x

Une maman voulait abandonner son bébé trisomique – Le papa intervient pour l’élever seul

Des milliers de bébés naissent avec des conditions qui les différencient des autres. Et même si tous les bébés sont beaux et méritent tout l’amour du monde, il n’en demeure pas moins que certains parents ont du mal à accepter leur différence, allant même jusqu’à les renier ou les abandonner. Le père d’un bébé atteint de trisomie 21 a décidé de braver la stigmatisation liée à cette maladie et d’élever seul son bébé souffrant de cette condition.

Evgeny Anisimov, un papa russe de 33 ans a reçu la nouvelle de la condition de son bébé, juste après sa naissance. La maman n’ayant pas pu gérer le diagnostic de son fils, a décidé de partir. Evgeny a décidé d’aimer son fils Misha tel qu’il était et de lutter contre les préjugés quant à cette maladie, comme relayé par le journal, The Epoch Times.

Pour le père, quitter son fils n’était pas la bonne option

Evgeny avec son fils trisomique. Source : boredpanda

Contrairement à la réaction de la mère de Misha qui a décidé de quitter sa famille, Evgeny a décidé d’assumer toute la responsabilité qui lui incombait. La femme d’Evgeny a suggéré avant son départ, de reconsidérer la garde du bébé, chose que le papa n’a pas pu accepter. Prise de panique, angoissée à l’idée d’élever un enfant trisomique, et n’étant pas prête à assumer cette responsabilité, sa femme abandonna le foyer familial.

Evgeny a décidé d’élever seul son bébé trisomique. Source : boredpanda

Suite à cela, Evgeny estime que même s’il a perdu sa femme, il est content des changements. En s’adressant à Bored Panda, il déclare avoir été attristé par la nouvelle et avait même pleuré. Toutefois, il s’est tout de suite senti gêné par ses larmes.  Le jeune père s’est senti coupable d’avoir ressenti de l’égoïsme durant un laps de temps mais s’est vite ressaisi pour assumer sa responsabilité. Après tout, la trisomie 21 n’est pas ce qu’il y a de pire dans la vie, comme il a compris plus tard.

Evgeny s’est informé sur la maladie en faisant des recherches sur internet. Source : boredpanda

Le papa a décidé de ne jamais abandonner

Evgeny a appris qu’en Europe, les personnes trisomiques étaient bien socialisées et pouvaient être indépendantes, ce qui l’a rassuré. En revanche, la raison pour laquelle il a décidé d’élever seul son bébé était tout simplement l’amour qu’il ressentait pour lui. Evgeny estime qu’il serait inhumain d’abandonner son bébé dans un orphelinat. Pour ce papa qui inspire le respect, un bébé qui naît ne demande qu’à être aimé. De ce fait, il ne se considère nullement comme un papa héroïque, mais un papa normal tout simplement.

Malgré tous les défis qu’il devait surmonter, ce papa n’a jamais abandonné. Source : boredpanda

Le papa veut rassurer les parents qui sont dans le même cas que lui

Sur Instagram, Evgeny publie les photos de son fils et de son évolution. Il espère ainsi, soutenir, rassurer et inspirer d’autres parents à rester positifs et accepter avec joie leurs enfants trisomiques.  N’ayez pas peur ! Tout ira bien ! Semble être le message véhiculé par ce père vertueux.

N’ayez pas peur ! Tout ira bien !. Source : boredpanda

Eduquer un enfant atteint de trisomie 21, un challenge au quotidien

Les spécialistes d’une association pour trisomique estiment que le secret pour réussir l’éducation de ces enfants est de leur donner de l’amour avant tout. Le professeur Sue Buckley qui en fait partie, explique qu’un trisomique, comme pour tout être humain,  l’attention et l’instruction qu’il reçoit ainsi que  ses contacts sociaux, influencent considérablement son développement.

Aussi, il est important selon les thérapeutes de faire participer les enfants atteints de trisomie 21 dans les activités familiales ainsi que dans les jeux. Sans oublier de les faire profiter de programmes d’intervention précoces et ce afin de leur permettre de développer leurs capacités. Pour ce faire, il est primordial d’agir juste après la naissance, avec l’aide d’un kinésithérapeute, d’un orthophoniste ainsi que d’un psychologue. Ceci permettra de soutenir aussi bien les enfants que les parents. 

Contenus sponsorisés
Loading...