Une maman a mis une dose fatale de drogue dans le biberon de son bébé pour qu’elle puisse « se relaxer et fumer »

La drogue est un véritable fléau qui touche toutes les sociétés modernes. En France, plusieurs millions de personnes consomment des drogues tous les jours pour profiter d’un plaisir ou d’une sérénité immédiate. Mais cette substance très dangereuse peut causer des dégâts parfois irréversibles. Dans cette histoire relayée par le New York Post, une femme a mis un opiacé dans le biberon de son bébé pour qu’il la laisse « se relaxer et fumer ». Découvrez l’issue fatale qui a suivi cet acte immoral.

En Pennsylvanie, Jhenea Pratt, mère de 23 ans, avait l’habitude de fumer de l’herbe en présence de sa petite fille âgée de seulement 17 mois.

Un jour, la femme a retrouvé son bébé sans vie. Selon les procureurs, la mère aurait donné à son bébé un opiacé très dangereux connu sous le nom de fentanyl. En effet, les investigations ont prouvé que la mort de l’enfant était liée à la consommation de cette substance. Ainsi, la mère aurait mis du fentanyl dans le biberon de sa fille pour qu’elle la laisse se relaxer et fumer tranquillement. En outre, ces accusations n’ont suscité aucune émotion chez la mère. Selon Diana Page, la procureure adjointe « Ce bébé l’empêchait de profiter de son passe-temps ».

Les investigations ont mis en évidence que la dose de fentanyl trouvée dans le biberon était très élevée, et qu’elle aurait pu « tuer des chevaux », selon le journal Pittsburgh Post-Gazette. Cependant, la mère nie avoir mis cet opiacé dans le biberon de sa fille. « Je ne sais pas comment le fentanyl est entré dans le gobelet », déclare-t-elle.

Par ailleurs, l’avocat de Jhenea a déclaré face au juge que le petit-ami de la mère serait le vrai responsable de la mort du bébé. « Albert avait accès au fentanyl et il a préparé le biberon », a-t-il affirmé. Selon lui, la poursuite n’a fourni aucune preuve tangible pour accuser la mère de cet homicide ».

Qu’est-ce que le fentanyl ?

Le fentanyl est un opiacé de synthèse, quarante fois plus fort que l’héroïne et cent fois plus que la morphine. Ce médicament était en réalité un antidouleur qui a été détourné de son usage et  provoqué de graves dégâts.
Selon le Parisien, ce médicament est responsable de la mort de plusieurs grands artistes américains tels que Prince, Lil Peep ou encore Tom Petty.
Mais ce n’est qu’en 2018 que cette drogue qui a fait de nombreux ravages aux Etats-Unis est arrivée sur le territoire français.

L’arrivée des opiacés de synthèse en France : les autorités sont sur le qui-vive !

Le fentanyl est une subtance toxique comprenant des risques très élevées pour la santé des individus. Cet opiacé peut apparaitre sous forme de gélules, de liquide ou encore de poudre.
Prescrit par les médecins pour des douleurs sévères, le fentanyl est en réalité puissant et très addictif. En effet, un seul surdosage peut déboucher sur une issue fatale.
Selon le rapport de l’Observatoire européen des drogues et de la toxicomanie, les opiacés qui font leur entrée sur le marché français sont responsables de 81% des décès liés à la drogue au sein de l’Union européenne, de la Norvège et de la Turquie.

En outre, de plus en plus de marchés illégaux vendent ces substances pour profiter à des usages récréatifs. Ainsi, les usagers développent une dépendance au fentanyl et peuvent rapidement augmenter leur consommation sans en évaluer les risques. Or, le surdosage a des conséquences souvent fatales se traduisant par une faiblesse respiratoire qui peut provoquer un arrêt cardiaque.

Lire aussi « Mon bébé est décédé de déshydratation alors que je l’allaiter »

Contenus sponsorisés