Une femme a une liaison pendant que son mari est au travail

« Le Rire est le propre de l’Homme » cette expression que l’on doit à François Rabelais, médecin et humaniste, a pour signification que le rire est une caractéristique spécifique à l’Homme puisque c’est la seule créature qui ait la faculté de rire. Même si cette expression a suscité des controverses de part et d’autres, il est important, néanmoins, de souligner que le rire est bon pour la santé aussi bien physique que psychique. Et pour cause, il nous permet d’améliorer la circulation sanguine et l’oxygénation du cœur sans oublier l’évacuation du stress qu’il génère.

« Rire aux larmes, rire comme un fou, tordu de rire, à mourir de rire » autant d’expressions qui dénotent l’intensité du rire quand il nous tient, suite à une situation ou à une blague drôle et hilarante. C’est amusant et vivifiant ; le rire est la meilleure thérapie qui soit. Et pour cause, il améliore notre santé et constitue un remède puissant contre le stress, l’anxiété et déclenche des changements physiques et émotionnels dans le corps. Ainsi, le rire nous fait du bien, allège nos lourdeurs, nous connecte avec autrui et nous aide à libérer la colère et à tout pardonner.

Les bienfaits du rire sur la santé

Dans un monde où règne stress, pression de la productivité et où le travail et le rendement ont pris une place prépondérante dans notre vie, les maladies psychosomatiques prédominent et font souvent appel à une médication de plus en plus omniprésente. Dans ce contexte, de nombreuses recherches se sont penchées sur les bienfaits du rire comme outil thérapeutique qui apporterait une sensation agréable et un traitement à bien des maux qui terrassent un bon nombre de personnes.

  • Il permet de diminuer le stress

Le stress, bien qu’il soit essentiel à la survie de l’être humain en provoquant une poussée d’adrénaline, il convient de souligner que lorsqu’il est omniprésent, il peut engendrer des effets délétères sur le corps. Le rire entraîne une diminution de la concentration en cortisol qui est une hormone du stress dans le sang. Aussi, et comme l’avance cette étude, le rire qu’il soit spontané ou simulé est susceptible de réduire le stress et d’augmenter la tolérance à la douleur.

  • Il régularise l’humeur

Le rire peut modifier l’activité de la dopamine et de la sérotonine et de ce fait, selon une étude, les endorphines sécrétées par le rire peuvent constituer un traitement alternatif de la dépression et la modification de l’humeur.

  • Il a des effets sur la fonction cardiovasculaire

Selon une série d’études, il a été postulé que l’humour et le rire pourrait affecter positivement la santé cardiovasculaire. Ainsi, la thérapie par le rire s’avère une bonne alternative en améliorant la fonction vasculaire, même si la plupart de ces études sont des études d’intervention et méritent plus d’éclaircissements dans des recherches ultérieures.

La thérapie du rire

Autour d’un animateur, les participants se regroupent pour une thérapie du rire, en pratiquant des exercices simples, en commençant par un échauffement puis par différents rires allant de celui de l’homme à celui des animaux, pour accéder au rires de la décontraction du corps et de la respiration.

Une blague pour vous apporter le sourire

Une femme entretient une liaison pendant que son mari se rend à son travail.

Un jour, son fils de 9 ans rentre à la maison et surprend sa mère avec son amant ; il se cache alors dans le placard de la chambre pour regarder.

Entre temps, le mari rentre aussi à l’improviste à la maison ce qui a poussé l’amant à se réfugier dans le placard de la chambre où il trouva le fils.

Le petit garçon lui dit : « il fait noir ici »

L’homme répondit : « Oui, c’est ça »

Le garçon : « J’ai une balle de baseball »

L’homme : « C’est gentil »

Le garçon : « Voulez-vous l’acheter ? »

L’homme : « Non merci »

Le garçon : « Mon père est dehors »

L’homme : « Ok combien »

Le garçon : « 250 Euro »

Des semaines après, les circonstances ont fait que le garçon et l’amant se retrouvent dans le même placard.

Le garçon : « Il fait noir ici, et j’ai un gant de Baseball »

L’homme : Combien

Le garçon : 750 euros

Quelques jours plus tard, le père proposa au garçon de faire une partie de Baseball ensemble, mais le fils rétorqua qu’il les a vendus à une somme intéressante avoisinant les 1000 euros. Furieux, le père gronda le garçon en l’accusant d’être un escroc et lui demanda d’aller à l’église pour se confesser.

Une fois dans la cabine de confession, le garçon ferma la porte et dit « il fait noir ici »

Le prêtre lui répond : « Tu ne vas pas recommencer tout de même ! »

Contenus sponsorisés
Loading...
Close