x

Un médecin révèle les 5 endroits où les infections de Covid se transmettent le plus

À l’heure où de nombreux pays se voient contraints d’imposer des restrictions pour limiter la propagation du Covid-19, certains scientifiques se sont penchés sur les lieux les plus susceptibles de favoriser la transmission du virus. Parmi eux: le Dr Sanjay Gupta, neurochirurgien et correspondant médical en chef de CNN. Invité de l’émission New Day de la chaîne mardi 3 décembre, il explique que selon lui, cinq endroits accumuleraient une majorité des infections. 

Confinement, distanciation sociale, stratégies de dépistages, gestes barrières, développement de vaccins…les mesures mises en place pour limiter la propagation du virus se développent continuellement. Dans ce même contexte, de nombreux pays ont fermé des commerces au public et limité les déplacements pour protéger leur population. Mais selon le Dr Gupta, près de 80% des infections se produiraient principalement dans cinq endroits. 

clients cafe

Des clients dans un café – Source : iStock/Best Life

“La société pourrait rester fonctionnelle”

Interrogé au sujet des nombreux commerces encore ouverts aux Etats-Unis, alors que plusieurs pays européens ont imposé un confinement pour contrer la recrudescence des cas sur leur territoire, le Dr Gupta révèle que pour lui, 5 endroits sont les plus susceptibles de favoriser la transmission du virus :  les restaurants, les bars, les cafés, les hôtels et les lieux de culte. 

couple bar

Couple dans un bar – Source : iStock/Best Life

Dans ce sens, il estime qu’un confinement à l’instar de celui du Wuhan au début de la pandémie n’est pas indispensable et que la société pourrait rester fonctionnelle avec des mesures adéquates telles que le port du masque. Mais encore faut-il les respecter, souligne l’expert durant l’émission, indiquant que malheureusement, ce n’est pas le cas.

amis terrasse

Des amis sur une terrasse – Source : iStock/Best Life

Les restaurants en tête de liste

Publiée dans la revue Nature, une étude américaine s’est basée sur des données mobiles pour analyser les déplacements de 98 000 millions d’individus aux États-Unis durant le printemps dernier. Son but ? Fournir de nouvelles indications pour éviter une troisième vague potentielle suite à un déconfinement. Selon ses conclusions, les restaurants se dressent en tête de liste des lieux les plus contaminants, indique BFM TV.  Viennent ensuite les hôtels, suivis par les lieux de culte, les cabinets des médecins et les supermarchés.

chambre d'hotel

Chambre d’hôtel – Source : iStock/Best Life

Deux facteurs seraient particulièrement indicateurs de ces endroits où les risques d’infection sont plus importants. Selon Pierrick Traounez, ingénieur de recherche en modélisation à l’université Rouen Normandie, il s’agit du temps que l’on peut passer dans un endroit et sa densité. En effet, il explique que lorsque plusieurs personnes passent beaucoup de temps dans un lieu où la densité est importante, les chances de tomber malade augmentent. D’ailleurs, l’étude révèle que lorsque la capacité d’accueil d’un lieu est limitée à 20%, le risque d’infection au sein de l’endroit diminuerait de 80%. 

lieu de culte

Lieux de culte – Source : iStock/Best Life

Par ailleurs, une enquête menée durant le mois de juillet dernier et relayée par Le Monde aurait également cherché à retracer les déplacements des participants deux semaines avant l’apparition des premiers symptômes de l’infection. Les questions posées concernaient d’éventuels rassemblements, les déplacements dans les bars, cafés et autres lieux ouverts au public. Les sujets devaient alors indiquer leur degré d’adhésion aux gestes barrières, tels que la distanciation physique et le port du masque. Conclusion ? Les personnes positives au virus auraient révélé être allées dans un bar ou un café 3,9 fois plus souvent que les cas négatifs. 

Pourquoi faut-il respecter la distanciation physique ?

Les auteurs de cette enquête indiquent que lorsque nous sommes dans une situation où la distanciation physique et le port du masque sont difficiles à maintenir, en particulier dans les lieux où l’on finit par l’enlever pour boire et manger (restaurants, bars, cafés etc.), cela pourrait “constituer d’importants facteurs de risque pour contracter une infection par le SARS-CoV-2”. Pascal Crepey, enseignant-chercheur en épidémiologie et biostatistiques à l’Ecole des hautes études de santé publique juge ces conclusions convaincantes et indique au 20 Minutes que “Le risque accru existe bien, mais ce résultat demande à être précisé par des études plus larges”.

Les chercheurs de l’Epidemic Intelligence Service des CDC d’Atlanta et de la Covid-19 Response Team soulignent qu’il est essentiel de prendre certaines précautions en cas de contact avec une personne positive au Sars-CoV-2, notamment rester à la maison pour diminuer la diffusion du virus. Cela doit également s’accompagner par les recommandations sanitaires, à savoir se laver fréquemment les mains, respecter la distanciation sociale et porter un masque.

Contenus sponsorisés
Loading...