Une maman s’effondre en pleurant lorsqu’elle voit son bébé

Parfois, l’Univers peut mettre des épreuves sur notre route pour nous apprendre à faire preuve d’un amour inconditionnel. En étant face aux difficultés, les plus téméraires transcendent les obstacles en étant emplis de gratitude et de compassion. C’est le cas pour cette mère qui a fondu en larmes lors de l’accouchement. Sa petite fille qu’elle attendait tant était atteinte d’une maladie rare caractérisée par l’apparition de boursouflures épaisses sur la peau. Loin de se démonter face à cette épreuve, les parents ont fait montre d’un amour sans faille pour cette jolie petite fille. Ce témoignage émouvant nous est relayé par nos confrères du site américain The Washington Times.

Il existe des épreuves auxquelles les parents ne sont pas préparés. Pour les transcender, ces derniers doivent faire preuve d’un amour inconditionnel et de se préparer à surmonter un quotidien semé d’embûches. C’est le cas pour cette mère à qui l’on a signifié que son enfant souffrait d’une rare maladie caractérisée par d’importantes boursouflures sur le visage. Les parents ont fait part de leur courage et de leur tendresse pour cette petite fille adorable qui est désormais la sœur cadette du petit Connor !

Agrandir sa famille

Déjà parents d’un adorable garçon nommé Connor, Courtney et Evan Westlake ne comptaient pas s’arrêter en si bon chemin : les tourtereaux voulaient lui donner une petite sœur. Quand la jeune maman apprend qu’elle est enceinte, le couple est envahi par la joie. Ils n’avaient qu’une hâte, celle d’accueillir leur bébé dans leurs bras.

Courtney et Evan

Pas d’inquiétude

Les médecins ne faisaient pas état d’une quelconque anomalie chez le bébé à naître. Ce diagnostic optimiste a conforté les parents dans leur impatience d’accueillir le nouveau bébé. A l’échographie, le couple a découvert qu’ils attendaient une petite fille. « Je dois apprendre à tresser les cheveux dès à présent » s’est exalté le père. La naissance du bébé était prévue pour la Saint Sylvestre.  Seulement, les parents apprendront une terrible nouvelle le jour de l’accouchement.

Une rare maladie de la peau

A sa naissance, la petite Breanna était couverte de boursouflures. Sa maladie était telle que dès les premières minutes, le nouveau-né a dû être conduit en soins intensifs pour pouvoir survivre. Les parents n’ont pu la tenir dans leurs bras qu’après deux semaines de prise en charge. Breanna était atteinte de l’ichtyose harlequin.

Breanna

Questionnements

En partageant sa vie de maman sur son blog, la jeune Courtney a fait face à de multiples questionnements qu’elle n’a pas hésité à confier à sa communauté de lecteurs. Parmi eux : « Pourquoi les autres parents évitent de me parler ? De quoi ont-ils peur au juste ? S’ils veulent savoir ce qu’a Breanna, ils n’ont qu’à venir me le demander » « Pourquoi quand leurs enfants demandent pourquoi ma fille est si rouge et gonflée ils ne leur répondent pas simplement que toutes les personnes sont uniques et différentes » Autant d’interrogations qui hantent l’esprit de la jeune maman qui ne perd pas espoir.

Qu’est-ce que l’ichtyose harlequin ?

Egalement appelée maladie du bébé harlequin, cette affection congénitale est génétique et touche essentiellement les bébés. Les symptômes sont caractérisés par l’apparition d’une peau écailleuse et sèche en raison d’une augmentation exponentielle du niveau de kératine dans l’épiderme. Ainsi, des fissures peuvent apparaître et compromettre la survie du bébé dès les premiers jours. La prévalence de cette maladie congénitale orpheline est de 1 sur 1 million. La peau des enfants atteints d’ichtyose harlequin se régénère toutes les nuits. Cette dermatose est invalidante car elle peut gêner les mouvements et la succion lors de la tétée.

Comment soutenir un enfant malade ?

Savoir son enfant malade est d’autant plus difficile que les parents ne s’autorisent pas à faillir pendant cette épreuve. Pourtant, pour transcender cet obstacle, il est essentiel de s’accorder du répit et de se ménager pour mieux aller de l’avant. Cacher la maladie à son enfant est contre-productif : il est essentiel de savoir communiquer et de lui signifier que vous serez toujours là pour lui. Ce chemin douloureux est difficile et parfois, une aide est nécessaire.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close