Une femme enceinte est assassinée et son bébé arraché de son utérus

Alors qu’elle n’avait que 24 ans, une jeune femme enceinte de 36 semaines a été retrouvée morte dans des conditions glaçantes ; son mari et sa maman ont retrouvé son corps sans vie éventré dans une cour de poterie abandonnée. Il ne restait aucune trace de son bébé à naître qui avait été emporté par ses meurtriers. Cette tragédie nous est relayée par DailyMail.

Alors que le monde est déjà ravagé par de nombreux maux, une histoire des plus horrifiantes a secoué le Brésil. Le corps d’une jeune femme de 24 ans qui était alors enceinte a été retrouvé mutilé dans un endroit abandonné. Ses assassins ont emporté le bébé avec eux.

Une baby shower mal tournée

Flavia Godinho Mafra, alors âgée de 24 ans, s’apprêtait à accueillir son bébé tant attendu lorsque la femme de l’un de ses anciens camarades de classe a proposé de lui organiser une baby shower pour fêter son arrivée en avance, nous raconte le DailyMail. Touchée par ce geste d’apparence généreuse, Flavia a accepté sa proposition avec joie, sans se douter que cette décision allait lui coûter la vie.

flavia

dailymail

En se rendant à la fête en question, Flavia s’est rendue compte que le couple lui avait en réalité tendu un piège. La femme qui était censée organiser la baby shower a embusqué Flavia, l’attaquant à coups de brique dès son arrivée avant de découper son ventre à l’aide d’un couteau.

flavia1

dailymail

Le couple a ensuite jeté le corps de la jeune femme dans une cour de poterie abandonnée à Canelinha, au sud de Santa Catarina, où elle sera par la suite retrouvée par son mari et sa maman.

flavia2

dailymail

Le détective en charge de cette affaire, Paulo Alexandre Freyesleben e Silva, a révélé que la jeune maman de 24 ans était effectivement morte d’un coup de couteau à l’abdomen et de blessures résultant de coups de brique. Il n’est toutefois pas clair si le couple a découpé le ventre de Flavia avant ou après sa mort.

Les raisons du meurtre dévoilées

Lorsqu’elle a été arrêtée par la police, la partenaire de l’ancien camarade de classe de Flavia a reconnu avoir tendu un piège à cette dernière en prétendant vouloir lui organiser une baby shower seulement pour la tuer à coups de brique.

Lorsque la police lui a demandé ce qu’il l’avait poussée à commettre un meurtre aussi horrifiant, elle a révélé qu’elle était devenue obsédée par l’idée de voler un enfant depuis qu’elle avait souffert d’une fausse couche  au cours de cette année. Prête à tout pour avoir un bébé, elle n’a pas hésité à piéger la jeune Flavia, ni à lui asséner plusieurs coups de brique avant de lui découper le ventre à l’aide d’un couteau pour voler son bébé.

Le sort qu’a connu le bébé

Après avoir arraché le bébé du ventre de sa maman, le couple l’a emmené à l’hôpital pour lui octroyer les soins nécessaires avant de pouvoir le ramener chez eux. Seulement, la police a réussi à retrouver le bébé et à arrêter les suspects avant qu’ils ne puissent le faire disparaître.

La jeune femme a alors reconnu avoir assassiné Flavia en expliquant qu’elle avait elle-même récemment perdu son bébé suite à une fausse couche en janvier et qu’elle était obsédée par l’idée de voler un bébé depuis cette perte.

flavia3

dailymail

Le bébé de Flavia, une petite fille, est encore hospitalisée à l’hôpital des enfants de Florianopolis où elle reçoit des antibiotiques et antidouleurs en raison des blessures qui ont résulté de la façon dont elle a été arrachée du ventre de sa maman. Exception faite de ces blessures, le petit bébé semble miraculeusement être en bonne santé.

L’autopsie qui sera réalisée sur la maman devrait révéler si le bébé lui a été arraché alors qu’elle était encore vivante ou déjà morte.

Se remettre d’une fausse couche

Bien que les conséquences psychologiques découlant des fausses couches et des interruptions de grossesse soient peu discutées, elles n’en sont pas moins importantes et dangereuses.

Pour cette raison, il est important de prendre le temps de faire son deuil et ne pas minimiser l’importance d’une fausse couche et la souffrance qu’elle entraine. Il est également primordial de s’entourer de ses proches et d’en parler afin de mettre des mots sur la souffrance. Dans cette situation, il est utile de pouvoir compter sur une personne de confiance susceptible de faire preuve de compassion et de prendre du recul pour accompagner la femme en deuil.

Lire aussi Les archéologues découvrent les restes d’une femme qui a « accouché » dans un cercueil après sa mort

Contenus sponsorisés