x

Une adolescente de 13 ans est forcée d’épouser un homme de 48 ans et de prendre soin de ses enfants

Les mariages forcés représentent un fléau encore bien ancré dans certaines sociétés. Privant l’un ou les deux conjoints de leur libre arbitre, cette union est souvent décidée puis imposée par la famille. Alors que l’ONU tente de lutter contre le mariage forcé des enfants, cette pratique reste très répandue dans certains pays. Selon le média britannique The Sun, une adolescente de 13 ans a été contrainte d’épouser un homme de 48 ans aux Philippines. 

Les mariages arrangés sont ancrés dans la tradition de certaines civilisations. Touchant principalement les jeunes filles, ils les privent de leur libre arbitre et les soumettent à des offenses conséquentes. Ces dernières se voient contraintes d’avoir des rapports sexuels non consentis, de subir des grossesses non désirées et de perdre toute autonomie.

Malheureusement, aujourd’hui encore, de nombreuses petites filles se marient avec des hommes âgées par obligation. Alors que le mariage doit émaner d’un amour profond entre deux êtres, Asnaira Pamansag Mugaling, 13 ans, voit ses rêves partir en fumée lorsqu’on la force à épouser Abdulrzak Ampatuan, un homme de 48 ans.

fillette

Une fillette de 13 ans épouse un homme de 35 ans son aîné- Source : The Sun

Obligée d’épouser un homme de 35 ans son aîné

Une adolescente de 13 ans est devenue la cinquième femme d’Abdulrzak Ampatuan et devra désormais exercer son rôle d’épouse, mais aussi de belle-mère, révèle un article du journal The Sun. Lors de la cérémonie qui allait changer sa vie, Asnaira était vêtue d’une robe blanche traditionnelle.

Toutefois, la jeune fille a déclaré ne pas avoir peur de son époux, puisqu’il était “gentil avec elle”. Alors que l’adolescence est une période difficile qui engendre de nombreux changements dans la vie d’un enfant, Asnaira la vivra de façon singulière. “J’apprends à cuisiner parce que je ne suis pas douée pour ça maintenant. Je veux rendre mon mari heureux”, affirme la jeune fille.

fillette1

La fille souhaite être une bonne épouse pour satisfaire son mari – Source : The Sun

Trois semaines après la cérémonie, le couple a déménagé dans une petite maison qu’Abdulzrak a fait construire. L’homme exerce son métier d’agriculteur pendant que l’adolescente s’occupe des tâches ménagères et des enfants de son époux. Ces derniers auraient pratiquement le même âge qu’elle.

“Je suis heureux de l’avoir rencontrée et de passer mes journées auprès d’elle pendant qu’elle s’occupe de mes enfants”, déclare le quadragénaire. En sus, le couple envisage d’avoir des enfants quand l’adolescente aura 20 ans. Pour l’instant, l’homme souhaite inscrire son épouse à l’école afin qu’elle “reçoive une éducation” en attendant un âge plus approprié pour qu’elle tombe enceinte.

Qu’est-ce qui pousse certaines familles à imposer un mariage forcé aux enfants ?

Selon l’ONG de développement Plan International France, on dénombre plus de 12 millions de filles chaque année que l’on force à se marier avant d’avoir 18 ans. Ces fillettes subissent une atteinte à leur intégrité et à leur autonomie, et se voient privées de leur enfance. L’ONG révèle que les raisons principales qui expliquent ce phénomène sont :

  • La précarité

Le manque de moyens peut inciter à vouloir marier une fille de façon précoce. Pour les parents, cela signifie une bouche en moins à nourrir, et c’est aussi un moyen d’établir une union stratégique avec une autre famille.

  • La tradition

Dans certains pays, préserver la virginité est crucial pour honorer la famille. Pour éviter à la fille d’avoir des rapports sexuels, les parents peuvent décider de la marier au plus vite.

  • L’inégalité des sexes

Dans certaines sociétés, on considère encore qu’avoir une fille est un fardeau pour la famille. Son statut étant inférieur à celui d’un garçon, lui trouver un mari le plus vite possible permettrait de s’alléger d’un poids.

  • Les situations d’urgence

Dans certains cas, des catastrophes naturelles ou encore des crises économiques peuvent justifier ce phénomène. Alors que la famille n’a jamais envisagé de marier une fille de façon précoce, elle peut se voir contrainte de le faire dans l’urgence.

  • L’absence d’identité juridique

Quand les enfants n’ont pas été enregistrés à la naissance, rien ne peut prouver leur âge exact. Dans ce sens, même dans les pays où les mariages forcés sont illégaux, certaines familles peuvent forcer leur fille mineure à se marier.

Le mariage forcé ou précoce peut entraîner de nombreuses répercussions pour la fille qui le subit, notamment des abus sexuels, de la violence, des grossesses précoces, des risques de maladies, une déscolarisation ou une perpétuation de la pauvreté et d’un statut inférieur de la femme.

Contenus sponsorisés
Loading...