Une maman dévastée ne sera pas avec son fils mourant à cause du coronavirus

Les quatre coins du monde font aujourd’hui face à une pandémie du coronavirus. La réponse des gouvernements face à cette dernière a été de se mettre en quarantaine. Objectif ? Ralentir la progression de l’infection afin de ne pas surmener les services hospitaliers. Victoria Morrison est une femme de 30 ans vivant en Angleterre, comme beaucoup de personnes, la vie de cette maman a été chamboulée par le coronavirus : Elle ne peut rester aux côtés de son enfant atteint d’une tumeur cérébrale pour la fête des mères. Découvrez le récit de cette histoire relayée par nos confrères du journal britannique Mirror.

Victoria Morrison est une jeune maman de 30 ans, ses deux enfants Kyle et Tyler ont respectivement 5 et 2 ans. Son aîné est atteint d’une tumeur cérébrale qui met sa vie en danger. Durant la crise épidémique du coronavirus son autre enfant, Tyler, aurait eu de la fièvre et la gorge irritée, indiquant une possible infection. Par mesure de sécurité, la maman ainsi que Tyler ont été séparés de Kyle afin que celui-ci ne soit pas atteint.
Une maman dévastée ne sera pas avec son fils mourant à cause du coronavirus

Séparés à cause du coronavirus

C’est à Chesthunt dans le Hertfordshire en Angleterre que vit Victoria Morrison ainsi que ses deux garçons. Son aîné, Kyle, est atteint d’une forme rare de cancer du cerveau. La vie de cette petite famille a été rapidement bousculée par la crise pandémique du coronavirus en cours, le jeune Tyler, 2 ans, a présenté des symptômes d’infection avec une fièvre et une gorge irritée.
Une maman dévastée ne sera pas avec son fils mourant à cause du coronavirus

Après avoir contacté les urgences, ceux-ci ont conseillé la maman de s’isoler avec son enfant pendant deux semaines afin de ne pas propager le virus. De plus, puisque Kyle est extrêmement vulnérable à l’infection à cause de sa tumeur cérébrale, celui-ci doit être séparé de son petit frère ainsi que de sa maman par mesure de sécurité. C’est donc dans ce contexte que Kyle se retrouve chez sa grand-mère le jour de la fête des mères.
Une maman dévastée ne sera pas avec son fils mourant à cause du coronavirus

La dernière fête des mères

C’est en Septembre dernier que Kyle a été diagnostiqué par les médecins d’une forme rare du cancer du cerveau, un gliome protubérantiel infiltrant, ceux-ci ne donneraient pas plus d’un an à vivre pour le jeune garçon.

Face à cette réalité sordide, la jeune maman de 30 ans ressent une angoisse profonde : « En réalité, je redoute cette fête des mères », aurait-elle avoué aux colonnes du Mirror. La raison est simple, en raison de l’espérance de vie de son garçon, cela pourrait être la dernière fête des mères que pourraient passer Victoria et son aîné ensemble. Envisager cette possibilité attriste la maman qui déclare « Rien que le fait d’en parler me submerge de larmes, l’idée que ce soit la dernière fête des mères que je passe avec Kyle me fend le cœur ».
Une maman dévastée ne sera pas avec son fils mourant à cause du coronavirus

Le coronavirus sépare des familles

Certains individus sont plus vulnérables que d’autres face au coronavirus. Ce sont selon BFMTV : Les personnes âgées, les femmes enceintes, les personnes ayant des difficultés respiratoires ainsi que les personnes ayant déjà des maladies tel que le diabète ou encore l’hypertension. Il est important de savoir que ces personnes sont les plus exposées à des risques de complications graves. Pour cette raison, la meilleure solution est de parfois séparer des membres de la famille afin d’éviter qu’une personne vulnérable ne soit infectée par le virus. C’est le cas pour le jeune Kyle ainsi que sa maman, mais aussi pour beaucoup d’autres à travers le monde  qui sont obligés d’être séparés de leurs parents, de leurs conjoints ou de leurs enfants.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close