x

Une maman découvre qu’elle a un cancer après avoir perdu le contrôle de sa voiture sur l’autoroute

Après un accident de voiture sur l’autoroute, cette maman a été conduite immédiatement aux urgences. Seulement, les médecins lui ont fait état d’une maladie dévastatrice, le cancer. Elle subissait à ce moment les symptômes de cette destruction des cellules. Un témoignage qui nous est relayé par nos confrères du The Liverpool Echo.  Au volant, le corps de cette femme s’est entièrement engourdi. Cette paralysie momentanée lui a valu de totalement perdre le contrôle de son véhicule en pleine conduite. Après cet accident, les médecins lui ont annoncé qu’elle était atteinte d’un cancer, selon The Liverpool Echo.

Un corps totalement paralysé

mo jay

liverpoolecho

Lors d’un trajet en autoroute, le corps de cette maman s’est totalement engourdi. Cette paralysie momentanée lui a valu de perdre le contrôle de son volant et de dévier sur la chaussée. Mo Jay, une femme de 47 ans, a entendu les autres conducteurs klaxonner mais son côté gauche s’était immobilisé.

La voiture s’est arrêtée au milieu de la voie mais la femme a pu, malgré l’épreuve, se rendre jusqu’à son bureau pour être transportée par les secours après un appel à son père. Une intervention qui sera à l’origine d’une terrible nouvelle pour la femme après cet accident qui aurait pu lui être fatal.

Une grosse tumeur

Suite à cette admission aux urgences, les médecins lui ont annoncé qu’une tumeur « de la taille d’une balle de golf » était logée dans son cerveau. La maman a donc dû subir une lourde chimiothérapie. Cette mère de trois enfants est aujourd’hui en rémission. Aujourd’hui, elle souhaite témoigner de son combat contre la maladie et a donné des fonds pour la recherche contre le cancer, un organisme qui a perdu un bon nombre de financement en raison de la pandémie.

mo jay1

mirror

« J’ai eu la chance de survivre »

En se remémorant son accident, Mo est reconnaissante. Elle raconte qu’elle n’avait pas réalisé que sa voiture s’était arrêtée en raison de cet engourdissement soudain. « Avec le recul, j’ai eu la chance de survivre » s’emeut-elle. Elle explique qu’elle est heureuse d’avoir pu conduire jusqu’à son lieu de travail mais qu’à son arrivée, elle s’est écroulée sur le sol.

En annonçant cette nouvelle à ses proches, elle était terrifiée. « Ma sœur était avec moi quand j’ai découvert que j’avais un cancer et nous nous sommes fait un gros câlin » se souvient la survivante. Avant de continuer : « Le plus dur a été d’annoncer la nouvelle à mes deux filles adolescentes à l’époque. »

La femme explique qu’en leur révélant sa maladie, elle les a rassurés en leur expliquant qu’elle n’avait « pas du tout l’intention de mourir ». Une détermination qui l’a aidée à combattre l’une des plus grandes causes de mort dans le monde entier.

Une longue intervention chirurgicale

mo jay2

liverpoolecho

Pour guérir, la mère des trois enfants a dû subir une opération de huit heures pour pouvoir retirer la tumeur. Aujourd’hui, elle voit ses cicatrices chirurgicales comme une véritable fierté. « J’ai toujours une cicatrice craquelée à l’arrière de la tête suite à l’opération.

Aujourd’hui encore, j’aime prétendre aux gens que j’ai été mordue par un requin! » Elle raconte que sa sœur pleurait toujours mais qu’elle gardait le sourire pour la consoler.

mo jay3

liverpoolecho

Après cette intervention, la femme a subi un traitement de radiothérapie et de chimiothérapie pour éliminer les métastases. Le médicament que les médecins lui ont administré empêche les cellules cancéreuses de produire de l’ADN pour se propager.

Cette nouvelle molécule, le témozolomide, a été créée par les chercheurs de la Cancer Research britannique, après plusieurs essais cliniques. Une innovation médicale qui lui a valu de guérir de cette douloureuse maladie.

Le cancer.Une lutte permanente contre la douleur

Si le cancer est porteur de nombreux symptômes physiques douloureux, le combat psychologique est également de taille. La fatigue extrême résultant de traitements lourds comme la chimiothérapie ou la radiothérapie peuvent conduire à une dépression sévère que les médecins caractérisent comme « réactionnelle ».

Un support des proches et une détermination sans faille sont également des moteurs de guérison pour surmonter cette terrible épreuve. Pour transcender le traumatisme qui résulte de cet évènement, un suivi thérapeutique est à ce titre souvent envisagé dans le cadre d’un accompagnement médical. Un suivi nécessaire pour aider les patients à avoir les ressources pour survivre à ces séquelles psychologiques.

Contenus sponsorisés
Loading...