Une femme verse de l’eau de javel sur les hommes pour les empêcher d’écarter les cuisses

Critiquées par certains, et encouragées par d’autres, les féministes ne passent absolument pas inaperçues, et continuent toujours à nous surprendre avec leurs idées aussi innovantes et ingénieuses les unes que les autres afin de promouvoir l’égalité entre les deux sexes. Mais la méthode incroyable que cette jeune femme russe a utilisée pour mettre fin au phénomène du manspreading vous laissera sans voix ! Découvrez comment elle a semé la terreur dans l’esprit des hommes russes en versant de l’eau de javel sur leurs cuisses.

Messieurs, imaginez-vous assis tranquillement dans votre siège dans le métro avec votre journal entre les mains, soudain, une jeune femme se pointe devant vous, et vous verse de l’eau de javel sur votre pantalon que vous avez soigneusement lavé avant de porter sans vous prévenir, ni vous expliquer pourquoi. Un scénario surréaliste sorti tout droit d’un cauchemar, n’est-ce pas ? Pourtant, c’est ce que fait cette jeune femme russe afin de lutter contre le phénomène du manspreading.

Le manspreading : Qu’est-ce que c’est ?

Le manspreading est un terme qui désigne le comportement de certains hommes qui s’assoient dans les transports en commun en écartant les cuisses, occupant ainsi un espace plus grand que la taille du siège. Ce concept qui signifie littéralement l’étalement masculin, a été pointé du doigt pour la première fois lors d’une campagne de sensibilisation réalisée par une entreprise américaine de transport en commun afin de promouvoir les comportements respectueux dans ses bus, et dès lors, les féministes ne cessent d’évoquer ce phénomène et d’inventer des moyens aussi innovants et bizarroïdes les uns que les autres afin d’y mettre fin.

Dans les réseaux sociaux, le terme manspreading est souvent utilisé par les militantes féministes afin de dénoncer ce comportement des hommes qu’elles jugent comme étant une marque de sexisme et de domination masculine. Mais certaines personnes pensent qu’il s’agit d’une exagération, que les hommes écartent leurs cuisses de façon inconsciente sans penser à prouver quoi que ce soit, et qu’il existe également certaines femmes qui écartent leurs cuisses et envahissent l’espace des autres sans s’en rendre compte.

Par ailleurs, le concept du manspreading est un sujet très controversé dans de nombreux pays comme l’Espagne, où un parti politique a déposé un projet de loi visant à interdire ce comportement et à sanctionner les hommes qui l’adoptent, une initiative extrême que certaines personnes considèrent comme étant tout à fait normale et légitime.

La méthode d’une jeune femme russe pour lutter contre le manspreading :

Il y a quelques semaines, la vidéo virale d’une jeune femme russe a fait le tour de la toile, et a suscité le débat dans les rangs des internautes du monde entier. En effet, la vidéo illustre une jeune étudiante, Anna Dovgalyuk en train de verser de l’eau de Javel sur les hommes qui écartent leurs cuisses dans les transports en commun sans les prévenir, ni prononcer un seul mot.

La  jeune femme qui apparaît dans la vidéo en question ne semble absolument pas regretter ce qu’elle a fait, cette dernière  a avoué que son mélange est constitué de 30 litres d’eau, et de six litres d’eau de javel qu’elle utilise afin d’abimer les pantalons des hommes qui écartent leurs cuisses, elle est également très fière de sa préparation qui, selon elle peut détruire le tissu des pantalons en l’espace de quelques minutes.

Choquées par sa vidéo, certaines personnes ont affirmé qu’il s’agit d’une simple mise en scène, que tous les hommes qui y apparaissent ne sont pasdes victimes puisque la police n’a reçu aucune plainte après cet incident. Mais Anna Dovgalyuk a confirmé que cette action était bien réelle. Il faut également noter que cette jeune étudiante russe est une militante féministe qui cumule les actions choquantes et extrêmes, en 2017, la jeune femme s’est affichée dans les rues de Saint-Pétersbourg en Russie, afin de dénoncer la loi russe qui interdit le port des jupes trop courtes, une action qui a été filmée par ses amis, et qui n’est pas du tout passée inaperçue.

Bien que le manspreading soit un phénomène réel dont les raisons ne sont pas très claires, et que les hommes qui adoptent ce comportement doivent déployer plus d’efforts afin de s’en débarrasser,  il est évident que l’action de cette jeune femme n’est pas un exemple à suivre, et qu’elle constitue une infraction à la loi, et même une sorte de punition humiliante pour ces hommes qui en ont été victimes. Nous espérons que les compagnies de transport multiplieront leurs campagnes de sensibilisation afin de mettre fin à ce phénomène qui peut être très désagréable pour les femmes et les hommes qui utilisent les transports en commun.

Contenus sponsorisés

Loading...
Close