x

Une jeune femme meurt d’une crise cardiaque pendant les funérailles sa mère atteinte du coronavirus

Depuis son apparition, le coronavirus ne cesse d’accroître le nombre des familles endeuillées qui se remettent difficilement de cette épreuve alors que le monde entier est touché par la pandémie. Si perdre un être cher est déjà très douloureux en temps normal, cela l’est encore plus alors que les restrictions liées aux funérailles des victimes empêchent les plus proches de proprement dire adieu. Dans certains cas, la peine peut être fatale comme ce fut le cas pour Laura Richards, une jeune femme dont la maman est décédée du coronavirus. Découvrez cette triste histoire relayée par nos confrères du média britannique The Sun.

Laura Richards, une jeune femme de 32 ans, s’est effondrée pendant les funérailles organisées pour sa mère décédée, Julie Murphy, âgée de 63 ans et qui a malheureusement succombé au coronavirus.

laura

Une tragédie qui frappe à deux fois

Contracter la maladie du Covid-19 a été fatal pour Julie car elle souffrait au préalable de maladies chroniques qui affaiblissaient son système immunitaire, notamment la sclérose en plaques et la démence. Logée dans un établissement médico-social dans la région de Nuneaton, elle décède suite à l’aggravation de la maladie à l’hôpital le 15 mars dernier.

laura1

Cette perte déchirante pour toute la famille a eu des conséquences beaucoup plus sérieuses pour sa fille, Laura, submergée de douleur le jour des funérailles de sa mère. Après avoir démontré des signes de douleurs à la poitrine alarmants lors de la cérémonie funéraire organisée au cimetière d’Atherstone dans le Warwickshire, elle fut emmenée d’urgence à l’hôpital universitaire de Coventry pour une intervention rapide. Malheureusement, celle-ci sera insuffisante et la jeune femme finira par décéder le 31 mars.

laura2

Un choc de taille pour la famille

La sœur de Laura, Kelly Murphy, a commenté cette perte tragique sur sa page Facebook : « Je n’arrive toujours pas à y croire. Perdre une petite sœur si spéciale tout en enterrant ma mère. Prenez soin de vous là-haut. Je suis toujours sous le choc, les mots ne peuvent exprimer ce que nous ressentons tous. Nous vous aimons toutes les deux de tout notre cœur et vous nous manquez. »

laura3

La demi-sœur de Laura, Sadie, déclare quant à elle : »Nous avons dû porter des masques lorsque nous avons vu maman à l’hôpital juste avant sa mort, et je pense que cela a vraiment contrarié Laura de la voir dans cet environnement. Elle n’était pas sortie de la maison avant les funérailles. La perte de maman a dû vraiment l’affecter. Je pense que son corps l’a abandonnée.  »

laura4

Ayant subi une transplantation rénale, Sadie était dans l’incapacité d’assister aux funérailles. Cette dernière témoigne, “perdre sa soeur pendant les funérailles de sa mère – c’est comme dans un film d’horreur. Elle n’avait que 32 ans”. Dévastée par le chagrin, elle confie “Je n’arrive pas à croire que cela se soit produit juste au moment où ils abaissaient le cercueil de maman (…) C’est juste horrible. C’est injuste”.

laura5

“S’il vous plaît, restez chez vous”

Sadie a longuement rendu hommage à sa sœur qu’elle décrit comme une personne au grand cœur, “prête à tout pour aider ceux qui l’entourent, elle faisait rire tout le monde”, a-t-elle confié à The Sun Online.

Même si réaliser l’ampleur de sa perte est difficile, Sadie insiste sur la sensibilisation et l’importance de la prévention et du respect du confinement. « Je continue de regarder par ma fenêtre en pensant qu’elle arrivera dans un taxi pour dire bonjour. Je ne veux pas que leur mort soit en vain. Ma mère a contracté le coronavirus et ma sœur a perdu la vie en lui disant au revoir. Je ne veux pas que les autres familles souffrent comme moi”, déclare la femme, endeuillée avant de conclure: “Veuillez suivre les règles, restez à l’intérieur et protégez des vies. Des gens de tout âge meurent – jeunes enfants, médecins et infirmières. S’il vous plaît restez chez vous.  »

Le deuil à l’heure du Covid-19

La pandémie qui touche une majorité de pays à travers le monde a bouleversé notre quotidien, entraînant un processus de deuil difficile à l’heure où le confinement est requis pour de nombreux habitants. Dire adieu aux proches devient alors une étape encore plus douloureuse.

Pour la surmonter, François Thomas, psychologue clinicien au service de Médecine Intensive-Réanimation du CHU d’Amiens-Picardie révèle qu’un accompagnement psychologique pourra s’avérer nécessaire. Il souligne également l’importance de se montrer vigilant et d’apporter un soutien particulier aux personnes âgées qui pourraient pâtir de la suppression des rites funéraires.

L’expert en appelle à la solidarité de tous pour dépasser cette épreuve et conclut en précisant que “Nous sommes confrontés à une crise anthropologique. Il y aura un avant et un après Covid-19”.

Contenus sponsorisés
Loading...