Une mère de 6 enfants aide son frère homosexuel à devenir papa en accouchant de son bébé

Désireux d’avoir un enfant et de fonder une famille, Anthony Deegan et son fiancé, Ray Williams se sont heurtés à de nombreux obstacles. Pendant plus d’un an, le couple a tenté de rencontrer une mère porteuse pour avoir un bébé, sans succès. Mais c’était sans compter sur la générosité et l’altruisme de Tracy, la sœur d’Anthony. A 42 ans et déjà mère de 6 enfants, elle s’est proposée pour donner la vie à leur enfant.


Relayé par le Dailymail, ce récit met du baume au cœur. Et pour cause, l’envie de fonder une famille et d’avoir un enfant représente parfois l’un des vœux les plus chers d’un couple. Un souhait qui sera exaucé pour Anthony et Ray, qui commençaient à perdre espoir. 

anthonyray
Anthony et Ray – Source : Dailymail

Ils ont passé une année à chercher une mère porteuse

Résidents à Manchester au Royaume-Uni, les deux hommes sont fiancés et ont toujours rêvé d’avoir un enfant. Initialement, ils ont tenté de rencontrer une mère porteuse grâce à des événements organisés par Surrogacy UK, une association dédiée à la gestation pour autrui. Mais un an plus tard, le couple n’avait toujours pas formé de lien avec une mère potentielle. C’est là que Tracey Hulse, sœur d’Anthony, a décidé d’intervenir.

anthonyray1
Les deux papas en compagnie de Theo – Source : Dailymail

Ils n’avaient jamais considéré cette possibilité

Ayant elle-même 6 enfants, Tracey ne faisait pas partie des options considérées par Ray et Anthony. Mais après avoir vu qu’ils commençaient à perdre espoir et que la tâche était plus difficile que prévu, elle n’a pas hésité à proposer son aide. “Je leur avais déjà proposé deux fois mais on en avait rigolé”, raconte la maman. “Au bout de la troisième fois, je leur ai dit que je voulais sérieusement porter leur enfant pour eux”, ajoute-t-elle. Elle en a même parlé à son mari qui, au départ, a fait preuve de réticence. “Il pensait que j’étais trop vieille”, confie Tracey, mais à 42 ans, elle se sentait plus en forme que jamais. “Je me suis sentie honorée lorsqu’ils ont dit oui puisque cela veut dire que mon frère me fait assez confiance pour porter son bébé”, poursuit la femme. C’est ainsi que l’aventure a débuté pour cette famille. 

anthonyray2
Anthony et Tracy avec Theo – Source : Dailymail

Ils ne veulent pas connaître le père biologique

Le couple a décidé de prendre un crédit de plus de 40 000 euros pour financer trois cycles de fécondation in-vitro. C’est au bout du troisième que leur tentative portera enfin ses fruits et que Tracy pourra accueillir leur bébé. 

anthonyray3
Les deux papas, Tracy et Theo – Source : Dailymail

Les deux papas ont eu recours à deux donneuses d’ovules anonymes et ont utilisé leurs deux spermes pour concevoir. Pour autant, ils ont décidé de ne pas savoir lequel avait été utilisé car ils se considèrent tous les deux papas à part entière de leur fils Theo. En outre, ils n’auraient pu choisir de meilleure mère porteuse que la sœur d’Anthony. 

anthonyray4
Tracy entourée du couple – Source : Dailymail

“Tracy et moi avons toujours été proches – plus comme des meilleurs amis”, raconte ce dernier. C’est à son bras qu’elle s’est d’ailleurs mariée, 17 ans plus tôt, avant de lui offrir à son tour un cadeau inestimable. 

anthonyray5
Tracy et Anthony, le jour de son mariage – Source : Dailymail

“Nous ne pouvons pas mettre un prix sur ce que Tracy a fait pour nous”, ajoute le papa. “Nous sommes tellement fiers d’elle pour être intervenue dans cette situation et nous avoir aidé à accomplir notre rêve de fonder une famille”, poursuit-il. 

anthonyray6
Anthony, Ray, Tracy et le bébé – Source : Dailymail

Theo s’est tout de suite senti à l’aise avec ses parents

“Nous étions dévastés lorsque deux tests de grossesse se sont avérés négatifs, mais nous n’avons jamais abandonné”, révèle Tracy. Le couple a également pu suivre l’évolution de sa grossesse et les mouvements du bébé avec des photos et des vidéos. Elle admet s’être sentie un peu anxieuse à l’idée que Theo ne se sente pas aussi à l’aise avec ses deux pères, mais ses inquiétudes ont immédiatement disparu après sa naissance. 

tracy
Tracy lors de l’accouchement – Source : Dailymail 

Anthony et Ray auraient attendu dehors pendant l’accouchement mais ont quand même réussi à entendre ses premiers pleurs. “C’est là que nous avons vraiment réalisé que ça y est, nous sommes parents”, confie Anthony. Très heureux, ils ont accueilli un petit garçon souriant qui a concrétisé leur rêve de fonder une famille. “C’est comme s’il avait toujours été là », raconte son papa. 

anthonyray7
La famille est soudée – Source : Dailymail
anthonyray8
Anthony, Ray et Theo – Source : Dailymail

L’amour entre frères et soeurs, un lien unique

En dépit des disputes, de la jalousie ou des rivalités qui peuvent marquer cette relation, le lien qui unit un frère à sa soeur est indéfectible et se renforce encore plus au fil des années. Véritable refuge pour l’un comme pour l’autre, l’amour qu’ils se portent est un bouclier contre les souffrances de la vie, indique la psycho-clinicienne Yvonne Poncet-Bonissol. “Ils permettent d’atténuer les blessures de la vie, le sentiment de vide existentiel ou de solitude affective », ajoute la spécialiste, expliquant que c’est surtout lorsqu’ils sont confrontés à des difficultés qu’ils semblent plus soudés que jamais. Une amitié inestimable qui vient s’ajouter au lien fraternel, pour les accompagner tout au long de leur vie. 

Lire aussi Cette fillette meurt en utilisant son smartphone dans la baignoire : la mère voit le corps sans vie par la fenêtre

Contenus sponsorisés