Une femme dominatrice fait le buzz après qu’elle ait promené un homme en laisse dans un supermarché

Le sadomasochisme est un terme formé des mots “sadisme” et “masochisme”. Il se traduit par une tendance à éprouver du plaisir dans la douleur physique. Conjuguant de nombreuses pratiques telles que les punitions, le fouet, la cravache, le bondage ou encore les menottes, le sadomasochisme se pratique généralement à deux, entre un soumis et un dominant. À Los Angeles, un spectacle surprenant a été immortalisé par les téléphones de plusieurs passants et partagé en masse sur Twitter. Comme l’indique le média Vice, une dominatrice de 21 ans s’est promenée dans un supermarché avec un homme en laisse, suscitant la curiosité de tous. 

Vous avez probablement déjà vu ou du moins entendu parler de Cinquante Nuances de Grey. La romance érotique mettant en scène Anastasia Steele et le séduisant milliardaire Christian Grey a rencontré un vif succès à l’échelle internationale. Alors que le sadomasochisme était marginalisé par la société, le film a donné une toute autre perception de cette pratique. Et pour cause, de nombreux couples ont décidé de pimenter leur relation en optant pour des expériences sexuelles similaires. Mais alors que celles-ci sont généralement pratiquées à huit clos, une femme de 21 ans a choqué la Toile en se promenant avec un homme en laisse, révèle Vice.

Une dominatrice et un soumis dans un supermarché

Nous avons tous déjà entendu la fameuse expression “vivons heureux, vivons cachés”. Dans un monde où les critiques et les jugements sont monnaie courante, mieux vaut ne pas étaler sa vie en publique. Mais il semblerait que certains n’adhèrent pas à cette idée. Dans un supermarché à Los Angeles, une cliente a affiché ostensiblement son penchant pour le sadomasochisme.

dominatrice

Une femme promène un homme à quatre pattes en laisse – Source : Twitter

Âgée de 21 ans, la jeune femme, prénommée Lark, arpentait les rayons du magasin en tenant son partenaire en laisse, sous l’oeil ébahi des clients. L’homme se promenait à quatre pattes, et portait une cagoule de chien en latex. La femme, elle, portait un masque, et était vêtue d’une jupe noire et d’un crop top avec des manches transparentes. Prise en photo par un passant qui a posté l’image sur Twitter, la “dominatrice” a fait l’objet de nombreuses critiques. “Repéré à Erewhon aujourd’hui”, lit-on sur le post. Mais selon Vice, ce n’était pas la première fois que Lark baladait son “soumis” en laisse à l’extérieur. Par ailleurs, les agents de sécurité du magasin leur ont demandé de quitter les lieux, estimant que ce comportement était inapproprié. “Je suis toujours prête à partir s’il ya une quelconque infraction, mais pas parce que ce que je fais est mal”, déclare la femme. Toutefois, elle s’est dite consciente et sensible aux préoccupations des autres acheteurs. D’après la femme, ce jeu de rôles qu’elle expérimente avec son soumis a boosté sa confiance en elle. Après avoir été victime d’abus sexuels dans l’enfance, Lark a souffert d’un traumatisme douloureux. Mais en s’adonnant à des pratiques sadomasochistes, elle a eu l’impression que sa souffrance s’atténuait. En prenant le rôle de dominatrice, elle souhaitait non pas se libérer sexuellement, mais émotionnellement, confie-t-elle.

Les pratiques sexuelles des françaises évoluent aussi

Selon un sondage Ifop en partenariat avec le magazine Elle, 2019 a été marquée par des changements des pratiques sexuelles chez les françaises. Ainsi, elles sont de plus à plus à vouloir succomber aux joies de l’orgasme solitaire en pratiquant la masturbation. En effet, 76% des femmes ont admises avoir déjà expérimenté l’onanisme en 2019, contre 60% en 2006. Par ailleurs, 47% des participantes ont déjà été sur un site pornigraphique, contre seulement 4% en 2006. Enfin, 43% admettent avoir déjà utilisé un vibromasseur pour accéder au plaisir, contre à peine 9% en 2007. Cette diversification des pratiques sexuelles s’inscrit dans une quête d’indépendance et de libération féminine. Par ailleurs, les pratiques orales mais aussi le sexe anal ont fortement progressé ces dernières années, montrant bien que les femmes sont plus enclines à explorer de nouvelles sources de plaisir.

Lire aussi Une dominatrice de 68 ans fait payer 140 euros de l’heure aux hommes pour nettoyer sa maison

Contenus sponsorisés