Une employée de garderie sans coeur brise les jambes de 4 enfants différents pendant une même journée

Les parents qui confient leurs enfants à des garderies espèrent laisser leurs enfants entre de bonnes mains. Toutefois, il y a des personnes qui ne font pas preuve de responsabilité ni de conscience professionnelle, notamment lorsqu’il s’agit de la sécurité de bébés innocents. La gravité de telles négligences s’illustre parfaitement dans cette histoire rapportée par le DailyMail.

Nous entendons pratiquement chaque année parler de malheureux incidents de négligence voire de mise en danger délibérée ayant lieu soit dans des garderies soit en la présence d’un baby-sitter. Ce qui rend la question particulièrement choquante c’est que là il ne s’agit pas d’une personne qui a dû passer une mauvaise journée et qui du coup n’a pas tout à fait la tête à son travail, mais plutôt d’individus commettant de graves abus sur des enfants sans défense.

Et la plus grande question demeure : comment se fait-il que ces gens soient habilités à occuper de telles fonctions ? Les structures en question ne font-elles pas suffisamment preuve de vigilance pour empêcher des enfants innocents à avoir affaire à des personnes déséquilibrées ou ayant une propension à avoir des accès de colère incontrôlables ?

Le plus triste c’est que les séquelles ne sont pas uniquement psychologiques, mais elles peuvent aussi être physiques et de haute gravité, qui plus est.  La maltraitance envers les enfants, peut entraîner des troubles de leur développement affectif susceptibles d’être reliés à leur santé mentale à savoir la dépression, l’anxiété ou encore la criminalité.

Une employée de garderie qui faisait l’objet de plus d’une accusation

garderie

Dailymail

Si certains des parents font tout aujourd’hui pour garder leurs enfants le plus loin possible du « Kids Discovery Learning Center » à Valparaiso aux Etats-Unis, c’est bien suite à un terrible événement. Cette méfiance a pris place notamment à cause d’une employée du centre, Christina Marie Curtis, âgée de 25 ans qui aurait fait preuve de graves négligences vis-à-vis de 4 enfants dont elle était censée s’occuper mais ses méfaits ne se sont pas arrêtés là.

Ce qui renforçait les soupçons autour d’elle était que les 4 bébés qui était sous sa responsabilité avaient subi le même type de blessures et de fractures aux jambes.

employee de garderie

WTVY

Le rapport fait par les forces de police a eu comme conclusion que Curtis n’a pas fait preuve de la moindre attention ou délicatesse dans sa façon de remplir ses fonctions. Elle a apparemment même manipulé les nourrissons avec violence et les a secoués dans tous les sens. Ce qui est dommage c’est que l’arrestation de la jeune baby-sitter originaire de Forth Walton Beach n’est pas survenue juste après les faits, car étrangement, la collecte des preuves avait pris du temps, un temps durant lequel d’autres enfants auraient pu facilement être mis en danger.

Des parents scandalisés à plus d’un niveau

Comme il s’agissait de fractures, les dommages infligés aux enfants âgés entre 13 et 21 mois n’étaient évidemment pas visibles. Il aura fallu quelques heures pour que les parents s’aperçoivent que leurs petits ne pouvaient pas se tenir correctement debout ni marcher. Des visites médicales révéleront par la suite l’horreur de ce qui s’estpassé, ils avaient tous les jambes cassées sachant qu’ils ont tous été sous la surveillance de Curtis.

En plus de cela, elle avait aussi intentionnellement ignoré les demandes de certains parents comme cela a été le cas pour la mère Terika Graham qui n’avait pas manqué de préciser qu’il ne fallait pas laisser sa fille sortir pour jouer à cause des éruptions cutanées qui avaient tendance à se manifester chez elle. En rentrant, la maman se rendra compte que non seulement sa petite est recouverte de terre mais qu’en plus de cela, ses jambes étaient brisées : « Quand je l’ai prise dans mes bras, j’ai vu qu’il y avait de la terre dans ses cheveux… Il aura fallu que j’attende trois jours pour que la garderie décide de me fournir des explications. », explique-t-elle.

Ainsi, la suspecte écopa de 4 chefs d’accusation pour négligence aggravée envers un enfant. Elle a dû s’acquitter d’une caution de 4000$ qu’elle a déjà payé mais se verra désormais incapable de travailler en tant que surveillante au sein de la garderie. Des décisions qui, jusque-là, paraissent bien dérisoires aux yeux des parents des victimes qui espèrent que la justice sera sévère lors du procès censé se tenir prochainement.

Des faits terribles qui donnent froid au dos et qui poussent à devenir plus méfiant envers certains prestataires. Espérons que la justice suivra son cours et que cette personne purgera une peine exemplaire.

Lire aussi Comment faire pour qu’un enfant arrête de crier lorsque vous lui lavez les cheveux ?

Contenus sponsorisés