x

Un médecin explique pourquoi vous êtes fatigué après être allé à la selle

Le bon fonctionnement de notre appareil digestif est essentiel à notre bonne santé. Et lorsque celui-ci est perturbé, c’est tout notre bien-être qui est remis en cause. Parmi les conséquences d’un trouble digestif, une sensation de fatigue après être allé à la selle. Sur sa chaine YouTube, un médecin explique les raisons de ce désagrément.

Tapissé de près de 200 millions de neurones, l’intestin et son microbiote est ce que beaucoup de scientifiques appellent notre « deuxième cerveau ». Pour prendre soin de sa santé, une hygiène intestinale est donc indispensable. Se tenir à un régime alimentaire sain et équilibré, pratiquer une activité physique régulière, éviter les sources de stress et éliminer les toxines sont autant de règles qui peuvent prévenir les troubles digestifs.

Pourquoi certaines personnes se sentent fatiguées après être allées à la selle ? 

Le Dr Sameer Islam, gastroentérologue, a répondu à cette question sur sa chaine YouTube. Le médecin explique que de nombreuses personnes souffrent de ce désagrément sans en comprendre les raisons. Et l’explication serait très simple. Selon le spécialiste de l’appareil digestif, lorsque nous allons à la selle mais que nous avons du mal à évacuer, nous contractons nos muscles abdominaux pour « pousser ». Cette compression musculaire provoque une contraction du nerf vague, également appelé nerf pneumogastrique. Ce dernier longe une grande partie du corps, du cerveau jusqu’à l’abdomen. Lorsqu’il est trop stimulé, la fréquence cardiaque diminue ce qui entraine une baisse de la pression artérielle. Résultat : le cerveau est mal oxygéné. Cela provoque des vertiges, des nausées et une sensation de fatigue intense. 

Assis aux toilettes – Yahoo 

Comment éviter de solliciter le nerf vague lorsqu’on va à la selle 

Pour éviter cet inconfort, le Dr Islam conseille de penser à inspirer et expirer profondément avant de pousser lorsqu’on a du mal à évacuer les selles. Ces exercices de respiration vont aider à mieux oxygéner le cerveau. Pour ne pas souffrir de ce désagrément, il est également important de se tenir à une hygiène optimale nécessaire à un bon fonctionnement du côlon. Pour cela, un changement des habitudes de vie peut être indispensable. 

Quelles sont les causes de la constipation ? 

On parle de constipation lorsqu’une personne a une difficulté d’aller à la selle plus de trois fois par semaine et que les fèces sont petites, dures et difficiles à évacuer. Les causes de ce trouble digestif sont multiples. Régime alimentaire déséquilibré, prise de certains traitements médicamenteux, manque d’hydratation, sédentarité ou certaines pathologies telles que l’hypothyroïdie sont autant de facteurs qui peuvent être à l’origine de ce trouble du transit. Certains aliments peuvent également favoriser cette condition

Comment éviter les problèmes de constipation ? 

Si vous souffrez de constipation brutale, sans raison particulière, il est conseillé de consulter un médecin afin d’en comprendre l’origine. Si cette condition ne cache pas de pathologie sous-jacente, certains conseils peuvent vous aider à y remédier facilement. Comme susdit, un régime adapté peut stimuler votre transit et vous aider à évacuer les selles plus rapidement. Manger des aliments riches en fibres notamment les prunes, les pruneaux, les haricots secs ou encore les légumes verts peut vous aider à prévenir la constipation. Pratiquer une activité physique régulière telle que la marche, qui a de nombreux bienfaits pour la santé,va également vous aider à mieux évacuer les matières fécales. Pour éviter les problèmes de transit, s’hydrater suffisamment est indispensable. Et pour cause, boire 1,5 litres à 2 litres d’eau par jour va permettre de ramollir les selles et de favoriser une meilleure évacuation. Enfin, si vous souffrez de paresse intestinale, faire un massage du ventre tous les matins pendant 5 minutes peut vous aider à activer l’intestin et donc à stimuler votre transit. 

Contenus sponsorisés
Loading...