Un papa qui s’est battu pour être avec sa fille atteinte du Covid-19 demande aux internautes de prier pour elle

À l’heure où les morts dues au coronavirus ont dépassé la barre du million, de nombreuses familles sont confrontées à l’inquiétude suscitée par la contamination de leurs proches. Pour Kevin Swearingen, il s’agit de sa fille, Charlee, âgée 16 ans et atteinte par le Covid-19. Dans une publication touchante relayée par la chaîne WTSP, l’homme raconte avoir dû se battre pour réussir à la voir dans sa chambre d’hôpital et en appelle aux prières des internautes pour la soutenir dans ce combat difficile. 

Après avoir passé près d’une semaine sans la voir en raison de visites familiales restreintes à l’hôpital, Kevin a enfin pu être présent dans la même pièce que Charlee. L’adolescente qui souffre déjà d’une maladie du cerveau avait dû être placée sous respirateur suite à son infection au coronavirus.

Charlee
Charlee sur son lit d’hôpital en compagnie de sa mère – Source : Kevin Swearingen/Newsner

Des visites familiales restreintes à un seul parent

Pour la famille Swearingen, l’attente a été difficile. Alors que la mère a été autorisée à rester auprès de sa fille, Kevin, lui, s’est vu interdire l’accès à sa chambre d’hôpital. Les risques de contamination étant conséquents au sein de l’établissement, les règles limitaient la présence des visiteurs à un seul parent.

Pour autant, ce père ne s’est pas laissé abattre et a mobilisé les médias pour faire changer la réglementation de l’hôpital en question. Un dévouement similaire à celui de Chuck Yielding, un papa prêt à tout pour accompagner son fils durant sa chimiothérapie malgré les restrictions liées à la pandémie.

Selon l’article de WTSP, le père a partagé nombre de plaidoyers émouvants sur les réseaux sociaux, menant son histoire à être relayée par des chaînes telles que 12News. Suite à son message touchant, le Texas Children Hospital a modifié sa réglementation pour lui permettre enfin d’être aux côtés de Charlee.

Charlee1
Kevin Swearingen aux côtés de sa fille au Texas Children Hospital – Source : WTSP

Placée sous oxygénation par membrane extracorporelle

C’est sur sa page Facebook que ce père dévoué donne des nouvelles de l’état de santé de sa fille, appelant les internautes à partager ses messages et à prier pour son rétablissement. Dans l’une de ses publications, Kevin révèle que les poumons de sa fille “sont toujours pleins de saletés” et que les médecins ont dû utiliser des tubes pour drainer le sang et le liquide autour de ses poumons.

En faisant cela, “le nombre de globules blancs dans son corps a diminué de moitié”, poursuit Kevin en expliquant que “le liquide et le sang autour de ses poumons ne leur permettent pas de s’étendre”. Toujours selon les informations révélées par son père, Charlee reçoit actuellement ce que l’on appelle une oxygénation par membrane extracorporelle (ECMO).

Sur son site, l’Assistance publique Hôpitaux de Paris explique qu’il s’agit d’une “technique de circulation extracorporelle pouvant offrir une assistance cardiaque, respiratoire ou cardio respiratoire selon les modalités techniques utilisées”.

Charlee2
Charlee placée sous ECMO au Texas Children Hospital – Source : Kevin Swearingen/Newsner

Une “grosse étape” pour l’adolescente

D’après la publication Facebook de Kevin, les médecins essaieront de soulager la jeune fille progressivement de l’ECMO avant de la placer à nouveau sous respirateur. “Ils ont besoin de faire ça pour enlever tous les mauvais trucs de ses poumons. Pour l’instant, ils n’arrivent pas à l’enlever et à lui administrer les médicaments”, précise le père.

C’est une grosse étape et une semaine très importante”, poursuit Kevin, ajoutant qu’il priera très fort pour sa petite fille et appelant les internautes à partager son message. Un récit touchant qui rappelle que les plus jeunes ne sont pas épargnés par le virus.

Comment se protéger du Covid-19 ?

À l”heure où les contaminations dépassent les 37 millions de cas dans le monde, la prudence reste de mise pour se protéger du virus Sars-CoV-2 et d’une potentielle infection. Pour cela, les autorités sanitaires sont formelles : la distanciation physique et les gestes barrières sont plus que jamais essentiels.

Ces derniers impliquent de se laver méticuleusement les mains à l’eau et au savon pendant au moins 20 secondes, tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir à jeter immédiatement après son utilisation, se tenir éloigné des personnes malades, saluer sans se toucher et se tenir à une distance d’au moins un mètre en présence d’autrui.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close