Un père célibataire veut que sa fille de 14 ans se fasse avorter

Sous le choc, un papa qui vient de découvrir que sa fille de 14 ans est enceinte a demandé conseil sur un forum. Le père célibataire explique qu’il a essayé de convaincre l’adolescente de se faire avorter mais qu’il a fait face à un refus. La réaction du groupe de discussion en ligne n’a pas tardé.

Posté sur Reddit, l’appel à l’aide de ce papa a ému les internautes. Dans un long texte, il demande conseil sur la façon de gérer une situation bouleversante. Sa fille de 14 ans est enceinte et il aimerait qu’elle se fasse avorter. “ Nous ne pouvons pas nous permettre de prendre en charge un bébé” écrit-il. 

“Ma femme est décédée en couches” 

Le père explique qu’il a perdu sa femme à la naissance de sa fille. “ Elle est morte en couches des suites d’une hémorragie” précise le papa. Pour lui, il est hors de question que sa fille prenne ce risque à un âge aussi précoce. “Ma fille est une adolescente fantastique, elle réussit bien à l’école, elle est sportive et a beaucoup d’amis. Ce n’est que récemment que j’ai remarqué que quelque chose clochait. Après l’avoir confrontée, elle a révélé qu’elle était enceinte” regrette-t-il. 

“J’étais choqué. Complètement choqué” 

Sous le choc, le papa raconte que sa première réaction a été de serrer très fort sa fille dans ses bras. Il ajoute :  “ Je l’ai emmené à l’étage, je l’ai mise dans son lit. Je ne lui ai même pas demandé ce qu’elle comptait faire”. Le père de l’adolescente poursuit son récit en expliquant qu’il a attendu le lendemain matin pour lui parler de la marche à suivre. Seulement, sa fille n’était pas du même avis. Pour elle, il est hors de question de se faire avorter ou de mettre son bébé à l’adoption. “ Elle a dit qu’elle comptait suivre des cours en ligne et qu’elle s’occuperait de son bébé” déplore-t-il. 

“Je ne veux même pas envisager l’adoption” 

Devant le refus de sa fille, le père n’a eu d’autre choix que de se montrer catégorique. “ Je ne veux même pas envisager l’adoption. Je ne peux pas l’imaginer en train de vivre une grossesse et subir l’épreuve de l’accouchement. Je me fiche du bloc de cellules dans son utérus. Je me soucie uniquement d’elle. La fille que j’ai élevée” écrit le père révolté. Et pour cause, ce dernier explique qu’il craint de perdre sa fille de la même manière que sa femme. Il ajoute également qu’il est incapable de subvenir financièrement aux besoins d’un autre enfant. Pour la dissuader, le père raconte qu’il l’a menacé de la mettre à la porte si elle décidait de mener sa grossesse à terme. Si l’avortement peut être vécu comme un traumatisme, le papa ne voit pas d’autre choix que celui-ci afin que sa fille puisse continuer à vivre normalement. 

Le père du bébé est âgé de 15 ans 

Après avoir découvert que sa fille de 14 ans était enceinte, l’auteur du récit n’était toujours pas au bout de ses surprises. Cette dernière était enceinte de 13 semaines, et après que qu’elle ait refusé de lui dévoiler l’identité du père de l’enfant, il a découvert en fouillant son téléphone qu’il s’agissait d’un ami âgé de 15 ans. 

“Je ne sais pas où j’en suis” 

Le père de l’adolescente raconte qu’il a réussi à joindre les parents du jeune garçon. Il a donc décidé de la contacter pour la tenir informée de la situation. Seulement, cette dernière ne semblait pas se sentir concernée par le problème. Elle l’a informé que son fils renoncerait à ses droits parentaux et qu’il ne s’appliquerait pas dans la vie de ce bébé. Le papa du bébé a donc refusé d’assumer ses responsabilités. “ Je ne sais pas où j’en suis” s’attriste l’auteur du texte. 

“ Votre fille n’a aucune notion de la réalité” 

De nombreux internautes ont été ému par l’histoire de ce père célibataire et leurs commentaires n’ont pas tardé. L’un d’entre eux lui a conseillé de faire appel à un avocat pour mieux connaître ses droits quant à la pension alimentaire. Un autre a écrit : “ Dans certains états, on ne peut pas avorter après 14 semaines. Vous devez vous renseigner sur la législation du vôtre”. Beaucoup ont également critiqué la réaction de l’adolescente. “ Je n’essaie pas d’être méchante. Mais votre fille n’a aucune notion de la réalité. Elle ne réalise pas l’ampleur de la situation et ne se rend pas compte de la responsabilité qu’implique un enfant.” écrit une internaute. 

Maman adolescente : un véritable parcours du combattant 

Alors que la plupart de leurs amies croquent la vie à pleine dents sans se soucier de rien, certaines jeunes filles deviennent mère à l’adolescence. 16 millions de jeunes filles à travers le monde deviennent mamans entre 15 et 19 ans. 1 million avant 15 ans. Qu’il s’agisse d’un accident ou d’une grossesse désirée, la maternité précoce est souvent pointée du doigt et peut entraîner des conséquences parfois dramatiques. Précarité, absence du papa, échec scolaire et difficultés parentales sont autant de défis qui peuvent jalonner le quotidien de ces mères avant l’heure. 

Lire aussi Un homme qui pensait rencontrer une petite fille pour du sexe est pris au piège par des chasseurs de pédophiles

Contenus sponsorisés