x

Une ancienne astuce pour éliminer les cristaux d’acide urique du corps et prévenir la goutte et les douleurs articulaires

Maladie rhumatismale assez courante, la goutte touche plus de 600 000 personnes en France. C’est un type d’arthrite qui peut causer des douleurs intenses au niveau d’une ou de plusieurs articulations, notamment celle de la base du gros orteil. Il existe plusieurs causes et solutions à cette maladie articulaire. Voici quelques moyens de prévention naturels pour prévenir la goutte.

Les causes et les facteurs de risque de la goutte :

Un excès d’acide urique dans le sang est la principale cause de la goutte, on appelle cela également l’hyperuricémie.

Qu’est-ce que l’acide urique ?

L’acide urique est une sorte de déchet qui doit être filtré du corps à travers les urines. C’est le produit de la dégradation des purines, qui sont issues des cellules mortes et de la digestion des aliments.

En temps normal, le taux d’acide urique est faible dans le sang. Lorsque sa quantité augmente à des proportions anormales, les reins n’arrivent pas à le filtrer et on peut alors parler d’hyperuricémie. L’acide urique est présent avec un ratio important dans le sang.

Comment se développe la goutte ?

L’excès d’acide urique s’installe dans les tissus et se cristallise dans les reins, la peau ou au niveau des articulations. C’est à ce stade là que se développe la goutte.

Quels sont facteurs qui provoquent la goutte ?

L’abondance d’acide urique dans le sang peut-être provoquée par plusieurs facteurs, qu’il s’agisse d’hygiène de vie ou d’alimentation.

·        La consommation excessive d’alcool : l’éthanol présent dans les boissons alcoolisées peut être responsable dans la formation de la goutte.

 

·        Les mauvaises habitudes alimentaires : une alimentation trop riche en protéines animales, poissons, viandes rouges peut contribuer à une hyperuricémie.

La goutte affecte principalement les hommes

La goutte peut être considérée comme une maladie masculine car cette maladie affecte principalement les hommes. Ces derniers sont plus vulnérables face à l’hyperuricémie car ils ont naturellement une quantité d’acide urique importante dans le sang. La goutte se manifeste chez eux en général à partir de 35 ans.

Les femmes, quant à elles, peuvent être touchées après la ménopause. Cette maladie est fréquente chez les personnes qui souffrent d’obésité, de diabète, d’hypertension ou qui ont des antécédents familiaux.

Comment la goutte se manifeste-t-elle ?

Les symptômes sont comme suit :

– Des rougeurs et enflures de l’articulation touchée

– De la fièvre et des sueurs

-Des douleurs vives et soudaines

Comment la goutte peut-elle être traitée ?

Les traitements prescrits varient selon les cas. Il peut y avoir deux situations : un excès de fabrication d’acide urique ou une défaillance de son élimination par les reins.  Il n’existe pas de traitement curatif à cette maladie. Les traitements existants visent simplement à soulager la douleur liée aux crises de goutte et à prévenir les récidives.

En cas de goutte, il est important de faire attention à son alimentation :

–         Supprimer les boissons comme la bière et les alcools forts et riches en purines ainsi que les jus et sodas qui contiennent beaucoup de fructose.

–         Limiter la consommation de protéines animales, trop riches en purines. Il est important également d’éviter les charcuteries, les fritures, les sauces grasses ainsi que le chocolat.

–         Prendre l’habitude de boire 1,5 à 2 litres d’eau par jour pour éliminer les purines.

–         Privilégier les aliments qui contiennent une faible quantité de purines comme les œufs, les céréales, les légumes…

Comment prévenir la goutte et soulager ses crises ?

Il existe des solutions naturelles pour soulager les crises de goutte ou prévenir la maladie.

Le bicarbonate de soude 

Cet ingrédient prévient les crises de gouttes et soulage ses douleurs car il diminue le taux d’acide urique dans le sang.

Mélangez une demi-cuillère à café de bicarbonate de soude dans un verre d’eau  et buvez cette solution une fois par jour. Ce mélange est plutôt à consommer le soir parce que c’est à ce moment que notre corps est le plus acide.

Le vinaigre de cidre

Bien qu’aucune étude scientifique n’ait été élaborée pour démontrer les bienfaits du vinaigre de cidre sur la goutte, il est important de souligner, d’après Craysor, que ce vinaigre est riche en acide malique qui nettoie le corps et peut réduire le risque d’avoir la goutte sans subir des effets secondaires. Par ailleurs, ce vinaigre contient des nutriments, comme le potassium, le fer et le calcium qui se révèlent efficaces contre les symptômes de la goutte. De même qu’il est composé  d’un ingrédient actif qui est l’acide acétique et qui se transforme en agent alcalin dès qu’il s’introduit dans le corps, pour empêcher l’apparition d’une crise de goutte.

Pour cela, diluez une cuillère à soupe de cet ingrédient dans un grand verre d’eau et consommez la préparation avant le déjeuner et le diner.

Mises en garde

– N’utilisez pas le vinaigre de cidre pur en cas d’ulcère d’estomac.

– Il est préférable de consulter un spécialiste en cas d’articulations douloureuses et enflées.

–  Si vous souffrez de la goutte, demandez conseil à votre médecin, pour la prise de ces ingrédients naturels.

Contenus sponsorisés
Loading...