Une école interdit complètement les téléphones portables et les enseignants affirment que le comportement des enfants a changé

C’est une mesure drastique mais productive qu’a imposé cet établissement. Découvrez l’histoire de cette école qui a pris la décision d’interdire les téléphones. Grâce à cela, les enseignants ont remarqué que le comportement des enfants a changé, pour le mieux. Cette règle a même impacté les résultats scolaires des élèves, selon Wales Online. La preuve qu’une détox numérique peut vraiment faire du bien.

A en croire la directrice de l’établissement, cette interdiction a complètement changé ses élèves. La raison ? Ne plus utiliser son téléphone à l’école permet d’observer de nombreuses améliorations, et ce, sur plusieurs volets de la vie pédagogique.

ann web

Ann Web, directeur de l’école au Pays de Galles – Source : Wales Online

De nombreuses améliorations

C’est Ann Webb, directrice de cette école au Pays de Galles, qui a obligé les élèves à ne plus utiliser leur téléphone portable au sein de l’établissement. Cette nouvelle loi scolaire n’a nullement pour objectif de punir les élèves, bien au contraire. Cela a permis à ces derniers d’avoir de meilleurs résultats ainsi qu’un meilleur comportement, des améliorations qui leur seront très utiles pour leur avenir. Cette interdiction est également valable pour les pauses et l’heure du déjeuner, révèle Wales Online. Et pas question que les enseignants soient privilégiés car, eux aussi, sont logés à la même enseigne et sont interdits de les utiliser devant les adolescents. « Ils sont plus sociables et se concentrent mieux sur les cours » s’enthousiasme la principale. Mieux encore, cette mesure instaurée en 2018 a permis d’observer de meilleurs résultats au brevet et au bac. De quoi inspirer les autres collèges et lycées.

Ysgol John Bright

L’Ysgol John Bright a instauré cette interdiction en 2018 – Source : Ysgol John Bright

Des résultats chiffrés

Si l’établissement a noté des progrès conséquents dans les résultats scolaires des élèves, il dispose également de données parlantes. Ceux qui passaient leur brevet se sont améliorés de 10% au niveau des notes et un quart d’entre eux aurait obtenu des résultats très satisfaisants. Pour l’équivalent du baccalauréat, 79% des élèves ont obtenu des notes « moyennes à très satisfaisantes » et 62% avaient au moins une note considérée « très satisfaisante » dans une matière. Des progrès encourageants depuis cette mesure stricte mais efficace. La directrice se félicite : « Je ne peux pas imaginer retourner en arrière et les laisser utiliser leurs téléphones portables maintenant »

D’autres progrès remarqués

L’amélioration des résultats scolaires et des notes pour ces deux diplômes n’est pas seulement le seul progrès notable dans l’éducation des élèves. La directrice a également remarqué une plus grande socialisation depuis qu’ils n’ont plus les yeux rivés sur les écrans. « Ils s’engagent désormais dans la communication sociale et lorsqu’ils vont à la bibliothèque, ils lisent des livres au lieu de regarder leur téléphone ou ils discutent avec leurs camarades » observe Ann Webb, très satisfaite. Elle ajoute que depuis cette interdiction, les élèves participent plus et sont plus investis dans les cours.
Des mesures coercitives

Depuis cette loi qui date de 2018, les élèves surpris en possession de leur téléphone sont punis. Quand c’est le cas, et ce même en dehors des cours, il est confisqué. Si cette infraction à la règle recommence, les parents sont appelés et l’objet interdit ne pourra être récupéré que par ces derniers. Pire encore, tous les matins, une équipe vérifie que les téléphones sont bien éteints et le personnel veille au grain dans les couloirs. « Je pense sincèrement que les élèves ont bien accueilli cette rupture avec les réseaux sociaux. Nous avons une tolérance zéro pour tous les élèves » affirme la directrice. En tant que parent, il est également important de limiter son usage téléphonique. Et pour cause, cela nuit fortement au développement des enfants qui peuvent en devenir dépendants dès le plus jeune âge.

smartphones

La rupture numérique des élèves a été très bien supportée – Source : Ysgol John Bright

Appliquer cette norme plus largement

Carla Forfar, directrice des gouverneurs, n’est pas peu fière de ces nombreuses améliorations chez les élèves interdits d’utiliser leurs téléphones. Elle ne s’étonne pas des résultats fulgurants à la fois pour le brevet mais aussi le baccalauréat où les candidats avaient d’excellentes notes dans la plupart des matières. « Il s’agit d’élever ces règles dans le monde entier. Nous aimerions aussi des recherches pour prouver que les établissements qui interdisent les téléphones portables améliorent leurs performances car les élèves sont plus engagés et concentrés sur les leçons et l’apprentissage » affirme la responsable qui souhaite que cette mesure novatrice devienne la norme. Des experts conseillent également de donner un instrument de musique aux enfants au lieu d’une tablette.

Pourquoi faire une détox numérique ?

Débrancher n’est pas seulement utile à l’école. Faire des pauses avec les écrans peut également vous procurer de nombreux bienfaits. Selon Thibaud Dumas, spécialiste des comportements numériques, cela permet non seulement de retrouver le sommeil mais aussi de retrouver l’énergie mentale, la concentration et l’efficacité. L’expert ajoute que cela permet aussi d’améliorer ses relations sociales et d’être plus serein en se recentrant sur l’essentiel. Des arguments convaincants pour nous détoxifier l’esprit, parfois saturé par une avalanche d’informations. L’usage du téléphone portable n’a pas que des effets sur nos capacités cognitives et relationnelles. Il peut aussi détruire la santé à petit feu.

Lire aussi Selon les scientifiques, les parents accros à leurs téléphones portables affectent le développement de leurs enfants

Contenus sponsorisés