Une femme de 34 ans meurt à cause de l’eau de javel qu’elle a utilisé pour sa salle de bain

Fréquemment utilisée pour désinfecter la maison, l’eau de Javel est un produit ménager conçu à base de chlore et de potasse. Grâce à ses propriétés, ce produit élimine efficacement les champignons, les spores et les bactéries présentes sur diverses surfaces. Ses vertus blanchissantes permettent d’éliminer les tâches qui salissent le linge blanc et le rendent comme neuf. Toutefois, l’eau de Javel est à manipuler avec précaution, souligne le média Mirror. Et pour cause, une femme de 34 ans décède après avoir inhalé des vapeurs de ce produit nettoyant. 

Pour beaucoup, l’eau de Javel est un incontournable des produits ménagers. Cette solution n’élimine pas seulement la saleté, mais elle permet de désinfecter les moindres recoins d’une maison. Cela dit, ce produit peut parfois causer des symptômes sévères en cas d’inhalation de vapeurs de chlore. Si l’eau de javel peut s’avérer dangereux pour la santé, il existe des produits naturels qui peuvent le remplacer. Selon The Mirror, Celia Seymour, une femme de 34 ans, est morte après avoir mélangé de l’eau de Javel et un nettoyant pour la salle de bain. Récit.

Une crise d’asthme mortelle

Avant de rendre l’âme, Celia Seymour était chez elle, accompagnée de Peter Seferi, propriétaire de la station de lavage automobile où elle travaillait. Peter Seferi, qui a expliqué le dénouement de la situation, a révélé que la femme l’avait appelé 5 minutes avant son décès. Elle lui a fait savoir qu’elle allait nettoyer sa salle de bain, et qu’elle laisserait la porte ouverte pour qu’il puisse rentrer.

celia seymour

dailymail

Quand l’homme est arrivé sur les lieux du drame, il a été interpellé par une forte odeur de produits nettoyants. “L’odeur était puissante, je la sentais dans ma poitrine”, a-t-il déclaré. Il est ensuite sorti de la pièce avec Celia Seymour pour discuter. Mais cette dernière a été victime de difficultés respiratoires et lui a demandé de contacter les urgences. D’un coup, la femme s’est effondrée au sol. Lorsque les ambulanciers sont arrivés, ils l’ont transportée d’urgence à l’hôpital où elle a été placée dans un coma artificiel. Malheureusement, la femme a fini par succomber à son asphyxie quatre jours plus tard.

Selon les déclarations de sa mère, les pompiers ont identifié deux produits nettoyants qui seraient responsables de sa crise d’asthme : l’eau de Javel, et le nettoyant de toilettes. En réalité, le mélange des produits aurait provoqué la libération d’un gaz pathogène. Plusieurs experts recommandent d’ailleurs de bannir l’utilisation de l’eau de Javel.

Suite à ce décès brutal, la mère de Celia a tenu à remercier les collègues de sa fille. “J’ai vu un grand changement en elle depuis qu’elle a rencontré Peter et l’équipe”, a-t-elle déclaré avant d’ajouter “j’apprécie vraiment tout ce qu’ils ont fait pour elle”.

lavage auto

dailymail

Peter Seferi, son patron, a à son tour tenu à rendre hommage à la défunte. “Si vous l’appeliez à trois heures du matin pour lui dire que vous aviez besoin d’aide, elle était là”, a-t-il confié.

Le mélange de différents produits de nettoyage peut être toxique

D’après une étude scientifique, les vapeurs d’eau de Javel mélangées à la lumière et à un composé d’agrumes peuvent entrainer une accumulation de particules dangereuses dans l’air. En effet, les agents de blanchissants tels que l’eau de Javel émettent certains composés comme l’acide hypochloreux et le chlore gazeux qui peuvent se répandre dans l’environnement. Lorsqu’ils se mélangent avec certains produits nettoyants ou assainisseurs ou en présence de lumière, ces gaz peuvent devenir toxiques.

Ainsi, des réactions diverses peuvent se produire allant des difficultés respiratoires à des irritations des yeux, du nez et de la gorge. De ce fait, il est nécessaire de ne pas mélanger différents produits de nettoyage et de rester vigilant lors de l’utilisation de ces agents désinfectants. Depuis quelques années, les effets indésirables de l’eau de Javel et ses dangers sont sous le feu des projecteurs, une étude montre d’ailleurs que l’utilisation régulière de l’eau de Javel expose à un risque accru de bronchopneumopathie chronique obstructive, une affection responsable de problèmes respiratoires.

Lire aussi Un garçon autiste de 12 ans a reçu « une boisson à l’eau de Javel » et a été abandonné pour mourir

Contenus sponsorisés