x

Une future maman de 29 ans meurt d’une tumeur au cerveau quelques heures après s’être plainte d’un mal de tête

Si le cancer peut être détecté grâce à certains symptômes, il arrive également que la maladie survienne de manière silencieuse. Ne donnant lieu à aucun symptôme d’alerte, le cancer peut parfois être diagnostiqué tardivement, ce qui diminue fortement les chances de survie d’un individu. Selon un récit bouleversant publié par le Manchester Evening News, une femme enceinte est décédée d’une tumeur au cerveau quelques heures seulement après s’être plainte d’un mal de tête. Selon la Fondation pour la Recherche Médicale, on dénombre près de 5000 cas de tumeurs cérébrales chaque année en France. Une maladie qui n’épargnera pas Michelle Inman, une jeune femme de 29 ans, dont  les premiers signes du cancer sont passés inaperçus.

michelle

Michelle Inman est décédée 26 heures après s’être plainte de maux de tête – Source : Manchester Evening News

Des maux de tête inhabituels qui signalaient une tumeur

Le cancer peut se développer sournoisement dans le corps d’une personne. Michelle Inman, 29 ans, a succombé à une tumeur cérébrale quelques heures après avoir souffert de maux de tête, révèle le Manchester Evening News dans un article.

La femme laisse son époux en deuil alors que le couple attendait un merveilleux événement. En effet, Michelle était enceinte au moment des faits. Admise à l’hôpital pour de violentes céphalées, elle a été diagnostiquée avec une tumeur maligne du cerveau. Même si les médecins ont pu réaliser une chirurgie d’urgence, ils ont été contraints d’arrêter le traitement de survie 26 heures plus tard.
Suite à ce décès brutal, la famille en deuil était en état de choc. James, le mari de la victime, a lancé une collecte de fonds pour collaborer au financement de la recherche médicale contre le cancer cérébral. Dévasté, l’homme avait rencontré son épouse à l’université et le couple devait célébrer son troisième anniversaire de mariage le week-end suivant la mort de la jeune femme.

michelle1

Légende : Michelle et son époux étaient très excités à l’idée de devenir parents – Source : Manchester Evening News

Nous n’avions absolument pas conscience que quelque chose n’allait pas”, a déploré le mari en deuil. “Il y a eu seulement 26 heures entre le moment où elle s’est plainte d’un mal de tête et le moment où je devais éteindre la machine”, a-t-il confié.

Une famille submergée par le chagrin

Pour tous les membres de la famille de Michelle, cette mort était trop brutale pour être supportable. “Vous entendez parler de choses comme ça aux informations, mais vous ne vous attendez jamais à ce qu’elles vous arrivent”, a expliqué James.

michelle2

Le mariage de James et Michelle  – Source : Manchester Evening News

Le couple venait tout juste de déménager dans une nouvelle maison à la campagne et dirigeait deux entreprises. “Nos entreprises se portaient extrêmement bien grâce à son engagement et à son dynamisme incroyable, et la grossesse se passait très bien”, a déclaré l’homme. Malheureusement, certains événements inattendus surviennent et bouleversent l’existence toute entière. “J’ai le cœur brisé, mais je trouve du réconfort en me disant qu’elle était si heureuse”, précise le conjoint qui voit tous ses projets partir en fumée. Par ailleurs, l’homme a tenu à remercier les médecins, les infirmiers et les chirurgiens qui se sont battus pour tenter de sauver son épouse.

Les symptômes précurseurs d’une tumeur cérébrale

Comme l’explique l’Institut National du Cancer dans une publication, les tumeurs cérébrales se distinguent des autres cancers puisqu’elles ne se propagent pas vers d’autres organes. Ainsi, elles n’engendrent pas de métastases et restent localisées dans le cerveau. Mais à l’instar des autres cancers, les tumeurs du cerveau peuvent être mortelles dans certains cas.
Interrogé par Le Figaro, le Pr David Khayat, chef du service d’oncologie à la Pitié-Salpêtrière explique qu’une tumeur cérébrale peut donner lieu à certains symptômes spécifiques :

  • Des maux de tête inexpliqués qui ne s’atténuent pas après la prise des médicaments
  • Des nausées et des vomissements
  • Des vertiges
  • Des troubles de la motricité : difficultés à parler, à marcher ou à effectuer certains mouvements
  • Des pertes de mémoire
  • Un rétrécissement du champ visuel
  • Des convulsions similaires à ceux d’une crise d’épilepsie

Souvent, ces signes cliniques sont repérés par l’entourage et doivent absolument pousser la personne à consulter un professionnel de la santé au plus vite.

Contenus sponsorisés
Loading...