x

Une élève de 11 ans est obligée de rester en classe alors que ses vêtements sont plein de sang

La puberté est une période de transition qui marque le passage de l’enfance à l’âge adulte. Survenant à l’adolescence, elle est souvent caractérisée par son lot de changements physiologiques et hormonaux. Ainsi, la puberté peut être une épreuve difficile pour certains enfants. Dans un témoignage relayé par nos confrères du Dailymail, un adolescente a vécu une véritable humiliation à l’école lorsqu’on lui a refusé un laissez-passer pour aller aux toilettes. Découvrez l’histoire révoltante de cette étudiante forcée de garder des vêtements tachés de sang.

Scolarisée à la Cotham School à Bristol, l’étudiante a vécu un traumatisme en public. L’adolescente âgée de 11 ans avait demandé à plusieurs reprises à son enseignant de la laisser aller aux toilettes. En effet, elle avait eu ses menstruations et voulait quitter la salle de classe pour se changer. Mais le professeur a refusé de la laisser sortir.

Une eleve de 11 ans est obligee de rester en classe alors que ses vêtements sont plein de sang

Une situation révoltante pour l’adolescente

Une élève de 11 ans est obligée de rester en classe alors que ses vêtements sont plein de sang

En rentrant chez elle après les cours, la jeune fille témoigne de son humiliation à sa mère, horrifiée par le refus de l’enseignant et par la présence de taches de sang sur ses habits. Dans une déclaration faite au Bristol Live, la mère dénonce le sentiment de culpabilité ressenti par les jeunes filles qui ne se sentent pas libres d’aller aux toilettes pour se changer à leur aise.

Une élève de 11 ans est obligée de rester en classe alors que ses vêtements sont plein de sang

Selon la mère, ce n’était pas le premier incident de ce genre qui s’est déroulé dans cet établissement.

Une élève de 11 ans est obligée de rester en classe alors que ses vêtements sont plein de sang

En effet, la jeune fille avait déjà demandé un mois auparavant à aller aux toilettes quand elles avaient eu ses menstruations, et une enseignante avait refusé. Par la suite, la mère s’était plainte et les professeurs lui ont assuré que cette situation n’allait plus se reproduire.

Une élève de 11 ans est obligée de rester en classe alors que ses vêtements sont plein de sang

Une élève de 11 ans est obligée de rester en classe alors que ses vêtements sont plein de sang

Suite à cet outrage, un porte-parole de l’établissement en question a assuré que les choses allaient changer. Dorénavant, « le laisser-passer pour les toilettes peut être montré discrètement à l’enseignant pour qu’aucune explication ne soit nécessaire », a-t-il précisé.

Une élève de 11 ans est obligée de rester en classe alors que ses vêtements sont plein de sang

 L’adolescence, une période caractérisée par trois étapes clés

Selon le psychanalyste Philippe Jeammet, l’adolescence est « une étape sensible du développement de la personnalité ».

En effet, le psychanalyse considère que la période de l’adolescence est marquée par 3 phases distinctes chez la fille :

1.La phase d’opposition

Cette première phase commence par un désordre psychologique chez l’adolescente. Elle a tendance à refuser les règles imposées par la société, à devenir imprévisible et à se poser des questions existentielles. Ainsi, elle ira à la quête de sa véritable nature, ses valeurs, ses passions et ce à quoi elle aspire.

2.La phase « d’affirmation du moi »

Pendant cette phase, située entre 13 et 16 ans, la fille affirme son identité et se détache des normes inculquées par ses parents. Elle réclamera son indépendance et remettra en questions les valeurs transmises durant l’enfance.

3.La phase d’indépendance

Cette phase se situe entre 16 et 18 ans. L’adolescente intègre ses propres valeurs et débute le cheminement de sa personnalité d’adulte. C’est le moment où la fille s’éloigne de ses parents pour découvrir le monde et réclamer son indépendance.

Les émotions des adolescentes principalement associées à la puberté

Le passage de l’enfance à l’âge adulte se caractérise par une vulnérabilité liée à des mécanismes psychiques et physiques. Les transformations que connaît le corps à la puberté débouchent sur des processus psychiques complexes. Selon une étude qualitative, la puberté peut être perçue différemment chez les adolescentes. En effet, les filles qui ont eu leurs menstruations de manière précoce ont souvent ressenti une détresse émotionnelle. De leur côté, celles qui ont eu leurs menstruations vers 16 ans ont déclaré avoir ressenti un soulagement.

Par ailleurs, les changements corporels peuvent provoquer des sentiments parfois très négatifs. L’augmentation du volume des seins, l’apparition des poils sur le corps, l’élargissement des hanches ainsi que les boutons d’acné et les sécrétions vaginales sont autant de modifications physiques qui peuvent être vécues dans la honte et l’anxiété par les adolescentes. En outre, la puberté intervient avec de multiples changements psychologiques. Les filles peuvent ressentir plus de chagrin, plus de timidité, de stress et de besoin d’affection. Cette période rend alors ces enfants-adultes vulnérables et requiert une vigilance particulière de la part des parents.

Contenus sponsorisés
Loading...