x

Un médecin prend dans ses bras en pleurant toutes ses larmes un patient atteint du Covid-19

Parmi les personnes à risque face au coronavirus, figurent celles qui sont d’un âge avancé. Elles doivent demeurer prudentes et certaines se sentent isolées au point de ressentir de l’oppression. A l’approche des fêtes où toute personne se réjouit de se retrouver en famille pour les festivités, certains malades du Covid-19 hospitalisés sont privés de ce privilège. De ce fait, le bilan émotionnel n’est pas encourageant. Un médecin de Houston a vécu un moment d’émotion intense avec l’un de ses patients âgés.

La période des fêtes peut être triste lorsqu’on la passe seul sans sa famille. Le sentiment de vide est encore plus intense lorsqu’on est alité dans un hôpital. CNN relate le témoignage d’un médecin texan touché par la souffrance de ses patients. Une image de lui a été capturée, en train de réconforter un patient âgé en pleurs, triste de ne pas passer Thanksgiving avec sa femme.

patient covid19

Le Dr Joseph Varon, réconfortant un patient âgé atteint de Covid-19, aux soins intensifs. Source : CNN

Une image devenue virale

Les hospitalisations dues à la Covid-19 ne cessent d’augmenter et le taux est encore plus élevé aux Etats-Unis, engendrant un débordement des établissements de santé. Le Docteur Joseph Varon, chef de cabinet du United Memorial Medical Center à Houston, a déclaré à CNN qu’il travaillait tous les jours sans interruption, frustré de voir le nombre croissant des personnes hospitalisées.

Il a été capturé sur une photo où on le voyait bercer un patient atteint de Covid-19, en désarroi et en pleurs. Cette image est devenue virale sur les réseaux sociaux. A ce sujet le Docteur Varon a déclaré à CNN qu’il essayait de montrer la réalité désespérante de la situation dans son hôpital et qu’il avait permis au photographe Go Nakamura d’avoir accès à son service. C’est dans ce contexte que la photo a été capturée : « J’ai un photographe qui me suit et alors que je rentre dans l’unité Covid, je vois ce patient âgé hors de son lit qui essaye de sortir de la pièce et il pleure. Alors je m’approche de lui et je lui dis « pourquoi pleures-tu ? Et l’homme dit : Je veux être avec ma femme ». Alors je l’attrape et je le tiens, je ne savais pas que j’étais photographié à ce moment-là ».

Dr Joseph

Le Dr Joseph Varon, dans sa combinaison médicale. Source : aleteia

Le désespoir des personnes isolées

Le Docteur Varon décrit la souffrance de ses patients qui luttent d’une part contre le virus mortel pour survivre et d’autre part contre l’isolement qui les prive de leurs proches et des personnes qu’ils aiment. « C’est très difficile. Vous pouvez imaginer. Vous êtes à l’intérieur d’une pièce où les gens entrent vêtus de combinaisons spatiales, et vous n’avez aucune communication avec personne d’autre, seulement par téléphone si vous avez de la chance. Je veux dire que c’est très difficile et quand vous êtes une personne âgée, c’est encore plus difficile parce que vous vous sentez seul. Vous vous sentez isolé », déclare le Docteur.

Dr Joseph1

Le Dr Joseph Varon, parlant à un patient atteint de Covid-19, aux soins intensifs. Source : CNN

Le docteur Varon essaye de réconforter les patients, en leur rendant souvent visite et en leur accordant un maximum d’attention. Certains patients ne supportant plus l’isolement, essayent de s’échapper. « Nous avons en fait quelqu’un qui a essayé de s’échapper par une fenêtre l’autre jour », ajoute le docteur.

Quant au patient pris en photo, le docteur déclare que son état s’était amélioré et qu’il pourra peut-être bientôt quitter l’hôpital.

Face à l’aggravation de la crise sanitaire, le Dr Varon exhorte les gens à faire preuve de plus de prudence, de garder leur distance, de porter des masques, de se laver les mains et d’éviter d’aller dans endroits bondés.

Dr Joseph2

Le Dr Joseph Varon et son équipe, rendant visite à l’un des patients atteint de Covid-19. Source : aleteia

Un Noël en petit comité

Selon l’OMS les réunions de fêtes de fin d’années doivent se dérouler en petit comitéMaria Van Kerkhove, chargée de la gestion de la pandémie à l’OMS, estime qu’il est difficile de ne pas être en famille pendant les fêtes mais qu’il est préférable d’éviter les réunions familiales pour préserver les personnes à risque. Elle préconise la célébration des fêtes par visioconférence qui pourrait être une solution alternative.

Contenus sponsorisés
Loading...