Une femme atteinte du coronavirus publie une vidéo pour avertir les gens qui pensent que cela ne leur arrivera pas

Il semblerait encore que beaucoup de personnes s’octroient un « trop-plein » de confiance en leur système immunitaire par ces temps difficile relatifs à la pandémie du coronavirus. Le fléau du Covid-19 ne cesse de décimer chaque jour des milliers de personnes aux quatre coins du globe et pourtant, il y en a qui malgré tout « croquent la vie à pleines dents » sans se douter au final, que c’est l’inverse qui pourrait les guetter. Sous prétexte que le système immunitaire est bon, l’un pensera que la maladie ne le touchera pas pendant que l’autre croira au complot. Et c’est dans ce registre que l’avertissement d’une patiente britannique tombe à point nommé. Témoignage relayé par nos confrères du Dailymail.

« C’est comme avoir du verre dans ses poumons » déclare cette maman à la respiration saccadée. Pendant qu’elle se filme dans son état de convalescence, elle tente par ce biais d’avertir des dangers du coronavirus qui a fini par avoir raison de sa nonchalance, elle qui était en forme, en bonne santé et adepte du gymnase.

Suivi médical

Tara Jane Langston a 39 ans, exprime à quel point chaque respiration constitue pour elle un « combat ». Enfin sortie des soins intensifs, elle est désormais en train de récupérer.

Le vendredi 13 mars, cette mère de deux enfants a été précipitée en urgence à l’hôpital. Dimanche 22 mars, elle est diagnostiquée positive au Covid-19.

Dans un souci d’avertissement, elle se filme avec son téléphone en plein soins intensifs, où elle invite tout le monde à prendre très au sérieux le virus mortel. C’est à bout de souffle qu’elle s’est résolue à partager cette vidéo le lendemain en l’envoyant sous forme de message Whatsapp à ses collègues.

Tout cela avait commencé plus d’une semaine avant son test positif. En effet, elle avait été diagnostiquée initialement avec une infection thoracique dont les remèdes étaient des antibiotiques ainsi que de l’ibuprofène et du paracétamol.

« C’est absolument horrible et je ne voudrais plus jamais expérimenter ça. J’étais malade depuis environ cinq jours avant d’être transportée à l’hôpital en ambulance »

« J’avais à l’origine reçu un diagnostic d’infection thoracique en prenant comme traitements des antibiotiques, de l’ibuprofène et du paracétamol qu’on m’a conseillé de prendre. Je prenais environ huit ibuprofènes par jour et ils pensent maintenant que cela a exacerbé le problème »

Une vidéo d’avertissement à prendre très au sérieux

Mme Langtson est en train de se remettre de son calvaire après avoir contracté le virus Covid-19.

Ce qui est à noter avec cette vidéo qui a fait le buzz dans les réseaux sociaux, est que le risque ne guette pas seulement les personnes âgées ou celles qui ont un problème de santé.

Avec fermeté, elle avertit les fumeurs d’arrêter tout de suite les cigarettes : « vous avez besoin de vos poumons, et, s’il vous plaît, que personne ne prenne ce risque »

Elle appuie le motif de sa vidéo en mentionnant la présence de deux cas similaires au sien et qui étaient présents dans l’unité des soins intensifs. Ce n’étaient pas des personnes âgées et avaient globalement autour de la cinquantaine. La mise en garde est donc adressée aux personnes plus jeunes qui ne pensent pas être susceptibles de contracter la maladie.

Après avoir loué le sensationnel effort du personnel médical, elle précise qu’ils sont à court de masques tout en exprimant son inquiétude pour ces derniers quand ils seront submergés par un virus qui ne cesse de prendre de l’ampleur.

Langston était d’autant plus consternée quand elle avait assisté au spectacle de personnes s’entassant dans les métros ou celui des clients de bars qui s’y assemblaient en masse. D’ailleurs ces clients sortaient pour faire la fête dans les pubs pour la Saint-Patrick, malgré les avertissements contre le coronavirus, comme déclaré dans METRO.

saint patrick

Elle déclare qu’être infecté a changé son point de vue en expliquant ceci : « Les gens ont besoin de réaliser qu’ils doivent s’auto-isoler, c’est le seul moyen. Croyez-moi. »

Elle admet à l’occasion, avoir eu la même attitude nonchalante envers ce qu’il se passait avant d’être infectée. Qu’elle n’était pas du genre à adhérer à toute cette hystérie.

Hystérie plus que jamais justifiée, et qui s’inscrit dans le motif de sa vidéo qu’elle aura envoyé à ses collègues qui étaient censés se réunir pour une formation et ainsi, les dissuader de concrétiser le plan.

Le mari de Langston, Richard suppose de son côté que l’infection de sa femme tire son origine de leur visite de la ville d’Auschwitz en Pologne où il y avait des gens du monde entier. Il pense aussi qu’elle aurait tout aussi pu contracter le virus en allant au gymnase. En tout cas comme elle le déclare dans sa vidéo, son état se porte dix fois mieux qu’avant.

Les mesures préventives contre le virus Covid-19

– Se laver soigneusement les mains au savon et si on n’a pas accès à l’eau, il faut utiliser du gel hydro-alcoolique

– Respecter une distance d’au moins 1 mètre avec les autres

– Eviter les contacts rapprochés et les embrassades

– Eviter de se toucher le visage, en l’occurrence la bouche, le nez et les yeux

– Tousser et éternuer dans le coude et utiliser des mouchoirs jetables à cet usage

Contenus sponsorisés
Loading...
Close