x

Une femme meurt de la rage après avoir joué avec un chiot

La rage est une maladie virale qui peut se transmettre à l’homme accidentellement. Ce virus vit généralement chez les mammifères terrestres ou volants et demeure mortel lorsque la maladie se déclenche. Une jeune norvégienne a été victime de cette maladie lors de son voyage aux Philippines comme le rapporte The Washington Post.

Selon l’Institut Pasteur, la rage est une maladie courante dans le monde qui enregistre le plus grand taux de mortalité. Souvent transmise par les chiens, elle peut être prévenue par la vaccination mais une fois les premiers symptômes enclenchés, le décès est irrévocable.

Ainsi, 59 000 cas sont enregistrés par an de par le monde, notamment en Asie et en Afrique. Toutefois, cette maladie n’a plus été diagnostiquée en France depuis 1924, même si en 2008 un cas a été déclaré en Guyane, dû probablement à une morsure de chauve-souris.

Il faut savoir aussi que le virus de la rage est transmis par le léchage, la morsure ou encore par la griffure, sachant qu’il est présent dans la salive de  l’animal.

Les symptômes de la rage

Selon le Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC), Les symptômes de cette maladie engendrent un disfonctionnement du système nerveux. Les neurones sont ainsi perturbés et dérèglent par conséquent le fonctionnement de l’activité cardiaque et la respiration. Apparaissent alors des symptômes comme la fièvre, une faiblesse générale, une difficulté à avaler, des maux de tête, des troubles neuropsychiatriques, l’anxiété, l’insomnieou encore l’agitation et les hallucinations. Lorsque ces signes se déclenchent, la maladie évolue généralement vers le coma et le décès par arrêt respiratoire.

Le Traitement

Le traitement préventif devrait se faire sans tarder après une exposition risquée à la rage, avant l’apparition des symptômes qui peuvent entrainer une issue fatale. Ce traitement consiste en un nettoyage des plaies avec une antibiothérapie et 4 ou 5 injections intramusculaires de vaccin répartis en un mois.

Une femme meurt de la rage après avoir joué avec un chiot

Ce traitement appelé prophylaxie, doit être impérativement entamé par précaution tout de suite après un risque d’exposition au virus de la rage.

En sauvant un chiot, une norvégienne a trouvé la mort

Une femme meurt de la rage après avoir joué avec un chiot

Birgitte Kallestad, âgée de 24 ans  était en vacances aux Philippines avec ses amis. En apercevant un chiot sur la route, cette dernière, amoureuse des animaux, a décidé de le sauver et de le ramener avec elle. Elle l’a lavé, nourrit et jouait aussi avec lui et en supportait même les morsures. N’ayant aucun soupçon sur la gravité de ses éraflures causées par l’animal, la jeune femme avait procédé juste à un nettoyage sans traitement médical adéquat, comme l’a rapporté BBC News.

Une femme meurt de la rage après avoir joué avec un chiot

https://pbs.twimg.com/card_img/1129117340291854336/cRjKDHA2?format=jpg&name=600×314

A son retour dans son pays natal en Norvège, Birgitte a commencé à présenter des symptômes de fièvre et des sensations inhabituelles qui n’étaient pas compris au départ par les médecins puisqu’ils n’avaient pas vent de sa contamination par un chiot enragé durant son voyage. Mais juste après l’avoir su et compris, il était trop tard car la rage est véritablement fatale une fois que les symptômes apparaissent. Après avoir été admise dans l’unité des soins intensifs, la jeune femme a succombé à la maladie en présence de sa famille la plus proche.

Ce cas de rage est le premier à être déclaré en Norvège depuis 200 ans. Et suite à cette tragédie, la famille de la victime, dévastée, a recommandé qu’un vaccin antirabique soit administré à toutes les personnes se rendant aux Philippines, en plus des autres vaccins figurant sur la lite.

Selon l’OMS, les Philippines sont considérés comme un pays présentant un haut risque d’atteinte de la rage. En effet, plus de 59 000 personnes décèdent chaque année à cause de cette  maladie et les communautés les plus touchées sont celles qui sont appauvries, n’ayant pas les moyens ni les ressources nécessaires en matière de soins médicaux. Le but de l’OMS consiste aujourd’hui à déployer les efforts nécessaires afin d’atteindre l’objectif zéro mort humaine d’ici l’an 2030.

Comment se prémunir contre la rage ?

Dans le cas d’un voyage, une vaccination contre la rage est possible et est même recommandée par l’Institut Pasteur. Selon le Dr Laurent Dacheux, il est déconseillé de toucher les animaux et en cas de morsure, il est primordial de nettoyer la plaie avec de l’eau et du savon pendant au moins quinze minutes et mettre de l’antiseptique. Par la suite, il est important de consulter un médecin d’urgence qui pourra donner suite au traitement car il est toujours possible de se faire vacciner le plus rapidement possible après l’exposition au virus et d’associer un traitement pour activer les anticorps. Si cette médication est suivie rigoureusement, elle sera efficace à 100% pour arriver à bout de cette maladie virale.

Contenus sponsorisés
Loading...