Une infirmière trouve un bébé avorté dans une poubelle à l’hôpital

À l’époque dans laquelle nous vivons, l’avortement ou l’interruption volontaire de grossesse est devenu monnaie-courante, cette pratique qui était auparavant réprouvée, et considérée comme étant immorale par plusieurs civilisations dans le monde, peut maintenant être effectuée en l’espace de quelques minutes, et dans un cadre tout à fait légal. Malheureusement, malgré tous les dispositifs mis en place par les gouvernements afin de mettre fin à l’avortement clandestin, certaines femmes continuent à avorter en utilisant des méthodes très cruelles et complètement inhumaines. Découvrez comment cette infirmière a pu sauver cette femme qui a été avortée et jetée dans une poubelle.

Tandis que la maternité constitue un rêve pour beaucoup de femmes, d’autres sont prêtes à mettre les mains et les pieds pour se débarrasser de leur fœtus, et parfois, elles peuvent recourir à des méthodes très cruelles sans penser aux effets secondaires qu’elles risquent de subir, ni aux terribles souffrances qu’elles peuvent infliger à leur bébé. Lisez l’histoire tragique de cette femme qui a été avortée par sa maman et jetée dans une poubelle, et découvrez comment une infirmière a réussi à sauver sa vie.

L’histoire incroyable d’une femme avortée : 

En Août 1977, Melissa Ohden était un fœtus âgé de 8 mois quand sa maman a décidé de se débarrasser d’elle en utilisant l’une des méthodes les plus cruelles et inhumaines de l’avortement. Cette dernière avait choisi d’effectuer un avortement par injection de solution saline, une méthode d’avortement qui consiste à  empoisonner  le bébé en perturbant sa respiration et en brûlant ses organes, et de l’accoucher quelques heures plus tard dans un état d’agonie. Mais Melissa était un bébé très courageux, et elle s’est battue avec beaucoup de ferveur et d’acharnement afin de rester en vie…

Une infirmiere trouvé un bébé

En effet, après avoir accouché Melissa dans un état très critique, sa maman a décidé de la jeter dans la poubelle d’un hôpital, et de la laisser dedans en attendant qu’elle décède. Après avoir crié de toutes ses forces et épuisé toutes les larmes de son corps, la petite Melissa fut enfin sauvée par une infirmière qui a déployé tous les moyens afin de sauver sa vie, et la guérir de tous les maux causés par l’acte ignoble de sa maman.

Une infirmiere trouvé un bébé

Quand Melissa a commencé à grandir et à découvrir le monde qui l’entoure, elle voulait connaître sa famille et ses origines, elle a donc entamé de longues recherches, et a fini par découvrir que c’est sa grand-mère qui avait décidé son avortement, et que sa maman n’avait pas d’autres choix que de lui obéir. Mais malgré toute la douleur que la jeune femme a endurée, elle ne cesse jamais de répéter qu’elle pardonne sa maman et sa grand-mère, et qu’elle ne veut absolument pas porter le poids de la rancune et de la haine dans son cœur.

Une infirmiere trouvé un bébé

Aujourd’hui, Mélissa est une femme épanouie qui mène une vie paisible, elle fait tout pour aider les autres et éveiller la conscience des gens au sujet de l’avortement clandestin. Son histoire émouvante nous prouve que quand nous sommes forts, aucun obstacle au monde ne peut nous empêcher de vivre heureux.

Une infirmiere trouvé un bébé

Quels sont les dangers de l’avortement clandestin ?

L’avortement clandestin désigne l’interruption volontaire de la grossesse en dehors du cadre médical, et malgré tous les progrès qu’a connus le domaine de la médecine, cette pratique reste très populaire, et est utilisée par des milliers de femmes à travers le monde, et plus particulièrement dans les pays où la loi interdit l’avortement. Malheureusement, les personnes qui effectuent ce type de pratiques ne possèdent pas les outils médicaux nécessaires au bon déroulement de l’avortement, et les méthodes qu’elles utilisent peuvent mettre en péril la vie de la maman, tout en infligeant des tortures horribles au fœtus. Voici une liste non exhaustive des effets néfastes de l’avortement clandestin :

– Hémorragie sévère.

– Endommagement de l’utérus, et des autres organes.

– Risque de fausse couche après un avortement volontaire raté.

– Infection sévère.

– Empoisonnement quand les substances utilisées sont illégales.

– Décès.

– Problèmes psychologiques causés par le sentiment de culpabilité. (Dépression, anxiété, pensées suicidaires…)

– Survie du fœtus, et endommagement de ses organes.

– Risque de stérilité.

Lire aussi Cette femme affirme qu’elle laisse son mari « avoir des relations sexuelles » avec sa propre mère

Contenus sponsorisés