x

Un petit garçon de 6 ans meurt en s’accrochant à la voiture de sa mère qui l’abandonnait

S’il y a une question qui taraude l’esprit, c’est celle de savoir comment une mère peut tuer son propre enfant. Les affaires de mères infanticides suscitent l’incompréhension et l’indignation. Comme ce fut le cas de cette femme qui a causé la mort de son fils, sans éprouver aucun remord.

Brittany Gosney, 29 ans, a tenté d’abandonner son fils James, âgé de 6 ans, pour faire plaisir à son petit ami. Cette tentative s’est terminée par un drame comme relayé par le journal britannique Metro.

Le petit garçon a été abandonné et tué. Source : life.gomcgill

Le petit garçon a été traîné alors qu’il tentait de remonter dans la voiture

Pour satisfaire son amant, Brittany a tenté d’abandonner son fils. Son compagnon a fait pression sur elle afin qu’elle se débarrasse de ses enfants. Le petit garçon tentait tant bien que mal de remonter dans la voiture mais ce dernier s’est retrouvé piégé, tandis que la voiture s’éloignait de plus en plus. De facto, il a été traîné derrière le véhicule et a reçu une blessure à la tête causant sa mort imminente. Cette histoire tragique rappelle le meurtre que cette mère a commis en poignardant son fils.

Brittany a causé la mort de son fils. Source : life.gomcgill

Le chef de la police de Middletown a déclaré dans un communiqué que la mère Brittany ne ressentait aucun remord quant au décès de son fils et de son implication dans ce meurtre. Il a ajouté que la mère a démarré à grande vitesse faisant traîner son fils derrière la voiture. Selon le chef de la police, cette dernière prévoyait même de se débarrasser de ses autres enfants.

Par la suite, le couple a déclaré la disparition du jeune garçon et a affirmé que l’enfant s’était égaré la nuit en portant un pyjama. Mais la vérité ne tarda pas à être dévoilée, lorsque lors d’un contre interrogatoire, Brittany avoua le meurtre de son fils et de l’avoir ainsi traîné derrière la voiture jusqu’à la mort.

Hamilton, l’amant de Brittany. Source : Metro

Elle a admis avoir abandonné son fils James mais qu’elle est retournée après 40 minutes pour le retrouver mort au milieu du parking. Elle a ensuite jeté son corps dans la rivière. Brittany a été accusée de meurtre et son compagnon, de falsification de preuves et de maltraitance d’un cadavre. La caution pour Brittany et Hamilton a été fixée respectivement à 839 745 000 euros et 88 173 euros et leur procès est toujours en cours. Pour rappel, le cadavre du petit James n’a toujours pas été retrouvé.

Le cadavre du petit garçon n’a toujours pas été retrouvé. Source : Metro

Les mères infanticides sont–elles des monstres ?

A cette question, Roland Coutanceau, psychiatre et criminologue, explique que les cas des mères infanticides voulant se débarrasser de leur enfant sont rares. Il peut s’agir de plusieurs cas de figure, ajoute l’expert. On peut observer le cas d’une mère dépressive ayant des pensées suicidaires et qui se demanderait ce que deviendrait son enfant sans elle. Pour le sauver, elle décide alors de le tuer.

D’autres mères peuvent souffrir de schizophrénie ou de paranoïa, ajoute le spécialiste. Elles seraient sous l’emprise de pensées délirantes les incitant à penser que tuer leur enfant serait la meilleure solution.

Il existe aussi le cas des meurtres néonaticides concernant des femmes qui tuent leur enfant juste après l’accouchement. La mère attend l’enfant physiquement mais pas psychiquement. On explique alors cette réalité complexe par le « déni de grossesse ». 

Certains actes non prémédités, on retrouve des parents immatures qui en veulent à leur enfant lorsqu’il ne se calme pas. Leur irritation peut engendrer une violence envers l’enfant qui lorsqu’elle n’est pas contrôlée devient dangereuse pour la vie de l’enfant.

Contenus sponsorisés
Loading...