. Découvrez l’histoire de cette mère sans cœur qui filme sa propre fille en train d’avoir un rapport sexuel avec son beau-père. Elle a diffusé cette agression ignoble sur les réseaux sociaux.

Relayé par nos confrères du site britannique Daily Mail, ce récit parle d’un cas d’inceste glaçant. Cette femme monstrueuse filme sa fille pendant qu’elle est abusée par son mari. Elle a également diffusé ces horreurs en temps réel devant des spectateurs.

Une petite fille de 7 ans se fait violé par le petit ami de sa mère

Cette mère et son petit ami ont diffusé sur une vidéo en direct sur Facebook un crime abominable. Ana Gabriela Velasco, une femme son cœur et Jose Luis Lopez, son petit ami, ont commis l’innommable sur une petite fille de 7 ans. Son compagnon a abusé sexuellement de sa victime alors que tout était partagé en temps réel. Cet abus sexuel ignoble a donc été vu par des spectateurs sur les réseaux sociaux. Il fait écho à un « défi » lancé entre ces monstres et un autre couple faisant partie d’un groupe échangiste.

coupleviol 1
Ce couple sans cœur a répondu au défi ignoble de leurs amis échangistes. Ils ont partagé leur crime sur Facebook Live – Source : Milenio

La vidéo du viol a été partagée par erreur sur les réseaux sociaux

Si le viol commis sur sa propre fille a été partagé sur Facebook, ce n’était nullement l’intention de cette mère monstrueuse car elle comptait garder cette vidéo pour elle. Seulement, elle a malencontreusement diffusé cette vidéo en temps réel. Le couple de criminels comptait sauvegarder ces images avant de les partager. C’est grâce à cette erreur que ce dernier a pu être identifié par la police. Sur ce contenu, Jose Luis Lopez était allongé torse nu dans le lit pendant que sa compagne regardait et filmer sa fille en train de le toucher. Cela a été filmé avec le téléphone portable et a heureusement été diffusé en live sur son compte. Une piste en or pour les autorités. Malheureusement, parfois l’inceste est impuni. C’est le cas pour ces deux frères qui échappent à la prison après avoir violé leur sœur. 

anagabriela
Ana Gabriela Velasco est conduite par la police à la prison de Chalco (Mexique) pour avoir publié des images d’incestes sur Facebook Live – Source : Twitter/ Fiscal Edomex

Le père de la fillette a vu la vidéo et alerté les autorités

Avant que la police ne puisse voir cette vidéo scandaleuse, des membres de l’entourage des criminels ont contacté les autorités pour réclamer justice à cette victime. Le père de cette dernière a aussi enregistré cette vidéo d’un crime odieux pour qu’elle puisse servir de piste aux enquêteurs. Ces derniers ont d’abord tenté de savoir si cette vidéo était un crime isolé ou si ce couple avait déjà commis des agressions sexuelles similaires. Comme eux, cette femme a été l’auteure d’un crime incestueux à l’égard de son enfant. Elle a dit à sa victime qu’il aurait des ennuis s’il le disait à qui que ce soit.

10 ans d’emprisonnement pour la mère

Selon nos confrères du site d’informations mexicain indépendant La Silla Rotta, la mère a avoué qu’elle avait bu de l’alcool toute la semaine et que la mineure n’avait pas eu de rapport sexuel avec son beau-père. Un an après ce crime abject, la coupable a été condamnée à 10 ans d’emprisonnement pour pornographie infantile et à deux amendes. Dès la première audience, Ana Gabriela Velasco a nié avoir commis ce crime malgré la preuve flagrante que représente la vidéo. Cette histoire d’inceste n’est pas un cas isolé. Cette fillette de 11 ans a donné naissance à l’enfant de son frère.

Inceste et abus sexuel. Des conséquences dramatiques

De nombreuses séquelles découlent de cet évènement qui peut véritablement être dévastateur. Elles impactent principalement la santé mentale et peuvent même être occultées par un phénomène appelé l’amnésie post-traumatique. Cette dernière survient comme mécanisme de défense chez la personne abusée. D’autres conséquences peuvent succéder à l’inceste tels qu’une dépression, des idées suicidaires, une perte d’estime de soi ainsi que des phobies. Ce crime peut également se manifester sur le corps car il peut être à l’origine de pathologies de l’appareil uro-génital, de fatigue chroniques, de troubles dermatologiques entre autres somatisations de ce stress importants.

Inceste. Comment s’en sortir ?

Pour guérir émotionnellement après cet évènement traumatique, la parole peut être libératrice car cette souffrance peut durer toute la vie de la victime. Les thérapeutes ont élaboré de nombreuses méthodes de soin pour survivre à cette épreuve douloureuse.  Parmi elles, l’EMDR, les thérapies cognitivo-comportementales (TCC), la psychothérapie dynamique, l’hypnose. Autant d’outils pour mettre des mots sur ce mal qui peut ronger tout le long d’une existence. Cette expression thérapeutique permet à une victime d’inceste de sortir du cercle vicieux de la culpabilité et de la honte mais aussi de se rappeler de ce qu’elle a subi pour éventuellement se réclamer justice, une étape significative dans le chemin vers la résilience.  Cette dernière manifeste la reconnaissance du statut de victime et de la confrontation avec l’auteur de ce crime.

Lire aussi Ce bébé meurt dans un incendie dans la maison pendant que sa mère est en boîte de nuit

Contenus sponsorisés