x

Une maman qui a tué son violeur pour se venger sera jugée pour meurtre

Si la violence à l’égard des femmes ne devrait plus exister, certaines histoires ne manquent pas de nous rappeler que ce fléau persiste encore. Aux Etats-Unis, une femme du nom de Brittany Smith se serait défendue contre son violeur en lui tirant dessus. Mais contre toute attente, cette dernière encourt aujourd’hui une peine d’emprisonnement. Ce récit troublant a été relayé par nos confrères de NBC News.

A Stevenson, dans l’Etat d’Alabama, aux Etats Unis, Brittany Smith, une maman de 4 enfants âgée de 32 ans est poursuivie pour meurtre pour avoir tiré sur son violeur qui menaçait de la tuer ainsi que son frère après qu’un juge ait refusé de considérer l’argument de la légitime défense.

Un crime sans nom

En Janvier 2018, Brittany Smith révèle avoir été sauvagement attaquée par Todd Smith. L’homme l’aurait violée à deux reprises et battue violemment jusqu’à ce qu’elle perde connaissance alors qu’il était sous l’effet de la méthamphétamine, une drogue dure connue sous le nom de “crystal meth”.

smith1

Brittany aurait ensuite alerté son frère, Chris McCallie qui est venu la secourir de l’emprise violente de Todd. Cependant, ce dernier se serait montré tout aussi brutal envers Chris et l’aurait étranglé, menaçant de les tuer tous les deux. Prise de panique, Brittany a alors déclaré avoir tiré sur Todd à l’aide d’une arme à feu pour libérer son frère de son étreinte. Elle raconte lui avoir tiré dessus deux fois, puis en voyant que Todd continuait à étrangler Chris, elle a tiré une troisième fois.

smith2

Une infirmière spécialisée dans les agressions sexuelles a révélé avoir découvert plus de 30 blessures sur le corps de Brittany, dont des hématomes, des traces de morsures et des signes de strangulation après l’agression qui a mené à la mort de Todd Smith.

“Des incohérences dans sa déposition”, selon la juge

Malgré le fait qu’elle ait agi pour sauver sa vie et celle de son frère, Brittany s’est retrouvée accusée de meurtre 48 heures après son viol et a passé 4 mois en prison avant d’être transférée dans un hôpital psychiatrique où elle a passé 6 autres mois.

smith3

Lors de son procès, ses avocats ont tentés de faire rejeter les accusations en plaidant la légitime défense. Cependant, le juge Jenifer Holt a rejeté les arguments des avocats en énumérant de nombreuses incohérences lors de sa déposition, notamment lors de son appel au 911. Selon la juge, Brittany aurait confié à l’opérateur que Todd Smith ne l’aurait pas violée et que c’était son frère qui aurait tiré sur Todd Smith.

smith4

Elle a également affirmé que Britanny ne pouvait pas plaider la légitime défense car c’était son frère qui avait amené le pistolet et “initié la confrontation”. Une évaluation médicale aurait également prouvé que la femme avait été victime d’agression mais les preuves physiques ont été jugées incohérentes quant au viol.

Au vu des documents obtenus, Jennifer Holt a alors estimé que “la plaignante n’a pas démontré de manière convaincante qu’elle pensait être réellement en danger pour utiliser une arme à feu”.

smith5

Le procès de Brittany est toujours en cours dans l’attente d’une décision du tribunal.

Que faire en cas de violence domestique

Les violences envers les femmes sont malheureusement un phénomène réel qui touche selon l’OMS près de 35% d’entre elles dans le monde, soit une femme sur trois qui aurait été exposée au cours de sa vie à des violences sexuelles ou physiques commises par un partenaire intime ou une autre personne.
En cas de violence domestique, quelle que soit son ampleur, il est crucial de ne pas se laisser réduire au silence par son bourreau et d’en parler à quelqu’un.

Toutefois, si la situation est grave et que vous craignez pour votre vie ou celle de vos proches, il est primordial d’en informer la police immédiatement et de tenter de vous mettre en sécurité en attendant leur arrivée.
Le 39 19 est un numéro national pour les femmes victimes de violence en France. Ce dernier est à l’écoute des victimes pour les informer et les orienter vers des dispositifs de prise en charge.

Contenus sponsorisés
Loading...