x

Une enfant dont la famille pensait qu’elle avait une simple infection virale meurt d’une septicémie

Parfois, certains symptômes peuvent être interprétés à tort et conduire à de mauvaises conclusions. La santé d’un enfant peut se révéler fragile face aux dangers du quotidien. Quand ces parents ont observé des symptômes inquiétants chez leur petite fille, ils pensaient que cette dernière avait une simple infection virale. Seulement, cette estimation était fausse et a conduit à des conséquences dramatiques. Les parents ont été dévastés par le diagnostic fatal des médecins et la perte de leur enfant. Ce témoignage tragique nous est relayé par nos confrères du site britannique The Mirror.

Il arrive que les parents interprètent à tort certains signes de maladies et conduisent malgré eux leurs enfants à des conséquences dévastatrices. C’est le cas pour ce couple qui pensait que leur fille était atteinte d’une infection virale peu avant son décès. Malheureusement, le diagnostic des médecins était fatal et a abrégé sa vie.

Une mort inattendue

Peu avant de mourir, la petite Eliza Woods était simplement en train de s’amuser à la maison avec ses jouets. En présence de symptômes inquiétants, les parents ont présumé qu’il s’agissait d’une méningite. Seulement, cette hypothèse était une erreur et a mené à la mort du bébé. Selon les médecins, la mort d’Eliza a en réalité été provoquée par une infection pulmonaire, plus précisément une bronchite. Celle-ci aurait donné lieu à une septicémie qui se serait répandue dans son corps à partir d’un foyer infectieux.

Automédication

Mike et Jodie, les parents d’Eliza, ont d’abord remarqué que leur enfant souffrait de fièvre. Ils lui ont donc administré des médicaments qui leur semblaient adaptés à sa condition.

eliza meningite

Grâce à ce traitement, la température d’Eliza a pu être maintenue. Les parents ont cru à sa guérison parce qu’à ce moment-là la petite fille a recommencé à s’alimenter. Mike, son père, raconte : « Notre fille Eliza est morte de ce qui semble être une septicémie. Elle avait juste 2 ans et neuf mois. […] Le personnel de l’hôpital nous a signifié qu’ils n’avaient rien pu faire pour la sauver »

mike et jodie

Des symptômes alarmants

Eliza était en train de jouer à la maison peu avant sa mort jusqu’à l’apparition de nouveaux symptômes. Les parents ont été témoins d’un purpura, une lésion hémorragique de la peau ainsi qu’une inflammation cutanée. Elle a alors été immédiatement conduite à l’hôpital Vale of Leven mais la petite Eliza n’a pas pu être sauvée. « Elle a été transportée d’urgence mais est décédée avant que nous puissions arriver à l’hôpital » se souvient le père. Suite à cette mort tragique, les parents se sont investis de la mission de sensibiliser face aux dangers de la septicémie.

Un soutien indéfectible

Face à cette tragédie, les proches de la famille endeuillée ont fait preuve d’un soutien indéfectible. « Notre famille, nos amis et notre communauté nous ont apporté un amour fantastique et nous les remercions du fond du cœur.[…] Si en racontant notre histoire nous pouvons garantir que la vie d’une personne est sauvée alors la mort d’Eliza ne sera pas sans raison » ont écrit les parents.

Le deuil des parents : une douleur dévastatrice

La perte d’un enfant peut être perçue comme une douleur insurmontable car de nombreuses émotions traversent l’esprit des parents endeuillés. Colère, marchandage, tristesse, angoisse, autant de sentiments qui peuvent accabler les personnes qui traversent cette épreuve. Le cheminement vers la résilience est long et nécessite un soutien pour pouvoir enfin voir la vie sous un nouvel angle.

Contenus sponsorisés
Loading...