Des scientifiques allemands prouvent qu’il y a une vie après la mort : un canular devenu viral

Correctif: cette fausse information a été relayée par de nombreux médias, et est devenue rapidement virale sur le web. Santeplusmag présente ses excuses à ses lecteurs pour cette info-fiction qui en aura effrayée et étonnée plus d’uns! Retour sur un canular organisé.

Y aurait-il une vie après la mort ? Cette question qui aura fait le tour du globe pour nourrir le fantasme de milliers d’êtres humains aurait été le projet d’une équipe de scientifiques allemands qui ont voulu nourrir ce mythe. L’intox, relayée de nombreuses fois, provient d’un article publié par le World News Daily Report  un site satirique qui se présente comme telle et assume sa ligne éditoriale basée sur le fictif . 

La fausse histoire

Des psychologues et médecins neurologues allemands se seraient associés pour faire une étude au sein de l’Université Technique de Berlin afin de prouver qu’une vie existe après la mort. La fausse expérience, inspirée des études sur la mort imminente, se serait déroulée pendant quatre ans sur plus de 900 sujets de nationalités et de religions différentes. L’expérience aurait ainsi consisté à injecter à ces sujets un mélange médicamenteux contenant de l’adrénaline et de la diméthyltryptamine, pour provoquer une mort momentanée, le temps d’étudier les variations cérébrales des sujets sans causer de dommage sur leur santé, une sorte de coma éphémère.

La fausse hypothèse

Selon des médecins neurologues, le cerveau fonctionnerait jusqu’ à 30 secondes après l’arrêt cardiaque. Les faux sujets auraient alors livré des témoignages de personnes ayant survécues à ces expériences de mort imminentes, entre le moment de l’arrêt du cœur, c’est-à-dire la mort clinique, et le moment où les personnes ont été ramenées à la vie. Sensations de conscience  étranges, hallucinations, visions, souvenirs réels, sentiment de sérénité, présence de lumière blanche… une série de faux témoignages selon lesquelles le « mort » resterait donc dans un état de conscience même après l’arrêt cardiaque.

Un équipe fictive

Malgré la large diffusion de l’information, il est assez rapide de réaliser que le Dr Ackermann, soit-disant responsable du projet de cette fausse experimentation n’existe pas, mais que ce personnage renvoie en fait à Forest Ackermann, connu aussi comme « Mr Science Fiction », célèbre éditeur, producteur et scénariste américain de science fiction et d’horreur. Un canular bien ficelé somme toute.

Une fiction inspirée des expériences de mort imminente

L’expérience de mort imminente (EMI) ou Near Death Experience (NDE) a fait coulé beaucoup d’encre à travers le monde, et reste un phénomène rapporté et décrit par de nombreuses personnes d’origines, de cultures et de croyances très différents. Ces expériences renvoient à un ensemble de sensations décrites suite à une mort clinique ou un coma avancé. Tandis que certains scientifiques croient vivement à l’existence d’un au-delà après la mort, les sceptiques de l’EMI réfutent catégoriquement cette idée expliquant que ces hallucinations sont purement le fruit d’un état de traumatisme. Ce traumatisme est lui-même dû au fait que le cerveau n’est plus approvisionné en oxygène et ce manque immédiat causerait les sensations et les troubles décrits par les personnes.

Quoiqu’il en soit, la vie après la mort n’existe pas (encore) !

Contenus sponsorisés
Loading...
Close