Une adolescente de 15 ans meurt après s’être électrocutée avec son téléphone portable

Les accidents domestiques liés à l’usage du smartphone ne sont pas rares et ont longtemps ponctué les colonnes des journaux. Cette fois, c’est une jeune adolescente de 15 ans qui a connu la mort en s’électrocutant dans son bain. Dévasté, son père met en garde contre les dangers de ces objets incontournables du quotidien en racontant la mort de sa fille, Tiffenn, qui n’a pas écouté les maintes recommandations de ne pas amener son téléphone dans la salle de bains. Cette histoire tragique nous est relayée par nos confrères de BFM TV.

Il n’est pas rare de lire des histoires relatant des morts d’adolescents à cause de l’explosion de leurs smartphones. Pour autant, il existe des accidents domestiques qui sont inéluctables et tragiques. C’est le cas pour cette adolescente qui s’électrocute en utilisant son téléphone branché sur secteur dans sa baignoire.

Morte par électrocution

Tiffenn, une adolescente de 15 ans s’est éteinte en utilisant son portable. C’est dans la ville de Marseille qu’a eu lieu le drame ôtant la vie à la fille de Serge, qui a alerté le public sur les dangers du smartphone. Tiffenn utilisait alors son téléphone branché à une prise électrique pendant qu’elle prenait un bain. L’autopsie a relevé qu’elle était morte par électrocution. Depuis, son père éploré lance l’alerte afin que ce type de drames ne se reproduise plus à l’avenir.

Des mises en garde incessantes

Serge avait cependant alerté sa fille quant aux dangers de ce comportement quand elle était dans sa baignoire. « J’ai trois enfants, c’est tout le temps la guerre à la maison pour dire qu’on ne doit pas prendre son téléphone dans la salle de bains. Nous avons appelé Tiffenn et aucune réponse. On a cassé la porte pour entrer. On a découvert que son chargeur était branché à la prise de la salle de bains. On n’a pas pu la réanimer » raconte le père dévasté par cette douloureuse perte. Pour l’homme, les fabricants devraient songer à changer les caractéristiques techniques de ces smartphones pouvant causer la mort de leurs utilisateurs.

« Ça doit s’arrêter »

Furieux contre les fabricants de ces téléphones, Serge fulmine et explique que ces derniers gagneraient à prévenir ces dangers avec des moyens techniques. « Mettez un disjoncteur ou un fusible. Nous sommes capables de faire plein de choses aujourd’hui mais mettez quelque chose qui se déclenchera au contact de l’eau. Ça doit s’arrêter » enrage-t-il. Puis d’ajouter, concernant les chargeurs :  « Cela coute 15 à 20 euros et c’est cher pour un adolescent. Donc les jeunes préfèrent acheter ceux qui coûtent 4-5 euros. Ce chargeur-là ne devrait pas être sur le marché. Tiffenn est morte de ça. […] ça me révolte. » Des propos qui traduisent le désarroi d’un père qui n’aurait pas subi cette tragédie sans cet équipement.

Sensibiliser aux risques

Bouleversé par ce deuil, Serge entend bien créer une association pour mettre en garde les jeunes quant aux risques du smartphone. En décembre, une adolescente du même âge est morte également électrocutée par son téléphone portable à Vitrolles (Provence-Alpes-Côte-d’Azur). Et les chiffres français sont frappants puisque chaque année 40 personnes décèdent par électrocution.

Comment surmonter le deuil d’un enfant ?

La perte d’un enfant peut être une épreuve dévastatrice dont découle de nombreuses séquelles psychologiques. Choc, sidération, colère, marchandage, désespoir autant d’étapes avant d’atteindre l’acceptation nécessaire pour achever le deuil. Cette issue est possible en tentant de se réapproprier sa vie en envisageant de nouveaux projets.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close