Un sans-abri sauvagement battu pleure avant de mourir avec son chien à ses côtés

Certaines mauvaises âmes sont tellement sans scrupules qu’elles peuvent profiter de la moindre vulnérabilité de leurs victimes pour commettre les pires compromissions. Un homme sans domicile fixe a été attaqué vicieusement par une bande de malfaiteurs. Juan Sebastian, un septuagénaire vivant dans la rue, a été dépouillé de son intégrité physique et de sa vie. Cette agression vaudra à son chien d’être livré à lui-même avant d’être adopté. Cette histoire tragique nous est relayée par nos confrères du site britannique The Mirror.

Un vieil homme sans-abri a été sauvagement attaqué par une bande de criminels alors que ce dernier dormait tranquillement dans un parc. L’homme de 69 ans a souffert de graves lésions cérébrales avant de mourir aux côtés de son chien, seul et sans défenses. Pendant son sommeil, Juan Sebastian a été témoin de la cruauté humaine et cela sera son dernier souvenir.

Un chien orphelin

Un homme sans domicile fixe a été violemment battu alors qu’il était endormi. A son arrivée à l’hôpital, Juan Sebastian pleurait à chaudes larmes avec son chien, Cheeto, à ses côtés. Suite à cette attaque virulente, l’homme a été atteint de multiples lésions cérébrales qui lui vaudront un décès soudain. Juan, également appelé The Can Man [ndlr : l’homme aux cannettes]  a sangloté lorsque son chien fidèle se blottissait contre lui avant qu’il ne rende son dernier souffle. Avant de dire adieu à son compagnon loyal, l’homme lui a donné une petite tape sur le dos. Une généreuse philanthrope, Tammy Ramos, donnait de la nourriture à Juan et lui rasait régulièrement la barbe. Cette femme sera plus tard son seul secours sur le lit qui accueillera son dernier souffle.

Un sans-abri sauvagement battu pleure avant de mourir avec son chien

Le soutien de Tammy

Son amie a veillé quotidiennement le vieil homme pour le soutenir dans cette tragédie. Cette femme solidaire est restée à ses côtés jusqu’à la fin. « Il n’a jamais repris conscience. Mais j’ai toujours pensé qu’il était avec nous parce que quand je lui parlais, il me serrait la main et sa tension artérielle augmentait.[…] Ils ont amené le chien à l’hôpital et nous l’avons étendu sur le lit » se souvient-elle. Puis d’ajouter : « Cheeto a posé la tête sur la main de Juan et c’était tellement étrange parce qu’il a commencé à verser des larmes. » Un moment d’émotion solennel qui a hanté la femme amie de l’homme au caddie rempli de canettes et de son chien.

Un sans-abri sauvagement battu pleure avant de mourir avec son chien

Collecter des canettes

Juan, célèbre parmi la communauté de sans-abri locale, était reconnu pour traverser la ville avec un caddie rempli de canettes. Ces morceaux de métal, il les cherchait jusqu’au centre de recyclage, à quelques kilomètres du parc. Si l’homme « bien élevé » est malheureusement décédé, ses tueurs, eux, continuent à courir. Tammy craint que ces derniers ne frappent à nouveau si les autorités ne réussissent pas à les arrêter. « S’ils ne sont pas interceptés, cela se reproduira. La communauté que je fréquente est composée principalement de personnes âgées. Elles sont vulnérables et exposées au danger » s’inquiète la femme qui a perdu un acolyte. Une personne anonyme a adopté Cheeto, le chien de l’homme aux cannettes qui n’a pas survécu à ses blessures.

Un sans-abri sauvagement battu pleure avant de mourir avec son chien

SDF : l’animal comme soutien moral

L’épreuve de se retrouver sans toit peut être un véritable contexte d’exclusion sociale. Or, le lien humain est un ciment du bien-être psychologique, nécessaire pour la reconstruction émotionnelle et la réintégration des sans-abris. L’Observatoire canadien des sans-abri explique que parfois l’animal revêt le rôle de soutien dans ces circonstances extrêmement difficiles. Selon une étude menée en Californie auprès de personnes vivant dans la rue, 74% déclarent que leur animal est leur seule source d’affection et de compagnie.

En effet, ces sans-voix ne possèdent de compagnon que leur détresse et cet être vivant pourvoyeur d’amour. Ainsi, le motif d’adopter un animal domestique est souvent l’acceptation inconditionnelle, le réconfort et le non jugement de ce dernier.

Nous vous offrons

Newsletter

Un livre indispensable pour
rester en bonne santé

Newsletter
  • Découvrez la liste des plantes et aliments qui guérissent
  • Apprenez à fabriquer de puissants remèdes méconnus pour guérir 90% des maladies
  • Un livre indispensable à avoir pour rester en bonne santé
Je souhaite recevoir le livre offert + m’inscrire à la newsletter
Contenus sponsorisés
Loading...
Close