Un papa cache des symptômes de coronavirus pour rendre visite à sa femme dans une maternité

Une femme sur le point d’accoucher d’un enfant aura plus que jamais besoin du soutien de son homme, c’est un fait indéniable. Mais en quoi cette preuve d’amour peut aussitôt se transformer en une forme d’égoïsme fatal ? C’est la question que nous nous poserions suite au comportement de ce newyorkais présentant de potentiels signes de Covid-19 mais voulant dur comme fer se rendre à l’hôpital et être présent aux côtés de sa femme. Alors que le virus ambiant prolifère démesurément, qu’est-ce qui pousserait un homme à une telle inconscience ? Zoom sur cet incident exposé par nos confrères du journal Fox News.

Amour ou égoïsme dangereux ?

Ce cas s’est déroulé à l’hôpital Strong Memorial de Rochester, qui fait partie du centre médical de l’Université de Rochester (URMC). Une femme sur le point d’accoucher de son enfant ignore le danger qui la guette. En effet, son mari ayant été exposé au coronavirus et présentant quelques symptômes  a eu l’idée de cacher cette vérité afin de pouvoir rendre visite à sa femme et d’entrer dans la salle d’accouchement. C’est alors que quelques temps après, la nouvelle maman a commencé à présenter à son tour des signes de la maladie d’après le Democrat & Chronicle.

medecin femme enceinte

Chip Partner, porte-parole de l’URMC a déclaré, « La patiente en question et son partenaire ont séjourné dans une maternité privée tout au long de leur séjour à l’hôpital » et  le couple a été isolé des autres patients.

Ce n’est que plus tard alors que la maman a commencé à manifester des symptômes que tout a été révélé. Le personnel de l’hôpital a appris que le père était également symptomatique et qu’il avait été exposé au Covid-19.

L’irresponsabilité de cet homme n’aurait pas eu de conséquences sur sa femme uniquement mais aussi sur un des employés de l’établissement qui était entré en contact avec le couple puis développé des symptômes à son tour. Les mesures sanitaires ont été prises et l’employé en question a été mis en quarantaine dans son foyer avant d’être testé négatif par la suite.

Par ailleurs, on a demandé au couple de se mettre en quarantaine avec leur enfant en attendant les résultats de leurs tests.

Les mesures prises par l’établissement

Depuis cet incident, le centre médical de l’Université de Rochester a annoncé qu’il prendrait de nouvelles mesures en vérifiant la température de tous les visiteurs autorisés dans l’établissement ainsi que dans d’autres hôpitaux.

Ainsi, les nouvelles directives insisteraient sur des visites limitées. Aussi, un seul visiteur serait autorisé tout au long des phases de l’accouchement jusqu’à la sortie de l’hôpital avec le patient. Et en toute évidence, cette politique renvoie en quarantaine tous ceux présentant des symptômes de type coronavirus.

De plus, cette politique serrée soumet les personnes ayant réussi le dépistage, à un deuxième examen à raison de deux fois par jour tout au long de leur séjour à l’hôpital.

La distanciation sociale, une mesure décisive

Bien qu’il apparaisse que l’irresponsabilité ou l’inconscience de cet homme n’aient pas eu d’impact négatif sur les personnes qui l’entouraient, toujours est-il que son mensonge aurait pu mettre leur vie en péril. D’où l’intérêt d’une distanciation sociale à toute épreuve. Rester chez soi demeure l’action proactive par excellence dont l’importance ne sera jamais assez rappelée au même titre que les directives énoncées par les gouvernements :

– Restez chez vous autant que possible
– Gardez une distance de sécurité
– Lavez-vous souvent les mains
– Couvrez-vous la bouche quand vous toussez
– Téléphonez à votre médecin si vous êtes malade

Sachez par ailleurs que le port du masque est devenu obligatoire pour se protéger et protéger les autres.

Lire aussi Covid-19 : 3 frères d’une même famille meurent du coronavirus après une fête d’anniversaire

Contenus sponsorisés