x

Le lien entre la vaccination d’un médecin contre le Covid-19 et son décès n’a pas été établi

Gregory Michael, un médecin de 56 ans, est décédé en Floride, près de deux semaines après avoir été vacciné contre le Covid-19. Pour autant, la proximité temporelle de ces deux événements ne permet pas d’établir un lien de causalité. Pour l’heure, la cause de sa mort fait toujours l’objet d’investigations, rapporte CNN. Le laboratoire Pfizer et les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) ont également été informés de son décès.

Lorsqu’un problème de santé grave, voire un décès se produit quelque temps après la vaccination contre le Covid-19, il est assez simple d’imaginer l’existence d’un lien entre ces deux événements, ce qui alimente d’autant plus la polémique anti-vaccins. Mais il faut faire preuve de prudence car en effet, cela n’est pas forcément correct. Lors des essais cliniques de Pfizer/BioNTech par exemple, 6 participants sur plus de 43 000 sont décédés. Pourtant, seuls 2 d’entre eux avaient reçu l’injection. Les 4 autres ayant reçu un simple placebo. 

Dans ce sens, il est important de noter qu’un décès survenu quelques jours ou semaines après la vaccination n’implique pas forcément un lien de causalité entre les deux, d’autant plus que des dispositifs renforcés ont été mis en place pour identifier la survenue d’effets indésirables potentiels dans le cadre de la campagne de vaccination. Mounia Hocine, biostaticienne et maîtresse de conférence au CNAM interrogée par Le Monde estime d’ailleurs qu’à ce jour, “des millions de personnes ont déjà été vaccinées dans le monde et on observe vraiment très peu d’effets indésirables. Il n’y a rien d’alarmant”. 

La cause du décès du médecin n’a pas encore été identifiée

Une autopsie a été effectuée le mardi 5 janvier, selon Darren Caprara, le directeur des opérations au bureau du médecin légiste, cité par CNN. Des études menées par le médecin légiste et les agences partenaires doivent encore identifier la cause du décès. Darren Caprara a révélé que son bureau travaillait avec le département de santé de Floride et les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies afin d’enquêter sur la mort du Dr Michael. Il ajoute que son décès n’a définitivement pas été lié au vaccin, mais que cela fait partie des possibilités en cours d’examen. 

Une porte-parole du CDC aurait également confirmé à la chaîne d’information qu’ils ont été mis au courant “d’un décès rapporté en Floride concernant un individu ayant reçu le vaccin Pfizer/BioNTech contre le Covid-19 environ deux semaines avant de mourir”. Le Mont Sinai Medical Center a quant à lui déclaré dans un communiqué que suite aux lois de confidentialité médicale, “il ne peut confirmer ou nier des informations sur un patient”, ajoutant néanmoins que “dans la mesure où ils sont tenus au fait d’un incident impliquant un patient, les agences adéquates sont immédiatement contactées et bénéficient de leur entière coopération”. 

“Un cas clinique hautement inhabituel de thrombopénie sévère”

Dans une publication Facebook relayée par The Sun Sentinel, Heidi Neckelmann, l’épouse du Dr Gregory Michael, a révélé qu’après avoir été emmené aux urgences, les médecins auraient découvert que les résultats de son hémogramme étaient très inférieurs à la moyenne. Son mari a finalement été admis en soins intensifs où, pendant deux semaines, les médecins ont essayé d’augmenter son taux de plaquettes sanguines sans succès. Elle écrit que Michael était “conscient et énergique” pendant tout le processus, mais que quelques jours avant une opération de dernier recours, il a souffert d’un accident vasculaire cérébral qui a entraîné son décès

Des responsables au CDC ont indiqué aux journalistes de CNN n’avoir observé aucune réaction grave aux vaccins, mis à part 29 cas de réactions allergiques sévères. Le Dr Nancy Messonnier, directrice du Centre National de la Vaccination et des Maladies Respiratoires a quant à elle souligné que “les bienfaits connus et potentiels des vaccins actuels contre le Covid-19 l’emportent sur les risques connus et potentiels” d’une infection à la maladie. Par ailleurs, le CDC a indiqué dans un communiqué qu’ “il est important de noter que des effets indésirables graves, y compris des morts sans lien avec le vaccin, sont malheureusement susceptibles de se produire à un taux similaire à celui de la population générale”. 

Contenus sponsorisés
Loading...