Un pédophile pense envoyer un message à caractère sexuel à un jeune garçon mineur et envoie en fait un message à sa belle-mère

On considère que la facilité d’accès et l’anonymat offerts par internet favorisent la cyberpédophilie. Dissimulant leur identité sous un pseudonyme, certains prédateurs sexuels communiquent avec des enfants mineurs et les sollicitent pour obtenir des photos ou des vidéos à caractère sexuel. Ces pédophiles profitent de la vulnérabilité de ces internautes crédules pour abuser d’eux sexuellement. Dans un témoignage outrageant relayé par NBC News, on découvre comment une belle-mère se fait passer pour un adolescent sur internet afin de lever le voile sur les intentions malsaines de son gendre.

C’est toujours extrêmement choquant de découvrir que certains individus sa ns scrupule s’attaquent à des innocents. Les enfants, de par leur naïveté, restent les cibles privilégiées des prédateurs sexuels sur internet. Ces derniers ont souvent un faux profil et gagnent la confiance de leurs victimes avant de leur envoyer des messages à connotation sexuelle. Parfois, les requêtes pornographiques sont très explicites et les enfants peuvent tomber facilement dans le piège de ces pervers sexuels. Selon NBC News, un homme marié a été pris en flagrant délit par sa belle-mère en sollicitant des photos et vidéos à caractère pornographique de mineurs sur internet.

Elle se fait passer pour un adolescent pour surprendre son gendre

Ryan Mitchell Budde, 34 ans, est un homme marié qui a toujours eu une attirance pour les garçons de moins de 18 ans. Pour surprendre les actes odieux de son gendre, sa belle-mère s’est faite passer pour un adolescent et communiquait avec lui sur les réseaux sociaux. C’est alors qu’elle a découvert qu’il sollicitait des photos et des vidéos de mineurs en ligne.

ryan

Ryan Mitchell Budde éprouve une attirance particulière pour les adolescents. Source : 7 News

En réalité, l’homme avait déjà été impliqué dans des comportements similaires, poussant sa femme à douter de sa fidélité et à se méfier de ce qu’il faisait derrière son écran. En effet, elle avait surpris des discussions suspectes, où son partenaire sollicitait des garçons mineurs en leur demandant de lui envoyer des photos à caractère sexuel. Pour regagner la confiance de son épouse, Ryan a promis de mettre fin à ce comportement malsain, mais en vain. Selon l’avocat chargé de l’affaire, la belle-mère a enquêté en se faisait passer pour un garçon de 15 ans. Après deux semaines, son gendre a manifesté son intérêt pour l’adolescent, et lui a demandé d’organiser une rencontre pour avoir une relation sexuelle.

solicitation

il sollicitait les enfants pour recevoir des images à caractère pornographique. Source : 7 News

La vérité a alors éclaté au grand jour, poussant l’épouse de Ryan à demander le divorce et à prévenir les forces de l’ordre. Les autorités ont alors saisi les téléphones de l’accusé et ont découvert près de 365 photos et vidéos d’enfants à caractère pornographique“L’enquête a également révélé que Budde avait eu des sessions de chat avec des jeunes garçons, où il se faisait passer pour une vierge de 15 ans”, peut-on lire sur le communiqué du bureau du procureur. L’homme a affirmé éprouver une “attirance malsaine pour les adolescents”. Dans ce sens, il a été convenu que l’homme représentait un danger pour la communauté et sera par conséquent condamné à 130 ans d’emprisonnement.

La pédophilie en ligne est en plein essor

De nos jours, les enfants ont accès à internet de plus en plus tôt. Parallèlement, les pédophiles profitent de ce phénomène pour chercher leurs proies sur les réseaux sociaux. De nombreuses applications sont utilisées par les pervers sexuels pour asseoir leur emprise sur des mineurs. Face à ce fléau, certains internautes tentent de traquer les prédateurs sexuels sur internet comme publié dans 20 minutes. Pour ce faire, ces “lanceurs d’alerte” se servent de faux profils pour piéger ces individus qui envoient des messages à caractère pornographique à des mineurs. Ils découvrent alors la sombre réalité de ces pédophiles qui demandent des images perverses à des mineurs et leur donnent parfois rendez-vous pour partager une relation sexuelle. L’objectif de ces “chasseurs de pédophile” est de venir en aide à la police en mettant la main sur ces pervers. Toutefois, l’implication de ces citoyens dans la lutte contre la cyber-pédocriminalité inquiète les autorités françaises. Parfois, ces internautes se mettent en danger, ou ne récoltent pas de preuves suffisantes pour permettre à la police de mener une enquête. Mais la volonté d’aider la justice à protéger ces enfants pousse ces bénévoles à mettre en œuvre des actions concrètes en vue de piéger les pédophiles.

Lire aussi Voici pourquoi vous ne trouvez pas l’amour d’après votre signe du zodiaque

Contenus sponsorisés