Un petit garçon est effondré après la mort de ses frères jumeaux

On entend souvent dire que chaque porte qui se ferme en ouvrira une autre. En effet, si le destin peut parfois s’avérer cruel, il sait également se montrer clément. C’est le cas d’un petit garçon de 11 ans, aux anges à la nouvelle de la grossesse de sa mère. Il allait être le grand frère non pas d’un mais de deux bébés jumeaux. Malheureusement, tout ne s’est pas passé comme prévu mais le dénouement de cette histoire ne manquera pas de vous mettre du baume au coeur. Ce témoignage a été relayé par le site Love what Matters.

Alors qu’ils attendaient tous impatiemment l’arrivée de ces bébés, cette famille a dû hélas faire son deuil avant même la naissance. La déconvenue a été de taille pour tous, et plus particulièrement pour le petit garçon qui attendait d’endosser ses nouvelles responsabilités de grand frère avec impatience.

De l’espoir malgré la peine

Même s’il a été difficile de se remettre d’une telle perte, les parents n’ont pourtant pas perdu espoir et ont continué à essayer de concevoir, leur désir d’avoir un enfant étant plus fort. Après environ 15 mois de tentatives, leurs efforts ont été couronnés de succès puisque la maman était à nouveau enceinte, cette fois-ci d’un « bébé arc-en-ciel ».

Ce terme apparu il y a quelques temps sous le nom anglais de “Rainbow baby” est attribué aux bébés conçus après la perte d’un fœtus, en cas de fausse couche ou de deuil périnatal. Il rappelle ainsi la venue de l’arc-en-ciel après l’orage, en signe d’espoir et de renaissance.

Une annonce importante

Il tardait aux futurs parents d’annoncer la nouvelle à leur fils car ils savaient à quel point cela ferait son bonheur. Pour cela, ils ont décidé de chercher un moyen original pour que l’instant soit à jamais mémorable.

Ils ont donc eu l’idée de placer la photo de leur échographie dans une boîte et de glisser le tout près du sapin, avec le reste des présents. Le matin de Noël, le jeune garçon a ouvert cette dernière, excité à l’idée d’y découvrir son cadeau.

Un petit garçon est effondré après la mort de ses frères jumeaux

En y trouvant simplement du papier bulle, il a affiché un air décontenancé avant de réaliser qu’au fond de la boîte se trouvait une image.

Un petit garçon est effondré après la mort de ses frères jumeaux

Des prémisses de bonheur

Sous l’effet de la surprise, il lui faudra quelques secondes pour se rendre compte du contenu de l’image, avant de fondre en larmes en réalisant ce que celle-ci représente. Sa réaction attendrie a fait éclater en sanglots tout le monde autour de lui, et n’a pas manqué d’émouvoir les internautes avec près de 4 millions de vues pour la vidéo publiée par sa maman.

Un petit garçon est effondré après la mort de ses frères jumeaux

Soutenir et accompagner les frères et sœurs dans le deuil périnatal

La nouvelle de la mort d’un bébé à venir est tout aussi difficile à encaisser pour les jeunes enfants que pour les parents. Surtout qu’ils ne saisissent pas la cause derrière cette perte et qu’ils ne peuvent donc pas lui assimiler une raison logique qui les consolerait de leur peine. Il est donc nécessaire d’opter pour une attitude qui les soulage et les réconforte dans leur deuil.

Expliquer le vécu

Même si cela peut être difficile de ressasser ce qui a été vécu, il est essentiel de mettre des mots sur les faits et d’expliquer à votre enfant ce qui s’est passé dans des termes simples et clairs. Laissez-le venir à vous en cas de questions et ne le brusquez pas s’il évoque un détail qui vous heurte.

Montrer ses propres émotions

Il est normal de ne pas vouloir être vu en situation de vulnérabilité par votre enfant, mais il est nécessaire pour leur propre développement cognitif de leur montrer que toute émotion est bonne à accueillir. Cela leur permettra d’apprendre comment faire face au deuil et au chagrin d’une manière saine et de pouvoir mettre des mots sur leurs ressentis.

Impliquer votre enfant dans le processus

Dans la gestion de cette perte, il est recommandé d’impliquer au maximum votre enfant afin qu’il ne se sente pas délaissé ou mal-aimé. Le faire participer à la création d’objets ou de boîte à souvenir à titre d’exemple lui permet à lui aussi de se sentir utile dans cette épreuve.

Faire face au quotidien

Malgré le bouleversement, il est recommandé de maintenir des routines auxquelles les enfants sont habitués car cela renforce leur sentiment de sécurité. Les rituels doivent être sauvegardés et perpétués, quitte à ce que ce soit un grand-parent ou un proche qui prenne le relais pendant un certain temps pour permettre également aux parents de récupérer.

Lire aussi Ces 6 exercices simples vous aident à avoir un ventre plat

Contenus sponsorisés