x

Une infirmière de 36 ans « en bonne santé’’ se bat pour rester en vie après un diagnostic de coronavirus

Le coronavirus est devenu le centre des préoccupations. À raison, c’est aujourd’hui près de 450 000 cas d’infection à travers le monde qui sont dénombrés. Pour faire face à la pandémie, les gouvernements ont pour la plupart mis en place des mesures de confinement. Le but étant de ralentir la propagation du virus afin que le système hospitalier ne soit pas débordé. Infirmiers et médecins se retrouvent en première ligne dans cette bataille contre cet ennemi invisible. On apprend aujourd’hui qu’une infirmière de 36 ans, n’ayant jamais eu de problèmes de santé auparavant, se bat pour rester en vie après avoir contracté le coronavirus. Une information relayée par Sky News.

Le coronavirus continue sa propagation à travers le monde. En Europe, épicentre de la pandémie selon l’Organisation Mondiale de la Santé, les systèmes hospitaliers sont surmenés par un nombre d’infectés qui ne cesse d’augmenter. Médecins et infirmiers travaillent d’arrache-pied afin d’offrir aux malades les meilleurs soin possible. Au plus près des malades, ces héros des temps modernes sont exposés quotidiennement au virus mortel. Nous apprenons aujourd’hui qu’Areema Nasreen, une infirmière britannique de 36 ans, serait dans un état critique après avoir contracté le coronavirus.

« En forme et en bonne santé »

Depuis le début de la pandémie, il a été supposé que les personnes les plus vulnérables face au coronavirus étaient les personnes âgées ou celles qui ont des maladies chroniquestel que le diabète. Le risque n’est toutefois pas nul pour les jeunes adultes en bonne santé, Areema Nasreen en est la preuve faite chair.

infirmiere

À 36 ans, cette infirmière britannique aurait contracté le coronavirus. Elle serait aujourd’hui dans un état critique, comme le confirme un médecin interviewé par Sky News : «  Je ne peux pas vous en dire beaucoup, mais son état s’est rapidement détérioré en l’espace de ces dernières 24 heures et est en soins intensifs ». a-t-il déclaré anonymement.

« De petits progrès »

Areema Nasreen aurait commencé à montrer des symptômes il y a de cela 10 jours selon Sky News. Ce sont d’abord des courbatures qui se sont manifestés, une fièvre puis de la toux. C’est le vendredi que l’infirmière décide de se faire tester, cela confirmera son infection au coronavirus. Elle sera alors immédiatement admise au sein de l’hôpital Walsall Manor, le même établissement dans lequel la jeune femme a exercé son métier depuis 16 ans.

infirmiere nasreen

C’est la petite sœur de celle-ci qui nous en apprend plus sur l’origine de l’infection de sa sœur aînée. Areema Nasreen était en congé et n’était donc pas à l’hôpital quand elle a contracté le virus. La femme de 22 ans avoue qu’Areema aurait pu être infecté « pratiquement n’importe où », elle confirme aussi l’état de santé critique de l’infirmière de 36 ans en annonçant néanmoins « de petits progrès » qui donne de l’espoir à sa famille.

Les jeunes, quels risque face au coronavirus ?

Le message est limpide depuis le début de cette crise pandémique : Les personnes âgées et malades sont les plus vulnérables face au coronavirus. Il n’est pas pour autant justifié de se penser complètement immunisé face à l’infection lorsqu’on est jeune et en bonne santé. C’est d’ailleurs l’Organisation Mondiale de la Santé, cité par BBC, qui rappelle à juste titre que les jeunes ne doivent pas se penser « invincible » face à cette pandémie.

L’exemple de cette infirmière de 36 ans, Areema Nasreen, démontre que le risque chez les jeunes personne n’est pas nul. Il est donc essentiel de pratiquer les gestes barrières recommandés : Se laver aussi souvent que possible les mains avec de l’eau et du savon ou un gel hydroalcoolique à défaut, se couvrir la bouche avec votre coude et éviter de vous toucher le visage avec vos mains. Il est aussi important de respecter les mesures de confinement instaurées par le gouvernement quel que soit votre âge.

Contenus sponsorisés
Loading...