x

Une maman raconte honnêtement ce que signifie être parent d’un enfant hyperactif : “Parfois, je ne sais plus quoi faire”

Pour la plupart des parents, voir leur enfant en difficulté est une expérience déchirante. Taylor Myers, mère d’une fille atteinte d’un trouble du déficit de l’attention (TDAH), raconte un épisode troublant qui s’est déroulé dans un supermarché. Alors que sa fillette a été saisie d’un accès de colère, les clients du magasin lui ont asséné des propos blessants. Face à ce manque d’empathie flagrant, Taylor a tenu à lever le voile sur le trouble chronique dont souffre sa fille.

Encore peu ou mal connus, les troubles psychiatriques sont parfois difficiles à appréhender. Dans un monde où le jugement et la stigmatisation prennent le dessus sur l’empathie et la tolérance, les parents d’enfants présentant des comportements inhabituels ont parfois du mal à mener une vie paisible. Taylor Myers, une femme en souffrance, a publié un témoignage sur Facebook pour raconter une mésaventure vécue lors d’un voyage, rapporte le site Scary Mommy

La maman se livre sur son expérience – Source : Viralnova

Sa fille pique une crise de nerfs dans un supermarché 

Atteinte de ce que l’on appelle le trouble du déficit de l’attention, Sophie affiche parfois des accès de colère de grande intensité. À seulement quatre ans, la fillette peut se montrer plus agitée que les autres enfants de son âge. Vu de l’extérieur, on peut établir la conclusion hâtive qu’il s’agit d’un enfant capricieux qui n’a aucune limite. Mais en réalité, Sophie souffre d’un trouble complexe entraînant des dysfonctionnements cognitifs et comportementaux. Lors d’un voyage, la mère faisait ses courses dans un magasin, quand sa fille a commencé à hurler et à pleurnicher. D’habitude, quand cela arrive, Taylor quitte le magasin pour éviter les remarques et les regards malveillants des clients. Mais cette fois, la mère a décidé de poursuivre ses achats et est passée à la caisse. 

Taylor Myers – Source : Storypick

Des interventions qui ne sont pas toujours bienveillantes

Face aux cris incessants de l’enfant, une cliente qui faisait la queue a demandé à Taylor de la calmer. “Oh, pour l’amour de Dieu, donne-lui un biscuit pour qu’elle se taise !”, lui-a-t-elle suggéré. Mais au lieu d’expliquer à la dame qu’elle élevait seule ses deux enfants et que sa fille souffrait d’un TDAH très complexe, la mère, épuisée, a préféré mettre fin à la conversation. “Occupez-vous de vos affaires”, lui-a-t-elle asséné. Désemparée, la mère ne pouvait tolérer le comportement de cette cliente qui ignorait tout de ce qu’elle traversait. Fort heureusement, une autre femme s’est approchée et a essayé de discuter avec la fille. Faisant preuve d’empathie, elle a réussi à distraire Sophie lorsqu’elle réclamait des chips et a permis à la mère de faire ses courses tranquillement. “Il suffit d’un commentaire pour briser quelqu’un… Mais il suffit aussi d’un petit acte de gentillesse pour qu’une maman se sente réconfortée et rassurée”, a exprimé Taylor dans sa publication. Ainsi, elle a tenu à remercier la femme qui l’a soutenue et l’a aidée à faire face à cette situation délicate en plein supermarché. Il n’est pas toujours aisé de gérer les crises de colère des enfants, notamment en public. À la honte et au stress viennent parfois s’ajouter les jugements malveillants de certains inconnus. Dans ce sens, cette mère a faire part d’une immense gratitude à cette femme qui l’a épaulée durant cette épisode difficile. 

Qu’est-ce que l’hyperactivité ? 

En France, entre 3,5 et 5,6% des enfants présentent un trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH). Difficile à diagnostiquer, ce trouble neuro-développemental se caractérise par des symptômes particuliers sur le plan comportemental et cognitif. Pour parler de TDAH, ces derniers ne doivent pas découler d’un traumatisme ou d’un nouvel événement et doivent durer au moins six mois. Le Dr Antoine Demonceaux, psychanalyste à Lyon, explique qu’il existe trois signes qui permettent de reconnaître ce trouble

  • Des difficultés à se concentrer 
  • Une impulsivité marquée et une agitation 
  • Une distraction en classe et à la maison  

Dans ce sens, il arrive que des parents adoptent des comportements inhabituels pour tenter d’apaiser l’impulsivité de ces enfants en difficulté. C’est le cas par exemple de cette mère qui tient son enfant en laisse pour maîtriser son agitation. Un comportement qui lui a valu de vives critiques. En réalité, les enfants souffrant de TDAH ont tout le temps besoin de se dépenser et peuvent se montrer colériques, bruyants et imprévisibles. Parfois, leurs actes et leurs propos ne sont pas cohérents et ils peuvent avoir du mal à accepter la frustration. Pour mieux gérer ce trouble, une approche pluridisciplinaire est recommandée. Des groupes de soutien peuvent également aider les parents à partager leur expérience pour s’aider les uns les autres et se sentir épaulés. 

Contenus sponsorisés
Loading...