Un professeur d’université fait une alerte sur le papier aluminium

Un professeur d’université fait une alerte sur le papier aluminium


Un professeur d’université fait une alerte sur le papier aluminium

Le papier aluminium est un produit de base que l’on retrouve dans les cuisines. Il sert pour les grillades, pour envelopper la nourriture et pour la faire cuire. Le fait est que la plupart des gens considèrent le papier aluminium comme un incontournable de la cuisine moderne. Cependant, notre utilisation du papier aluminium est-elle vraiment saine ?

Quand nous faisons des papillotes de poisson, rôtissons des légumes ou quand nous préparons de la  viande , il y a de fortes chances que nous emballions notre nourriture dans du papier d’aluminium. Ce que certains d’entre nous ignorent, c’est que des fibres nocives pour la santé s’infiltrent dans les aliments.

L’aluminium, les dangers pour votre santé

À haute température, le papier aluminium affecte les aliments en y laissant des traces d’aluminium. Or, l’aluminium est associé à un risque de déclin cognitif pouvant causer des maladies comme la maladie d’Alzheimer, de Parkinson ainsi que des troubles nerveux. En effet, selon une étude réalisée par Chris Exley, professeur de chimie bio-inorganique de la Keele University (Angleterre), les patients atteints d’‘Alzheimer ont des taux de concentration élevés d’aluminium dans les tissus cérébraux. Ce métal peut donc ralentir le taux de croissance des cellules du cerveau et affecter les capacités cognitives telles que la mémoire.  

L’aluminium pose également d’autres risques pour la santé. Il serait en cause dans les troubles osseux, respiratoires, l’apparition de stress oxydatif dans les cellules – à l’origine d’un vieillissement précoce et d’anomalies de l’ADN – et dans le développement de certains cancers. Ainsi, l’inhalation de particules d’aluminium pourrait engendrer à long terme des cancers broncho-pulmonaires tandis que l’absorption par le corps de l’aluminium, notamment par le biais de produits en contenant (vaccins, aliments, déodorants…) augmenterait le risque de souffrir de cancer dont le cancer du sein selon une étude réalisée par Caroline Linhart et Heribert Talasz de la Medical University of Innsbruck (Autriche).

L’utilisation du papier aluminium

Mais ces risques sont surtout visibles lorsque le papier aluminium est utilisé à haute température durant la cuisson. La nourriture entre en contact direct avec le métal et les aliments acides, tels que le jus de citron et la tomate ainsi que certaines épices, réagissent avec l’aluminium et provoquent la lixiviation de ce métal dans les aliments. Lorsque cela se produit, la concentration d’aluminium dans les aliments augmente et peut dépasser la limite recommandée pour les adultes (pas plus de 60 mg par kilogramme du poids corporel par jour selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS)). 

En définitif, le corps humain élimine l’aluminium à travers les excréments et l’urine mais s’il s’accumule dans l’organisme, ce dernier peut augmenter les risques de développer de graves maladies. Bien que plus de recherches doivent être menées pour comprendre comment et dans quelles mesures ce métal endommage le corps humain, il est préférable d’éviter de cuisiner avec ce papier et de chercher des alternatives santé comme les feuilles de brick, de, de chou vigne ou de bananier pour la cuisson. En matière de conservation, optez pour les emballages biologiques à la cire d’abeille ou réutiliser des vieux torchons et/ou des chutes de tissus afin de les transformer en pochons d’emballages réutilisables et écologiques.


Loading...