x

Une enseignante s’occupe du petit frère de son élève après que toute sa famille ait attrapé le Covid-19

Il est des héroïnes sans capes qui agissent dans l’ombre. C’est le cas de cette enseignante qui n’a pas hésité à s’occuper du petit frère de son élève dont toute la famille avait contracté le coronavirus. Elle n’hésite alors pas à le recueillir chez elle pour s’en occuper. Son nom ? Luciana Lira, une mère courage pendant la crise la plus difficile de notre temps. Ce témoignage émouvant nous est relayé par nos confrères de la chaîne CNN. Récit d’un acte hors du commun par une femme dont la passion est d’aider les enfants.

Tout a commencé lorsque cette enseignante d’école élémentaire a reçu un appel de la maman de son élève. Cette dernière était enceinte de huit mois et a été admise en urgence à l’hôpital avec des signes annonciateurs du coronavirus. Son nouveau-né allait devoir rester seul étant donné que ses parents ont été placés en quarantaines. Ni une ni deux pour l’institutrice, elle allait s’en occuper.

Un baby-sitting héroïque

Si cet acte généreux paraît anodin d’un premier abord, il s’agit là d’un acte de bravoure car elle a sauvé la vie de ce bébé à peine né. Et pour cause, le petit Neysel n’avait qu’un mois avant que ses parents ne doivent le quitter en raison de cette infection. Alors, il est resté avec Luciana qui était l’enseignante de son grand frère de 7 ans. La femme courageuse a accepté de s’en occuper afin qu’il puisse retrouver sa maman et son papa après qu’ils aient été soignés. « J’espère qu’il les verra très bientôt car c’est mon plus grand rêve qu’il rencontre sa maman, son papa et son frère aîné ». Un enthousiasme vif dont fait preuve cette héroïne de l’ombre qui n’a pas hésité à assumer cette lourde responsabilité.

enseignante

Un appel urgent

L’appel de Zully, la maman du bébé sauvé par Lira, était spécial car la femme contaminée par le coronavirus pouvait à peine parler. Elle qui ne les connaissait que dans le cadre de réunions scolaires était comblée de cette confiance. « Je suis très fière qu’elle se soit sentie en sécurité en m’appelant » s’est enthousiasmée l’enseignante pleine de bravoure. Puis d’ajouter : Sur n’importe qui d’autre, elle a appelé le professeur, probablement parce qu’elle avait l’impression qu’elle pouvait compter sur moi et me faire confiance. » Mieux encore, Lira avait été indiquée comme personne à contacter pour donner des nouvelles de la maman contaminée par le coronavirus. Elle parle de cette dernière comme d’une « miraculée » du Covid-19 puisqu’elle était sous assistance respiratoire.

enseignante 1

Des vidéoconférences régulières

Pour demander des nouvelles de la maman hospitalisée, l’enseignante l’a contactée régulièrement via vidéoconférences. Pendant qu’elle était dans le coma, elle joignait régulièrement Marvin, son mari, pour s’enquérir de l’état de la maman du petit bébé de un mois. Heureusement, Zully a pu être sauvée avant d’être retirée de l’assistance respiratoire. Une fin heureuse pour ces parents, et évidemment, pour le petit Neysel qui pourra enfin retourner dans les bras de sa maman, son papa et son grand frère, élève de celle qui s’est occupée de lui si généreusement.

maman du bebe

Une association solidaire

L’histoire de cette famille a fait écho à Building One Community, une association qui aide à organiser les visites des médecins et les tests. Cette dernière s’est donnée comme mission de ramener enfin le nouveau-né chez lui. Les bénévoles ont apporté à la maman des repas, des meubles, des courses mais également des jouets. Une initiative qui a touché ces personnes en proie à la maladie. Quant à l’enseignante, elle se réjouit d’être en compagnie de cet enfant qui grandit de jour en jour après l’avoir rencontré à seulement un mois. Une amitié est née entre ces deux êtres que le coronavirus a réuni.

Des souvenirs émouvants

De cette histoire, l’enseignante garde un souvenir chaleureux. Et pour cause, le petit Neysel était à peine né alors elle immortalisait chacun de ses moments avec lui avec des photos et des vidéos. « Je parle à sa famille mille fois par jour » s’enthousiasme la jeune femme héroïque. Elle raconte également qu’elle attend avec impatience le jour où son élève pourra rencontrer son petit frère. « Cette famille est incroyable. Ils aiment leur bébé et ont tellement hâte d’être réunis » s’émerveille-t-elle. Une chose est sûre, Marvin et Zully se souviendront toujours de cette femme au cœur d’or.

Aider les autres en temps de crise

Bien que les mesures de confinement et de distanciation sociale ne permettent pas de contact rapproché avec les autres, il existe de nombreuses manières de venir en aide à son prochain et ce, par le biais de gestes bienveillants et attentionnés. Cela est d’autant plus vrai lorsqu’il s’agit de personnes malades ou vulnérables au Covid-19, notamment les personnes âgées qui ne doivent pas être oubliées malgré l’isolation imposée. Des élans de solidarité envers les soignants ont également pu être observés dans de nombreux pays pour leur apporter du soutien. Autant de marques de compassion qui font chaud au coeur dans ce contexte difficile.

Contenus sponsorisés
Loading...