x

Une fille de 9 ans, présentant de légers symptômes de Covid, meurt dans son sommeil 3 jours après avoir été testée positive : ses symptômes

S’il est acté que le nouveau coronavirus est dangereux pour les personnes âgées et celles souffrant de maladies chroniques, il n’en demeure pas moins qu’il présente moins de risque pour les enfants. Toutefois, l’OMS a déclaré que les enfants ainsi que les adolescents sont susceptibles d’être infectés à l’instar des adultes. C’est en tout cas ce qui s’est produit pour la petite fille de 9 ans qui a été infectée par le Covid-19. Suite à cela, elle meurt dans son sommeil trois jours après.

Makenzie Gongora, est une petite fille qui a été testée positive au Covid-19 à l’âge de 9 ans. Le journal britannique INDEPENDENT, rapporte que la fillette est décédée de manière inattendue dans son sommeil. 

Makenzie Gongora, une petite fille de 9 ans testée positive au Covid, est décédée dans son sommeil. Source : Mirror

Elle souffrait de symptômes bénins du Covid-19

Selon la tante de la petite Makenzie, la petite fille se plaignait de maux de tête et d’estomac, puis elle avait commencé à avoir de la fièvre. Sa mère l’avait aussitôt emmené à l’hôpital pour une auscultation et des tests pour l’angine streptococcique, le coronavirus et la grippe. Mais il s’est avéré que Makenzie était plutôt positive au Covid-19.

Les symptômes semblaient pourtant bénins sans aucune gravité respiratoire. Les médecins avaient simplement demandé aux parents de la ramener à la maison pour qu’elle se repose et de surveiller sa température. 

Makenzie Gongora souffrait de symptômes légers. Source : Mirror

Ce soir-là, la petite Makenzie s’est plainte d’épuisement et s’est couchée tôt. Mais plus tard dans la nuit, alors que sa maman voulait vérifier sa température, elle s’est rendue compte qu’elle ne respirait plus et ne trouvait pas de pouls. La petite fille est morte dans son sommeil, laissant ses parents dans le plus grand désarroi. 

Sa famille attend les résultats de l’autopsie

Les parents de la jeune défunte ne savaient pas si leur fille avait des conditions sous-jacentes. Ils ont cependant déclaré qu’elle était un peu petite pour son âge. Néanmoins, ils sont dans l’attente des résultats de l’autopsie afin de connaître les réelles raisons du décès de leur fille. « Nous voulons obtenir des réponses sur les raisons pour lesquelles elle nous a été enlevée si rapidement », ont déclaré ses parents. 

 Une page GoFundMe a été créée afin d’aider les parents de la petite Makenzie pour ses funérailles. Source : Mirror

Une campagne GoFundMe a été créée après le décès de la petite Makenzie afin d’aider sa famille à payer ses funérailles et a déjà atteint plus de 24 000 euros. Suite au décès tragique de la petite fille de 9 ans, sa famille tient à sensibiliser tous les parents au sujet du Covid-19. Car même si les enfants ne développent généralement pas de complications graves, ils peuvent cependant en être dangereusement atteints.

Enfants et Covid-19

Selon le journal d’information LCIle taux de positivité est en hausse chez les enfants. Ce taux, qui est indiqué par Santé publique France, atteint 10 % chez les moins de 10 ans et 8,5% chez les 10-19 ans. Cette évolution inquiète les autorités et l’attribue aux conséquences des fêtes mais aussi au variant du Covid-19. Ce dernier, qui a engendré une flambée épidémique au Royaume-Uni, circule sur le territoire français. Il s’avère être plus contagieux et selon les chercheurs britanniques, il est supposé être transmissible d’une manière accrue chez les plus jeunes.

Une plus grande surveillance est ainsi effectuée dans les écoles et comprend notamment le dépistage. Antoine Flahault, épidémiologiste et directeur de l’Institut de santé global de l’Université de Genève, a déclaré à ce propos que les cantines seraient des hauts lieux de transmission et que c’est là qu’il faut faire des efforts.

Contenus sponsorisés
Loading...